Apporter une nouvelle technologie – le WiFi – à des appareils photo anciens a l’aide d’une carte mémoire connectée, c’est ce que proposait jusqu’alors la société Eye-Fi. Avec ses produits, elle permettait ainsi de lutter contre l’obsolescence fonctionnelle de certains appareils photo.

Mais aujourd’hui, cette mission semble se retourner contre Eye-Fi. En effet, à compter du 16 septembre 2016, une partie des cartes mémoires Wifi vendues par Eye-Fi, les versions X1 et X2 et les précédentes, ne pourront plus se connecter au service Eye-Fi Center.

Pire, si les acheteurs, qui ont été prévenus par e-mail il y a quelques jours, n’activent pas la fonction de partage Wifi en direct (vers une tablette, un smartphone ou un ordinateur via wifi) avant le 16 septembre, ils ne pourront plus en profiter ensuite et plusieurs fonctionnalités avancées comme le Relayed Transfer, le geotagging, ou le transfert direct FTP ne seront plus disponibles. D’ailleurs, Eye-Fi n’offrira plus aucun support pour ces cartes ainsi que pour les applications Eye-Fi sur mobile et ordinateur de bureau. Le stockage de photos sur ces cartes sera par contre toujours actif.

Les cartes plus récentes de la gamme Mobi ne sont pas concernées.

Pourquoi tant d’obsolescence ?

Comment expliquer cette décision, sachant que des cartes X2 étaient encore vendues dans le commerce en mars 2015 aux États-Unis ? Pour Eye-Fi, les technologies sans fil et de cryptage présentes dans ses cartes ne sont plus assez sécurisées.

Eye-Fi invite donc ses utilisateurs à passer à un modèle plus récent, notamment avec une offre spéciale de -20% jusqu’au 15 septembre 2016 pour tout achat jusqu’à 3 cartes mémoires. Offrir 20% pour un produit qui va cesser de fonctionner après un peu plus d’un an, c’est véritablement se moquer de ses clients. La marque pourrait proposer, pour toutes personnes ayant acheté une de ces cartes dans les deux dernières années, une réduction bien plus conséquente, ou bien même un échange standard.

Cette décision, qui intervient quelques jours seulement après l’annonce du rachat de la plateforme Cloud de Eye-Fi par Ricoh, ne plait bien entendu pas aux premiers utilisateurs qui se sont manifestés en ligne. L’un d’entre eux a adressé une lettre ouverte à la firme, dont voici une copie :

Hello. I have been a happy Eye-Fi X2 Pro user for a couple of years now, in fact I have two of your cards and on the whole they’ve worked well.

Receiving your email about removing support for X2 cards this morning has made me furious. That your company would have the gall to sell cards that would be obsolete within a few years is preposterous. Weasel words about “encryption technologies changing” etc are meaningless, as SSL has not changed fundamentally over this time and all the Wifi protocols are still supported by today’s routers.

I suspect you are cutting costs by not having to maintain older systems to support the older cards, which would be fine if your service was software only. By selling hardware, your company has an obligation to your customers to make sure the cards work without your involvement beyond your support period, or to keep supporting the cards. If you were offering an 80% discount on upgraded cards then I could stomach the transition, but a 20% discount is miserly and clearly designed to grow your bottom line.

I would have updated to the Mobi cards in time anyway, but out of principle I will avoid Eye-Fi products in the future and advise my photographing friends to do the same.

Shame on your company.

Retrouvez les détails et l’état des services pour les utilisateurs de cartes Eye-Fi X1 et X2 sur cette page. TidBits a publié un article au sujet de cette annonce de Eye-Fi mettant en garde contre les dangers du matériel dépendant des nuages (Cloud-Dependent Hardware), un type de produits qui se développe de plus en plus.

Ricoh rachète Eye-Fi Cloud

Dans un email adressé aux utilisateurs d’Eye-Fi Cloud, Eye-Fi a également indiqué avoir finalisé un accord avec la société Ricoh, propriétaire de Pentax et fabricant des appareils photo 360 comme le Theta S, pour la vente de sa plateforme Eye-Fi Cloud.ricoh-eyefi-cloud

Proposée depuis 2014 en parallèle aux utilisateurs de cartes Wifi Eye-Fi mais également ouverte à tous pour stocker, rechercher, éditer et partager leurs photos automatiquement dans le cloud, la plateforme Eye-Fi Cloud ne semble pas avoir réussi à séduire suffisamment d’utilisateurs. Eye-Fi ayant la technologie, Ricoh pourrait bien l’utiliser pour la mettre à disposition de ses clients Ricoh et Pentax, un peu à la manière de Canon avec Irista ou Nikon avec Nikon Image Space.

Le montant de l’acquisition n’a pas été dévoilé. Les utilisateurs de Eye-Fi Cloud, y compris ceux utilisant des cartes SD Eye-Fi Mobi Pro, pourront continuer à utiliser la plateforme en toute transparence, indique Eye-Fi.