La rentrée approche et voilà que toutes les marques en profitent pour annoncer leur nouvelle gamme. Nikon est déjà passé par là, mais c’est Sony qui lui a grillé la politesse en dévoilant en début de semaine dernière sa nouvelle gamme. Et on peut dire que Sony a fait fort avec quelques annonces spectaculaires.

Gros renouvellement pour le réflex haut de gamme Alpha 77

Commençons par ce qui nous intéresse le plus ici : le réflex haut de gamme Alpha 77. La gamme experte de Sony n’avait pas vu de changement depuis l’Alpha 700 il y a de cela 4 ans, et le boîtier commençait à prendre un peu la poussière. Boîtier qui évolue avec ce nouveau modèle en proposant notamment un écran inclinable sous tous les angles, une étanchéité renforcée contre poussière et ruissellement, un GPS intégré et différents nouveaux effets pour vos photos.

Mais les plus gros progrès ont eu lieu au niveau du viseur et du capteur. Le viseur n’est pas optique mais électronique et basé sur une dalle OLED (meilleur contraste et définition plus importante) : sur le papier et selon les premiers tests, il est difficile de le mettre en défaut et il offre de nombreux avantages (notamment en cas de faible luminosité car il peut amplifier le signal). Le capteur a lui aussi grandement évolué : il atteint les 24 Mpx (format APS) et permet de prendre 12 images à la seconde (avec autofocus continu et suivi du sujet), une rapidité idéale pour les photographes sportifs. Enfin le mode vidéo offre 50 images par seconde en Full HD (avec entrée micro).

Finalement cet Alpha 77 monte en gamme et offre une alternative intéressante, à mi chemin entre les D300s ou EOS 7D et les D3s ou EOS 1D Mk IV, le tout à un prix autour de 1300€ nu.

L’Alpha 77 a un petit frère : l’Alpha 65

L’Alpha 65 peut être considéré comme le mélange du nouvel Alpha 77 et de l’Alpha 55. A moins de 1000€ nu, il reprend une partie des caractéristiques qui font la force de son grand frère : capteur de 24 Mpx, vidéo Full HD à 50 images par seconde (avec entrée micro) et un nouveau viseur électronique. Le boitier est lui plus simple, comme son petit frère, avec une plus faible protection aux intempéries, un écran moins inclinable et seulement 11 collimateurs au lieu de 19 pour l’autofocus, tout en proposant tout de même presque 10 images par seconde en rafale.

Montée en gamme pour le NEX-7

C’est la version NEX la plus ambitieuse de Sony, la plus luxueuse… et la plus cher. Pour la première fois, ce NEX-7 intègre un viseur électronique dérivé de l’Alpha 77 et qui devrait surclasser le concurrence. Proche de l’Alpha 65 niveau caractéristiques techniques, ce COI propose un capteur de 24 Mpx, des rafales à 10 images par seconde et un mode Full HD à 50 images par seconde (avec entrée micro).

Le boitier en pâtit un peu en ce qui concerne le volume global, mais Sony compense cet embonpoint par l’intégration d’un flash. Il est également plus complet avec des boutons d’accès direct aux principales fonctions manuelles ainsi que de nouveaux modes semi automatiques. Mais le prix risque d’en freiner plus d’un : à 1200€ nu, la cible est clairement fortunée pour ce type d’appareil, qui à ce prix sera concurrencé par de nombreux reflex.

Du tactile pour le NEX-5N

Ce nouveau modèle reste très proche du précédent, mais garde une recette gagnante. La vraie nouveauté réside dans son capteur 16 Mpx repris à l’Alpha 55 et offrant la vidéo Full HD en 50 images par seconde. Toujours pas de flash ou de viseur (mais il sera possible de fixer un viseur électronique en option). L’écran lui devient tactile. Quant au prix, il passe désormais les 600€ nu.

Des optiques à tout va

4 nouveaux boîtiers donc, mais également 4 nouveaux objectifs :

  • Sony DT 16-50mm f/2.8 SSM : transtandard orienté milieu/haut de gamme (700€)
  • Zeiss Sonar T* E 24mm f/2.8 ZA : haut de gamme construit pour la gamme NEX (1000€)
  • Sony E 50MM f/1.8 OSS : stabilisation pour un classique (300€)
  • Sony E 55-210mm f/4.5-6.3 OSS : zoom entrée de gamme (350€)
Voilà qui devrait ravir les habitués de Sony, et peut-être convertir certains photographes. Que pensez-vous de ces annonces ?