Après la levée de fonds impressionnante de Color, c’est au tour de Cityzup, startup créée par des français à Shanghai de lever des fonds pour lancer son nouveau média citoyen.

Cityzup, startup française composée de Pierre Wizman, Albin Warin et Ali Kashab, vient d’effectuer une levée de fonds de 4 millions auprès d’investisseurs chinois (pas plus d’info) pour lancer un nouveau média social à destination des villes du monde.

Cityzup, un nouveau média citoyen pour partager ce qu’il se passe dans sa ville

Le principe est simple : Cityzup est à destination de vous et moi, qui souhaitons partager l’actualité au sens large de nos villes. L’utilisateur du site devient reporter dans sa ville. Cette dynamique de média citoyen existe déjà depuis quelques temps avec la communauté Metro Reporter du journal Metro, mais l’idée de Cityzup va plus loin. Il n’est pas question de limiter la communauté d’utilisateur à une zone géographique donnée (la France pour Metro France), mais de permettre à tous les citoyens du monde ayant accès à un smartphone ou à Internet de poster facilement ses photos avec ses commentaires.

L’objectif de Cityzup est donc de créer une seule et unique communauté mondiale de citoyens reporters, permettant de découvrir toutes les villes et ce qu’il s’y passe. Ce site pourrait très vite devenir une plateforme permettant de retrouver des images de lieux ou d’événements particuliers (exemple, images d’une manif).

J’imagine très bien une personne poster une photo d’actualité, d’un événement, d’un scoop ou tout simplement d’une scène de vie, à la manière de certains réseaux sociaux photos comme Instagram. Mais l’idée ici n’est pas de partager cette photo avec son cercle restreint d’ami, mais potentiellement avec tous les habitants de la planète.

Le service étant assez nouveau, ces rêves pourraient sembler un peu utopique, mais pourquoi pas.

Le site est encore en beta, et est très (trop) simple : pas besoin d’inscription, il suffit de poster votre image, avec une localisation (votre ville) et un commentaire, et c’est parti. L’interface est très simple, et l’objectif actuel est très certainement d’acquérir du contenu. A l’heure actuelle, on peut dire qu’en moyenne une photo est postée toutes les 1 à 2 heures.

Capture d'écran du site CityZup.com

Avec toutes les données récupérées (sur la localisation des photos via la ville), il sera sûrement possible de créer une représentation bien plus graphique de toutes ces photos, avec l’utilisation de l’API de Google Maps par exemple.

Quel est le modèle économique de CityZup ?

Pour le moment, il n’y a pas encore de modèle indiqué. A travers ce projet, l’équipe de Cityzup cherche avant tout à « changer le monde« , selon l’expression chère à Guy Kawasaki, en lançant ce produit d’utilité publique. Cependant les logiques économiques viendront bien à un moment ou à un autre, et si Cityzup réussit à générer du volume et une audience, il sera bien possible de monétiser cette audience, par des moyens différents, comme de la publicité géolocalisée (des deals ?), ou bien le licensing des photos publiées sur la plateforme. En postant une photo, l’utilisateur abandonne tous les droits sur celle-ci et Cityzup se réserve les droits d’utiliser la photo de la manière qu’il le souhaite. Rappelons que Facebook et Twitter adoptent la même logique, même si de nombreuses personnes l’ignorent encore.

Des applications iPhone et Android bientôt disponibles

Tout l’intérêt d’un média photo citoyen est de pouvoir capturer l’instant présent, facilement. C’est pour cette raison que Cityzup compte lancer rapidement ses applications mobiles à la fois sur Android et iPhone. La version iPhone semble avoir été lancée en février 2011, puis retirée ensuite. On attendra donc avec impatience le lancement de ces applications pour vous parler un peu plus de Cityzup et tester le concept en temps réel, dans la rue.

A noter que pour l’instant le site n’est pas optimisé pour mobile.

Une petite campagne virale pour le lancement

Après être passé au Salon des Entrepreneurs début février avec une banderole interpellant Jacques-Antoine GRANJON, Pierre KOSCIUSKO-MORIZET, Xavier NIEL, Marc SIMONCINI et Anne-Laure VINCENT (« Marc, Xavier, Anne-Laure, Pierre, Jacques-antoine ils postent sur CityZup. Et vous ? »), l’équipe de CityZup a voulu faire parler d’elle avec encore une fois des banderoles, mais cette fois dans les rues de Paris, en mettant en valeur différents hommes politiques et leur ville.

Photos prises avec ...Instagram

A suivre (sur leur page Facebook)