Voilà un projet étonnant : utiliser des poupées Barbie en les mettant en scène dans des situations pour le moins violentes.

Avec un travail important fait sur le réalisme – si je puis dire – des images, notamment grâce à un vrai souci du détail, Mariel Clayton, photographe autodidacte, travaille sur la simplicité de la scène et donne vie à des boîtes de cartons Amazon (y a-t-il un message subliminal ?). Sanguinaires et affamés, ou parfois simplement intéressés par des rançons, ces petits personnages ne semblent pourtant pas bien dangereux. Dans le monde de Mariel, ils le sont !

La suite de la série est disponible en ligne dans le portfolio de Mariel Clayton.