La période des fêtes de Noël est souvent l’occasion pour certains de ressortir leurs boîtiers. Autour d’un repas, d’un weekend, ou d’une semaine de vacances, on retrouve des amis, des membres de sa famille que l’on n’avait pas vu depuis longtemps. L’appareil photo sort donc tout naturellement, et on se surprend à jouer avec.

© don2

Les décos et le sapin de Noël, sujets propices

Avec le sapin dans le salon, il n’est pas question de laisser passer l’occasion de réaliser de magnifiques bokehs ! Les guirlandes électriques feront un très bon arrière-plan pour cela. N’hésitez pas à consulter nos 30 exemples de magnifiques bokehs publiés il y a une semaine.

Raconter une histoire avec vos photos

En famille, on a tendance à sortir son appareil et se concentrer sur les portraits. Et pourquoi ne pas également construire une histoire et non pas simplement une suite de portraits ? Parfois, certains détails valent le point d’être photographiés. Par exemple, pour Noël, le sapin et les cadeaux jouent un rôle très important dans l’histoire. Qu’est-ce qui fait que tante Suzette est tout sourire sur votre photo ? Et si c’était le cadeau qu’elle vient tout juste d’ouvrir ?

Capturez donc les détails de cette histoire, afin de pouvoir la reconstruire un peu plus tard en montrant vos photos

Des portraits souvenirs

Comme indiqué plus haut, on a tendance à vouloir faire des portraits dans ce genre de moment. Portrait de famille, portrait de groupe, photo du chien, bref, tout y passe, et c’est tant mieux. Vous pourrez donc vous exercer à la photo de portrait. N’ayez pas honte de sortir votre 50 mm, même si l’objectif paraît petit et que vous voulez épater votre famille ou vos amis avec votre reflex. En voyant les photos, ne vous inquiétez pas, ils seront épatés 😉 Et si on vous dit que de très bons photographes ne jurent que par lui, vous n’aurez plus aucun remord.

Mieux que le portrait classique, vous pouvez profiter des lumières de Noël (les guirlandes !) pour réussir de magnifiques bokeh de Noël. Suivez nos conseils et épatez-nous !

Ne vous oubliez pas !

Très souvent, et c’est un peu le tord que l’on peut faire à tout photographe, vous êtes absent des photos, car trop occupé à les prendre ! Et si c’est justement à ce moment là que vous décidiez de laisser filer cette sangle si bien attachée à votre cou pour laisser votre appareil entre d’autres mains pour vous laisser photographier. Vous aurez toujours l’occasion de vérifier si la photo est réussie par la suite, mais au moins vous jouerez le jeu d’être devant l’appareil et non derrière.

Il est également conseillé de revoir quelques notions concernant votre retardateur sur l’appareil, afin de pouvoir vous glisser sur la photo plus facilement.

De manière plus générale, et parce que c’est la saison, voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles :