La photographie est toujours en pleine mutation. Au cours des années 80, le premier appareil photographique numérique voit le jour (un Canon pour la petite histoire, le RC-760, à disquette) et depuis, une réelle opposition existe entre la photographie argentique et la photographie numérique.

Cet article sera peut-être un peu tranché, mais combien de personnes utilisent encore des appareils photographiques argentiques ? Un certain nombre non négligeable, j’en suis sûr, mais on sait tous que l’ère du numérique a déjà mis aux oubliettes les boîtiers argentiques.

Dans cette situation, et parce que la photographie numérique est devenue la photographie « de fait », pourquoi continuons-nous de parler de photographie « numérique » ? Pourquoi cet adjectif qui vient tout le temps terminer l’expression dans de nombreux articles, y compris sur Wikipédia.

Chase Jarvis a noté quelques exemples , il y a certains termes qui ont déjà opéré cette mutation :

  • on ne parle plus de guitare électrique, mais de guitare
  • on ne parle plus de peinture à l’acrylique, mais de peinture
  • on ne parle plus de musique numérique, mais de musique

Certains diront que la langue a de nombreuses nuances qui font toute sa richesse, moi je pense qu’il est parfois intéressant de la simplifier, quand les informations supplémentaires données ne changent pas « fondamentalement » le sens de l’expression. Après tout, entre la photographie numérique et la photographie argentique, il n’y a pas tant de différences que cela. De nombreux mécanismes sont similaires, le bruit remplace le grain, la mémoire remplace la pellicule, etc…

Et vous, que pensez-vous de tout cela ? J’aimerai bien recueillir votre réaction.