Flickr

Je vous ai déjà parlé de Flickr plusieurs fois dans les articles précédents, et il est temps de consacrer un article à ce site qui est pour moi (pour nous) une grande source d’inspiration.

Malheureusement, à chaque fois que je parle de ce site à des personnes de mon entourage, j’ai le droit à des réponses du style : « flic quoi ? », « flické », « sékoi? » car il est vrai que les utilisateurs de Flickr, comme les bloggeurs, sont enfermés dans une sorte de microcosme. 

En quelques mots, Flickr (prononcé « flickère » ou « flickeur ») est un site web de partage de photos (et depuis peu de vidéos). Le site permet un stockage public ou privé de ses photos (grâce à différents niveaux de confidentialité). Mais je ne vais pas m’étendre sur la description générique du site, je vous laisse pour cela un très bon article de notre encyclopédie Wikipédia.

Si je suis tombé amoureux de Flickr, c’est à la fois pour sa simplicité mais aussi pour les possibilités quasiment infinies qu’offre ce site :

  • vous pouvez gérer votre bibliothèque de photos à l’aide de tags, de catégories, d’albums photos… 
  • la seule restriction (pour avoir moins de restriction) c’est de passer par la case « compte pro » en déboursant 25 $ l’année (profitez en tant que l’euro est fort …). Avec ça, vous avez une bande passante et des uploads illimités, il est possible de dépasser le nombre de sets (albums) limité à 3, vos photos peuvent être vues en pleine définition (au lieu d’images réduites pour le compte gratuit). Bref si vous aimez la photo, je pense que le compte Pro s’impose.
  • sur Flickr, de nombreux professionnels exposent leurs photos, et sans même parler de cela, la qualité des photos des contributeurs est au rendez-vous. On se surprend même des soirées accroché au site, en navigeant de photos en photos, de tags en tags, pour découvrir toujours de plus belles photos.
    Flickr peut révéler des talents, comme c’est le cas pour Eric Lafforgue (voir La Gloire Photographique grâce à Flickr)
    – le nombre considérable d’utilisateurs de Flickr permet à la plateforme de se différencier de Picasa ou de Facebook (là on parle surtout de la qualité des photos, et non du nombre car Facebook est tout de même réputé pour proposer des photos assez alcoolisées et sans grand intérêt). Flickr s’impose quasiment comme un réseau social pour les photographes de l’ère numérique.
  • enfin, un élément parfois sous estimé : Flickr permet de proposer des photos Creative Commons. En gros, vous pouvez partagez vos photos sous certaines formes (relatives à la Creative Commons) tout en conservant vos droits d’auteurs. Cela permet par exemple à de nombreux médias de puiser dans les bases de photos considérables de Flickr pour illustrer leurs articles par exemple. Ce blog utilise d’ailleurs des images issues de Flickr pour illustrer ses articles.
Et pour terminer, je vous propose de venir voir les galeries photos des contributeurs de ce blog, car nous sommes passionnés de photographie avant tout.
La galerie de Dolarz