Finger Frame

Est-ce que ça vous arrive aussi à vous de vous promener dans la rue, les mains dans les poches, et de tomber sur un lieu insolite, une scène de la vie méritant de sortir son appareil photo… 

Mais souvent, on fouille laborieusement dans son sac pour se rendre compte que l’outil n’y est pas, et on se retrouve donc décu par l’occasion manquée de prendre une belle photo. 

Mais si justement cette occasion n’était pas manquée mais belle et bien présente pour « prendre une photo« .

Et bien, c’est ici que la « photographie mentale » intervient. Par photographie mentale j’entend le fait de s’imaginer en train de prendre la photo, imaginer un cadrage, imaginer les réglages utilisés pour réussir une belle photo.  Dans ce cas, on essaye de « déclencher » son esprit et de stocker la photo dans sa « mémoire ». Et mine de rien, ça demande de l’exercice, car il faut déjà commencer par bien connaître son appareil et les bases de la photographie.

Mais une fois cela plus ou moins maîtrisé, on peut s’entraîner « à blanc » et je pense que c’est un bon moyen de s’améliorer dans son rapport à la photographie.

D’ailleurs, plus on prend de photos, plus la photographie mentale se perfectionne puisqu’on commence à savoir sur le champ si la photo vaut le coup d’être prise.

Et vous, que pensez-vous de cette technique ?