Toute personne qui fait de la photo doit un jour se frotter à trois concepts importants : l’ouverture, la vitesse et les ISO. On parle généralement du triangle d’exposition, afin d’exposer correctement sa photo.

En abordant l’ouverture, on se heurte souvent à une confusion entre l’ouverture et le nombre d’ouverture – souvent appelé « f/stop » et parfois traduit également par ouverture – comme f/1.8, f/8, f/22, etc. Certains ne comprennent pas pourquoi un « grand » nombre d’ouverture (par ex. f/22) correspond à une « petite » ouverture, ou bien à l’inverse pourquoi un « petit » nombre d’ouverture (f/1.8) correspond à une « grande » ouverture.

Nous allons voir ensemble dans ce Mercredi Pratique pourquoi notre esprit est confus et comment expliquer plus clairement le concept d’ouverture, de f/stop et le lien entre les deux.

Qu’est-ce que l’ouverture ?

Pour commencer, il est important de comprendre le concept d’ouverture. L’ouverture d’un objectif est contrôlée par le diaphragme, composé de plusieurs lamelles permettant de réguler la quantité de lumière qui passe à travers l’objectif, vers le capteur ou la pellicule. En réglant le diaphragme, on augmente ou réduit l’ouverture – la taille du trou – afin de contrôler la quantité de lumière qui passe.

ouverture-explication

De manière mathématique, l’ouverture se calcule en utilisant la distance focale et le diamètre de l’ouverture du diaphragme de l’objectif.

ouverture (f) = distance focale (L) / diamètre de l’ouverture (A)

Par exemple, avec un objectif de 50mm dont le diamètre de l’ouverture est réglé sur 25mm, on obtient une ouverture de 50/25 soit 2. C’est ce chiffre, exprimé souvent sous forme inverse, soit f/2 ou 1:2, qui est le nombre d’ouverture.

Heureusement, vous n’avez pas à faire ce calcul par vous même et l’appareil fait même l’opération inverse : en fonction des caractéristiques de votre optique (distance focale et ouverture maximale), l’appareil calcul le diamètre de l’ouverture nécessaire pour obtenir une ouverture à f/1.8, f/2, f/3.5, f/5.6, etc.

Ouverture et f/stop, la relation entre les deux

Maintenant que vous comprenez ce qu’est l’ouverture, passons au lien avec le f/stop, ou nombre d’ouverture.

Pour faire simple, plus le diamètre d’ouverture (on réduit souvent à « ouverture ») est grand, plus le nombre d’ouverture (f/stop) sera petit. En effet, si l’on reprend l’équation ci-dessus (f = L / A) en l’appliquant à des ouvertures différentes pour une même distance focale, on comprend tout de suite un peu mieux :

distance focalediamètre d'ouverturenombre d'ouverture (f/stop)
100mm5mm22
100mm6mm16
100mm9mm11
100mm13mm8
100mm18mm5.6
100mm25mm4
100mm36mm2.8

De la même manière, plus l’ouverture est petite, plus le f/ sera grand.

Voici également un schéma afin de vous aider à y voir un peu plus clair.

Cliquer sur l'image pour voir le schéma en grand

Cliquer sur l’image pour voir le schéma en grand

À partir du moment où l’on comprend que f/1.8 correspond à une ouverture plus grande que f/8, ce qui fait rentrer plus de lumière (c’est facile à le démontrer en faisant un test avec seul ce réglage qui change), vous avez compris et maîtrisé ce point, et c’est une très bonne nouvelle.

Pour conclure, l’ouverture en même et le nombre d’ouverture (f/stop) sont intimement liés, mais l’un correspond au diamètre de la zone qui laisse entrer la lumière, mesuré en mm, alors que l’autre est le ratio de la distance focale et du diamètre de l’ouverture. Mais finalement, si dans l’expression f/22 on remplace f par la distance focale, on obtient bien le diamètre d’ouverture de l’objectif, en mm. Voilà, la boucle est bouclée : l’ouverture et f/stop sont finalement deux manières d’appeler l’ouverture de votre objectif.

Derrière le concept d’ouverture, il y a également la notion de vitesse (plus l’ouverture est grande, plus il y a de lumière, plus on peut augmenter la vitesse) ainsi que le concept de profondeur de champ (plus l’ouverture est grande, plus la profondeur de champ est réduite).