Le numérique est entré dans nos vies et ce n’est pas pour nous déplaire. Il n’a jamais été aussi simple de prendre une photo et de la partager avec des centaines ou des milliers de personnes en quelques secondes. Mais alors que faire imprimer ses photos est de plus en plus facile et économique, le support papier est boudé. Pourquoi ?

Dans ce Mercredi Pratique, nous vous expliquons pourquoi vous devez imprimer vos photos, que ce soit sous la forme de tirages, d’albums ou bien de cadres photo.

Peu importe le format, tant qu’il y a la photo.

Le papier, un moyen de sauvegarde moins intelligent mais plus durable

Qu’il s’agisse de photographie argentique ou numérique, une des problématiques du photographe est de disposer d’un archivage sécurisé de ses photos. Les photographes utilisant l’argentique sont déjà bien conscients de l’intérêt du tirage papier, car sans lui une photo n’est pas vraiment développée. Mais pour quelqu’un qui ne prend que des photos au format numérique, les images restent bien souvent enfouies sur des disques durs ou sur un service de stockage de photos en ligne jusqu’à être oubliées.

Sans entrer dans les détails de la sauvegarde (pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre guide complet), la méthode pour bien sauvegarder vos photos est de disposer de plusieurs copies pour contrevenir à une éventuelle panne informatique d’un ordinateur, d’un disque dur ou d’un serveur. Imprimer ses photos – du moins une sélection – permet de créer une couche supplémentaire de sécurité avec un support durable et facilement accessible.

Cela peut paraître bizarre de lire cela, car par défaut le papier est quelque chose qui peut être brûlé, déchiré, abîmé, etc. Paradoxalement, le papier est pourtant moins fragile qu’un disque dur ou un ordinateur : un album photo qui tombe d’une hauteur de quelques mètres a beaucoup plus de chances de survivre que le disque dur d’un ordinateur.

Sur le long terme (plusieurs dizaines d’années), les supports de stockage et les formats d’image risquent également d’évoluer. Pour garantir l’accès à vos photos numériques dans les décennies à venir, il vous faudra sûrement suivre les évolutions matérielles et logicielles de très près. Depuis les débuts de l’informatique, il y a eu les disquettes, les disques durs de quelques méga-octets (aujourd’hui, la moindre photo fait plusieurs méga-octets), les CD, les DVD, etc., chaque format devenant petit à petit dépassé et abandonné.

D’ailleurs, un passage de la série TV américaine Révolution montre la fragilité de notre système numérique : sans électricité, nos smartphones ou ordinateurs deviennent des boîtes noires sur lesquelles le contenu est inaccessible.

DSC_2635

Tirage photo de qualité galerie avec Zeinberg

Avec le papier, il vous suffit de placer la photo devant vos yeux et vous pouvez en profiter. Bien sûr, la photo papier a aussi ses inconvénients : elle prend plus de place qu’un fichier numérique, elle est ancrée dans une réalité géographique (vous ne pouvez pas profiter de votre tableau photo si vous n’êtes pas devant), elle doit être conservée dans de bonnes conditions (au sec et à l’abri du soleil) et être d’une qualité suffisante pour surmonter l’épreuve des années. Mais en la stockant ainsi, vous êtes certain que dans 10, 20 ou 30 ans votre photo sera toujours « accessible » et non pas enfermée dans un coffre numérique dont vous auriez perdu les clés.

Imprimer vos photos : un mode de partage tangible et affectif

Chaque jour, nous voyons des centaines voire des milliers d’images et de photos. A la fin de la journée, combien en avons-nous mémorisé ? Quelques unes au plus. Cette constatation montre que nous voyons toujours plus de photos mais que nous ne les regardons plus vraiment.

Je n’ai pas d’étude scientifique sous la main mais il est fort possible qu’on apprécie mieux les photos lorsqu’elles sont imprimées, de la même manière que certains diront qu’on lit « mieux » ( meilleure mémorisation) sur un livre papier qu’avec un livre sur un écran d’ordinateur ou une liseuse.

Livre-Lightroom-Blurb_overview5

Livre photo Blurb

Regarder des photos souvenirs en famille devant un écran d’ordinateur, malgré les évolutions technologiques telles que les écrans TV connectés, manque un peu de charme et d’affectif. En se penchant au dessus d’un livre papier (à condition de ne pas être trop nombreux), chacun peut toucher la photo, la regarder, prendre le livre en main et apprécier le rendu sur papier. C’est compliqué à expliquer, et si vous n’avez jamais imprimé de livre photo vous aurez peut-être du mal à comprendre, mais avoir une photo toujours plus grande, toujours plus nette sur un écran Retina ou un grand écran TV n’est pas forcément la solution la plus authentique pour partager des photos (surtout lorsque vous n’avez pas pris le temps de faire le tri dans toutes les photos que vous montrez).

D’une autre manière, si vous accrochez des photos dans votre maison ou sur votre lieu de travail, vous et votre entourage allez pouvoir les apprécier régulièrement sans même y penser. D’expérience personnelle, je me surprends de temps à autre à fixer du regard un tirage grand format qui trône dans mon salon alors que la télévision se trouve juste en dessous (et que les images bougent). Et les invités sont toujours épatés de savoir que je suis l’auteur de cette photo.

Enfin, imprimer vos photos peut également vous permettre de monter une exposition photo. Vous pouvez d’ailleurs retrouver nos conseils pour réaliser votre propre exposition photo.

Imprimer, c’est choisir et renoncer

Imprimer ses photos peut paraître une fin en soi : on imprime des photos afin de les sauvegarder ou de les partager. Mais en réalité, le plus intéressant dans le processus d’impression, c’est tout ce qui se passe avant de recevoir votre tirage ou album livre photo.

IMG_3835

Tirage Fine Art WhiteWall

A moins d’avoir une immense maison et un budget illimité, vous ne pourrez pas vous permettre d’imprimer toutes vos photos. Les photos retenues pour l’impression, qu’il s’agisse de tirages classiques, d’un album photo ou bien d’un tirage grand format, seront toutes passées par une étape de tri et de sélection souvent longue et fastidieuse. Cette étape vous permet généralement de prendre conscience que vous avez pris trop de photos, mais permet surtout de choisir les photos retenues (et donc de renoncer à imprimer toutes les autres, du moins pour le moment). Ce choix est très important et constitue, dans le jargon photo, l’editing.

Imprimer ses photos permet ainsi de redonner de la rareté à l’image, car c’est cette photo que vous avez sélectionnée et qui se trouve désormais entre vos mains sur le support que vous avez choisi.

Le support et le format importent peu

Que vous imprimiez vos photos chez vous ou chez un imprimeur, de nombreux choix et formats sont disponibles. Cela peut aller de l’impression standard 10×15 cm au cadre photo géant sur dibond aluminium avec plexigrass, en passant par les toiles, les tirages grand format avec ou sans cadre, les livres et albums photo ou bien même les tirages au format polaroid : comme vous le voyez vous avez l’embarras du choix et les imprimeurs sont toujours plus créatifs.

Le contenu de ma boîte à photos

La boîte à photos Polabox

Peu importe le support et la taille de l’image : une fois que la photo est imprimée la magie opère. Les petits formats sont parfaits pour être partagés entre amis, en famille ou bien être accrochés de manière créative ici ou là. Les albums photo permettent de rendre compte d’un événement important : voyage, mariage, naissance ou bien encore la construction de sa maison (si si ça existe). Enfin, les tirages grand format permettent de décorer un intérieur avec vos propres photos.

Dans tous les cas, qu’il soit petit ou grand, votre tirage permettra de donner de la présence à vos photos et de les ancrer dans une réalité qui n’a rien de virtuel. Regarder des photos imprimées permet de « ralentir » et de reprendre le temps d’apprécier de belles images, à l’opposé de la frénésie du web.

Le papier à travers les siècles

Il est également intéressant de voir les tirages comme un héritage. Si vous en avez la chance, vous avez peut-être déjà hérité d’albums photo de vos ancêtres. Aujourd’hui, imaginez que la génération prochaine reçoive un disque dur avec plein de photos ; il faudra d’abord trouver comment accéder au contenu et seules quelques photos seront peut-être un jour imprimées. Si vous avez réalisé des tirages ou des impressions, ce choix disparaît et les photos seront conservées sur un support durable, prêt à traverser les âges. Il s’agit ici d’une vision optimiste, mais il est important de voir le verre à moitié plein.

Impression photo et plaisir d’offrir

Qui n’a jamais imprimé en double ou en triple des photos afin de les offrir à sa famille ou à ses amis. La photo est, dans son essence même, un bien de partage. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les réseaux sociaux basés sur la photo fonctionnent aussi bien.

Offrir des photos, qu’il s’agisse d’un album ou de quelques tirages, est souvent un moyen de partager des souvenirs récents (la dernière promenade ou le dernier voyage) ou bien très anciens (les photos d’enfance, lorsque l’on était bébé). En choisissant pour chaque personne les photos qui vont lui plaire, vous êtes d’ailleurs quasi assuré de réussir votre cadeau.

Polamax - reception des images

Impressions Polamax au format Polaroid avec une pochette

Par contre, attention, il y a une exception à la règle : plus la photo est grande, plus le cadeau est compliqué. Alors qu’une dizaine de petites photos peuvent être rangées dans une boîte jusqu’à leur prochaine sortie, un grand tirage devra forcément être visible et vous ne devez pas vous tromper. Il faudra donc bien sonder la personne avant de lui offrir : le mieux étant lorsqu’elle vous demande un tirage de telle ou telle photo, là c’est gagné..

Pensez également que partager vos photos lors de vos voyages avec les gens que vous rencontrez peut changer complètement votre expérience.

Quelques conseils pour imprimer vos photos

Avant de terminer cet article, voici quelques conseils à suivre si vous n’imprimez pas vos photos :

  1. Commencez maintenant : choisissez parmi les photos prises durant les deux derniers mois une vingtaine d’images à imprimer en petit format et une seule image à imprimer en moyen format.
  2. Imprimez vos photos de manière régulière : il est plus simple de faire une sélection dans les photos datant des derniers mois que de revenir en arrière dans toute votre bibliothèque d’images réalisées ces 10 dernières années.
  3. Partagez les tirages avec vos proches, qu’il s’agisse de souvenirs très frais (les dernières vacances, le weekend en famille) ou bien de souvenirs très anciens (photos anciennes qui feront forcément rire / pleurer l’audience).
  4. Essayez différents formats : il existe des services d’impression en ligne pour tous les goûts, offrant des formats différents et à tous les prix.
  5. N’imprimez jamais de photos sur un mug, jamais !

Pour conclure cet article, j’aimerais savoir quelle est votre expérience avec le papier et l’impression photo en général. Imprimez-vous vos photos de manière régulière, si non, qu’est-ce qui vous freine ? Continuons la discussion dans les commentaires.


Article réalisé en partenariat avec WhiteWall (lire notre test). WhiteWall propose notamment des impressions Fine Art sur Hahnemühle de très bonne qualité.

  • chomb

    🙂 « N’imprimez jamais sur un mug, jamais! »

    • ed

      Pourquoi???????????

  • C’est un publi-reportage, Il me semble que la loi française oblige à ce que ce soit clairement annoncé.

    • Qu’est-ce qui vous fait dire qu’il s’agit d’un publireportage ? Le contenu de cet article n’est pas une publicité, il est écrit de manière indépendante et ne vante aucune offre ou produit si ce n’est le « papier ». Alors oui, c’est un plaidoyer pour l’impression de ses photos mais personne ne nous paye pour l’écrire.

      Le lien en fin d’article renvoyant vers une promotion sur le site WhiteWall est un partenariat mis en place avec cette marque mais n’est pas lié à l’article. Je l’ai seulement inséré pour en faire profiter les lecteurs car c’est une promo du moment.

      Tous nos publi-reportages sont d’ailleurs clairement marqués comme « article sponsorisé » sur le site.

      Merci

  • otisandco

    Mon frère m’appelle la  » Faiseuse de livre « !!!
    Ayant perdu le reflex d’imprimer les photos depuis que je détiens un Reflex ( jeu de mot ), il y a 5 ans à la naissance de ma fille, je me suis dis que j’allais mettre ses plus belles photos en livre. Et depuis, je ne fais que ça.
    Cela prend beaucoup de temps car il faut trier parmi des centaines de photos et en faire les mises en pages, mais franchement quel plaisir certain de pouvoir ouvrir un livre et de se remémorer tous ces souvenirs. Je sais que ma fille en profitera et mon second plaisir est d’en faire profiter ma mère ainsi que frère et soeurs en leur offrant quelques moments de notre vie à tous.

    • Claude

      D’accord, avec une remarque : si on ne fait pas l’album rapidement, on ne le fait en fait jamais. Pour un voyage, un bapt^me,un mariage, je m’arrange pour avoir tout bouclé en 3-4 jours.

  • Claude

    d’accord mais quand vous dites : »les images restent bien souvent enfouies sur des disques durs ou sur un service de stockage de photos en ligne jusqu’à être oubliées. » je traduis : les tirages papiers restent enfouis dans des boites à chaussures.
    Personnellement je fais soit des tirages destinées à être encadrés et affichésn soit des livres photos. Un livre par voyage par exemple, ou par évènement familial. Mes livres photos trainent partout chez moi et sont consultés spontanément par tous mes visiteurs.

  • Aïda

    Merci de ces conseils! Je me lance pour la première fois après quelques années d’albums numériques…et là je me butte à la première difficulté : comment imprimer en petit format (15×15 par ex) sans devoir recadrer (et donc rogner) ma photo ou en réduire la qualité…J’ai l’impression que je n’ai pas trop le choix sur le format en fait. Que faire? Merci beaucoup!

  • Serge

    J’imprime en format carte postale, les photos qui auront une valeur sentimentale pour la ou les prochaines générations. Il va sans dire que les images où figurent des membres de la famille ont la priorité, tout comme les lieux communs et familiers, la maison, le jardin et les endroits les plus fréquentés par ma famille et mes amis. Je vais tirer un grand format de paysage qui m’aura plu et que je vais encadrer pour décorer une pièce de la maison .Par contre, ma collection de photos de champignons ne soulèvera pas un atome d’intérêt pour mes enfants et petits enfants alors, je n’imprime que très rarement ces images. Il faut tout de même faire des choix.

  • Pingback: Sunday Links()

  • Pingback: imprimer les photos – C'est à Voir…()

  • Ariane

    nous imprimons tous les qq mois une 100aine de photos 10*15, le tri représente un boulot dingue ! nous faisons bcp de photos de nos enfants et les immortaliser sur papier nous semble important. D’ailleurs nos filles adorent ouvrir les albums photos. Elles emportent également avec elles à l’école un petit album photos de la famille.

  • Pingback: Test Blurb : créer un livre photo avec ses photos Instagram()

  • ninitvb

    Tout à fait d’accord sur le fait d’imprimer les meilleures photos…j’ai choisi de faire mes impressions à la maison pour « chialer » le cadrage: j’imprime en A3 les photos « nature » et mes murs en sont tapissés (surtout que depuis qs tps celles du fiston viennent grossir et améliorer le lot!), et en plus petit mais A4 souvent les jolies bouilles des petits enfants que je partage avec la famille et qui deviennent vite obsolètes car le propre des enfants c’est de grandir; celles qui sont remplacées finissent ds des classeurs »protège-documents » et sont feuilletées avec plaisir.

  • Manel

    Je pense que l’impression des photos est importante. J’avais des dizaines et dizaines de photos de mes enfants sur disque dur. Celui-ci a planté, j’ai tout perdu mais le plus grave : j’ai perdu mon fils l’an dernier. Il ne me reste que les souvenirs et quelques photos d’école. Imprimez, imprimez il en restera toujours quelque chose !

  • Anton Gualli

    « la fragilité de notre système numérique : sans électricité, nos smartphones ou ordinateurs deviennent des boîtes noires sur lesquelles le contenu est inaccessible. »… ridicule ! … le jour où y aura plus d’électricité, on aura bien d’autres problèmes que de ne pas pourvoir consulter nos photos sur le Cloud…

  • Anton Gualli

    article assez putassier ; des arguments un peu lose pour cacher un sponsoring en douce..