En photographie, on dit souvent que la poussière est l’ennemi numéro un. Sur le capteur, l’objectif voire même le boîtier, elle prend un malin plaisir à venir se cacher un peu partout et peut, à partir d’un certain point, gêner le photographe.

Dans ce Mercredi Pratique, nous partageons nos conseils pour bien nettoyer votre matériel photo et tordons le cou aux idées fausses que l’on peut entendre un peu partout sur la toile. Cet article est principalement dédié aux appareils photo avec objectifs interchangeables. Nous avons déjà abordé ce sujet il y a quelques années mais nos expériences font que nous avons mûri sur ce sujet et ce n’est jamais trop d’en reparler.

Conseils avant de nettoyer votre matériel photo

Sauf pour le nettoyage de lentille frontale des objectifs et l’extérieur du boîtier, il est important de se mettre en bonnes conditions pour éviter de faire entrer de la poussière dans votre appareil photo lors de votre nettoyage. Il est ainsi recommandé de travailler dans un espace sain sans courant d’air et avec le moins de poussières en suspension dans l’air. Evitez donc d’ouvrir vos fenêtres juste avant de vous mettre au nettoyage ou bien encore de faire le ménage ce qui risque de déplacer de la poussière, même très fine.

Nous conseillons d’ailleurs une pièce en particulier si vous êtes dans une maison : la salle de bain. L’humidité de la pièce fait que les poussières sont moins volatiles et restent souvent collées aux parois. Ce conseil s’applique d’ailleurs aussi bien au nettoyage de votre matériel qu’au changement d’objectifs. Oui on vous entend, il n’y a pas de salle de bain partout, mais essayez de trouver « votre salle de bain » lors de vos sorties, c’est-à-dire un endroit protégé du vent et de la poussière.

Nettoyer l’extérieur de l’appareil photo

Pour commencer, vous allez pouvoir nettoyer l’extérieur de votre appareil photo et objectif sans toucher à la lentille de l’objectif. Nous vous conseillons d’utiliser un chiffon microfibre propre et légèrement humide. Ne pas utiliser de solvant pour le nettoyage des plastiques et caoutchouc car cela pourrait les endommager. Très souvent un petit passage de chiffon et un peu d’huile de coude (et pourquoi pas un peu de savon) permettent de retirer les traces les plus tenaces.

Dans la pratique, à moins d’emporter votre appareil photo avec vous lors de batailles de boue, vous ne devrez pas avoir à nettoyer souvent votre boîtier.

Nettoyer correctement une optique

Maintenant que vous avez nettoyé le corps de votre objectif, il est temps de passer aux zones plus sensibles : les lentilles. Chaque objectif dispose de deux lentilles : la lentille frontale et la lentille arrière.

Attention, les lentilles de votre objectif ne sont pas ultra-fragiles comme on le pense mais si l’on s’y prend mal il y a de gros risques d’abîmer de manière définitive la surface. Alors si vous n’avez pas tout ce qu’il vous faut pour nettoyer votre optique et que vous avez des poussières ou des traces dessus, il vaut mieux ne rien faire et la laisser dans l’état plutôt que de chercher à la nettoyer.

D’ailleurs, contrairement à ce que l’on pense, quelques poussières sur la lentille frontale n’ont aucune incidence sur la qualité de votre image finale, malgré ce que les fournisseurs d’accessoires essayent de nous faire croire. Elles seront la plupart du temps tout simplement invisibles sur votre image. Ce sont davantage les traces de doigt ou de graisse qui ont un impact important sur la qualité de l’image, avec notamment une augmentation du flare et une baisse des contrastes.

Pour nettoyer un objectif, nous utilisons les accessoires suivants, à garder de préférence dans votre sac photo lorsque vous voyagez :

La première étape est d’utiliser le soufflet en caoutchouc pour décoller les plus grosses poussières, puis de passer au LensPen. Le LensPen est un accessoire qui dispose de deux embouts : d’un côté un pinceau à poil doux, et de l’autre un stylo nettoyeur avec une petite tête en feutrine saupoudrée de carbone. Utilisez ainsi le petit pinceau pour retirer les poussières restantes puis passer au stylo nettoyeur, redoutable pour enlever les traces de doigt ou de graisse grâce au carbone. Faites de petits cercles du centre vers l’extérieur de la lentille et si le verre est très sale, n’hésitez pas à recharger le stylo en remettant le bouchon et en le faisant tourner, ce dernier contenant une réserve de carbone pour conserver son effet nettoyant.

Nettoyage-LensPen

La brosse du LensPen permet de décoller facilement les poussières

Attention, si votre objectif est mouillé et que vous souhaitez l’essuyez, vous risquez de générer des micro-rayures sur la lentille. Dans ce cas, nous vous conseillons d’utiliser le papier optique et de tapoter doucement l’optique pour absorber l’eau. Ensuite vous pourrez passer par la case soufflet et stylo nettoyeur.

Pourquoi utiliser du papier optique plutôt qu’un simple chiffon ? Le papier optique est une lingette non pelucheuse et non tissée qui assure une très grande pureté et le moins de rayures possibles, alors qu’un chiffon, s’il n’est pas propre, peut endommager l’optique.

De manière générale, n’utilisez pas directement un mouchoir, du papier absorbant de cuisine ou même votre tee-shirt ou chemise car ces derniers sont abrasifs (même si cela ne se voit pas à l’oeil nu) ou gras et n’assureront pas un nettoyage optimal et sécurisé de votre optique.

Bien entendu, il ne faut pas non plus céder à la parano, car nous vous donnons ici les conseils pour ne pas abîmer votre lentille, mais même quelques micro-rayures ne vous empêcheront pas d’obtenir une belle photo. C’est simplement une recommendation pour que votre matériel vieillisse du mieux que possible.

Si vous avez des projections de boue ou d’eau salé sur votre lentille, attention ! En effet, la boue est composée de très petites particules de silice au fort pouvoir abrasif, tout comme le sodium présent dans l’eau de mer. Il ne faudra donc pas essayer d’essuyer directement votre lentille mais plutôt la rincer d’une manière ou d’une autre avec un chiffon doux humide ou du papier photo imbibé d’eau.

Dans certains cas, on comprend mieux pourquoi certains photographes utilisent encore des filtres UV : ils permettent de protéger la lentille frontale contre toutes les agressions, et il est bien moins cher de remplacer un filtre UV qu’un objectif à plusieurs centaines ou milliers d’euros.

N’oubliez pas également de nettoyer les contacteurs et la baïonnette de l’objectif et du boîtier à l’aide de papier optique non pelucheux et d’un peu d’alcool isopropylique (disponible en pharmacie) ce qui permettra de nettoyer facilement les connecteurs. A ne pas utiliser sur le plastique.

Nettoyer le miroir

Si vous observez quelques traces ou poussières à travers le viseur optique de votre appareil photo, il est peut-être temps de nettoyer le miroir se trouvant à l’intérieur de la cage reflex.

Attention, ce miroir, situé devant le capteur, est très fragile et son nettoyage ne doit pas être effectué sans prendre de précaution. Encore une fois, si vous n’êtes pas à l’aise, préférez le faire nettoyer par un professionnel en même temps que votre capteur.

Miroir-D800

Le miroir du reflex

Pour nettoyer le miroir, vous allez pouvoir réutiliser le soufflet en caoutchouc. Un petit coup de soufflet permettra de décoller les grosses poussières présentes sur le miroir mais nous ne vous conseillons pas d’y toucher plus en profondeur. D’ailleurs, tout ce que vous voyez sur le miroir (et donc dans votre viseur optique) n’apparaîtra pas sur les photos car le miroir ne sert qu’à la visée.

Durant ces manipulations, pensez à tenir votre boîtier vers le bas pour éviter que de nouvelles poussières ne tombent dans la cage reflex.

Nettoyer le capteur

Le capteur est la pièce maîtresse de votre boîtier et également la plus sensible aux poussières et aux tâches. Heureusement, lorsque vous changez d’objectif, il n’est pas directement exposé sur les reflex à visée optique car le miroir se trouve devant. Mais sur les appareils mirrorless, le capteur est directement exposé à chaque changement d’objectif.

Pour nettoyer le capteur, il y a deux techniques : le faire soi-même ou passer par un spécialiste (de nombreux magasins photo le font, ainsi que les boutiques des grands constructeurs comme Nikon à Paris). Si vous n’avez aucune expérience, nous vous invitons fortement à ne pas tenter de le faire vous-même, au risque d’empirer les choses ou pire, de rayer le capteur.

Avant de vouloir nettoyer le capteur, il est important de vérifier que ce dernier est bien sale ! Pour cela, nettoyez bien votre objectif et prenez en photo une surface de couleur unie et claire avec une grande profondeur de champ (f/16 par exemple) et une mise au point manuelle délibérement floue. Une fois affichée sur l’ordinateur, vous pouvez ainsi voir en zoomant si votre image contient certains points ou traits. Dans Lightroom, l’outil de suppression des défauts dispose d’une option permettant d’afficher les défauts qui permet d’inverser les couleurs de l’image et de bien mettre en avant les poussières. C’est très pratique.

Une photo test pour détecter les poussières après être passée dans Lightroom

Une photo test pour détecter les poussières après être passée dans Lightroom

Pour nettoyer le capteur, prenez bien soin d’être dans une pièce avec le moins de poussière possible en suspension. Comme nous vous le disions, la salle de bain a nos faveurs dans une habitation. La batterie de votre appareil photo doit également être complètement chargée car le nettoyage se fait appareil photo allumé en relevant le miroir dans les réglages (pour faire apparaître le capteur). Pensez à utiliser une forte source lumineuse afin de bien discerner les poussières ou traces sur le capteur.

Des kits de nettoyage complets sont vendus en ligne (et même des accessoires à des prix exhorbitants) mais il est possible de nettoyer correctement le capteur avec une souflette et un lenspen spécifique. Ici encore, nous préférons la solution dite sèche à une solution de nettoyage humide car nous n’avons pas à nous soucier de traces laissées par un liquide.

Capteur-D800

Le capteur de l’appareil photo, attention très fragile !

La première chose à faire est de décoller les poussières présentes sur le capteur à l’aide de la poire soufflante utilisée pour les objectifs. Maintenez le boîtier avec la cage reflex vers le bas pour éviter que de nouvelles poussières rentrent.

Ensuite, s’il reste des poussières ou des traces, vous pouvez utiliser un pinceau doux à l’extrémité d’un LensPen classique ainsi que le LensPen Sensor Klear qui a l’avantage de disposer d’une petite tête et d’un bras articulé. Faites de petites rotations du centre vers l’extérieur là où vous voyez des traces et la petite tête en feutrine saupoudrée de carbone du LensPen devrait effacer les traces.

Une fois ce nettoyage effectué, remettez une optique sur le boîtier avant de rabaisser le miroir pour éviter que de nouvelles poussières ne pénètrent dans la cage par appel d’air. Vous pouvez ensuite refaire une photo test pour voir si vous avez réussi à enlever les poussières ou traces. Si ce n’est pas le cas et que vous avez plus de poussières qu’avant, vous devriez vous arrêter là et aller voir un spécialiste pour faire nettoyer le capteur.

Nettoyer le viseur de l’appareil

Sans forcément y faire attention, l’oeilleton de votre viseur se salit au fil des utilisations, prend la poussière et même parfois des traces de gras. Comme pour les objectifs, nous vous conseillons d’utiliser une solution sèche avec un LensPen. Mais comme la surface est très petite, votre LensPen de base aura sûrement du mal à faire le travail.

viseur

Un viseur propre peut facilement changer votre vie de photographe

Lors d’une de nos dernières sorties photo, un photographe nous a fait découvrir le LensPens MicroPro, un mini LensPen qui nettoie parfaitement le viseur de l’appareil et peut même servir à nettoyer l’objectif d’un petit compact voire celui d’un smartphone. Bref, un petit accessoire que vous n’utiliserez pas forcément tous les jours mais qui est bien utile pour y voir plus clair.

Mieux vaut prévenir que nettoyer

Pour éviter d’avoir à nettoyer votre matériel photo trop souvent (et plus vous le nettoyez, plus vous risquez de l’abîmer, comme pour les lentilles des optiques), voici quelques conseils de prévention.

Cela commence par un nettoyage régulier de votre sac photo qui peut facilement devenir un nid à poussières. Un petit coup d’aspirateur de temps en temps à l’intérieur permettra de réduire les poussières qui viendront se coller à votre matériel photo.

Lorsque vous changez d’optique, pensez à toujours bien maintenir le boîtier vers le bas et à effectuer ce changement de préférence là où il y a le moins de vent et de poussières. Mais sur le terrain on n’a parfois pas le choix.

Pour éviter d’amasser la poussière, transportez votre appareil photo dans une housse et ne le rangez pas à l’air libre lorsque vous ne l’utilisez pas. Le mieux est de le laisser dans son sac photo.

L’utilisation d’un pare soleil sur votre objectif permettra également de réduire les risques de traces de doigt grasses sur votre lentille frontale, car vous mettrez moins souvent les doigts dessus.

Enfin, dans certains cas où les risques de projection sont élevés (évènements, sports extrêmes, etc.) préférez peut-être utiliser un filtre UV pour protéger votre lentille. Un filtre UV de bonne qualité (un peu plus cher que ceux de base) vous assurerons une qualité optimale similaire et si jamais votre objectif prend un choc comme un petit caillou, vous serez bien content de ne devoir changer que le filtre et non l’objectif entier.

Et vous, avez-vous d’autres conseils (attention aux fausses bonnes idées) pour nettoyer votre matériel photo ? Dites-le nous en commentaire.

Crédit photo de couverture : Pete