noiretblanc
Mercredi pratique 13

MP #125 : utiliser le noir et blanc pour sauver vos photos prises dans des conditions de lumière difficile

Tout photographe a déjà été confronté à une situation où les conditions de lumière sont difficiles (ciel couvert et gris, manque de luminosité, temps nuageux, contrastes trop forts) et vous empêchent de réaliser la photo que vous vouliez obtenir. A ce moment là, vous pouvez vous dire que cela ne sert à rien de sortir l’appareil photo car vos photos « ne donneront rien », mais vous avez tort.

Nous allons vous montrer dans cet article que dans des conditions de lumière difficile, le noir et blanc peut sauver vos photos et vous offrir d’excellents résultats.

Avant de vous montrer toutes les possibilités du noir et blanc, attardons nous sur la manière de les réaliser

Noir et blanc dans le boîtier ou en post-traitement ?

Deux écoles s’affrontent : ceux qui préfèrent utiliser le noir et blanc directement à la prise de vue, et ceux qui ne jurent que par le post-traitement. Les deux approches sont intéressantes et l’idée de photographier directement en noir et blanc (si votre boîtier vous le permet) est source de créativité.

Darjeeling_N&b

Malgré tout, parce que vous n’avez pas forcément envie de prendre toutes vos photos en noir et blanc sans pouvoir faire marche arrière — difficile de recoloriser une photo noir et blanc — nous vous conseillons d’opter pour la case post-traitement. De cette manière, vous choisirez précisément quelles photos nécessitent un traitement noir et blanc.

Format RAW conseillé

Comme pour tout post-traitement, nous vous conseillons d’utiliser le format RAW afin d’enregistrer le maximum d’informations brutes lors de votre prise de vue. Le RAW va notamment vous permettre de retoucher les couleurs, le contraste et les tonalités de votre photo sans abîmer l’image.

Si votre appareil ne propose pas le format RAW, vous devrez vous contenter de la retouche sur un fichier JPEG, avec des dégradations bien plus importantes, surtout si vous poussez les curseurs de votre logiciel.

Dans quelles situations privilégier le noir et blanc ?

Voici quelques situations dans lesquelles il sera intéressant de passer vos photos en noir et blanc afin d’améliorer le rendu.

Lorsque le ciel est couvert

Très souvent, nous ne sommes pas satisfaits de nos photos lorsque le ciel est couvert et gris. Sur ces images, les couleurs sont fades, grisâtres et il n’y a aucun détail dans le ciel.

Le passage au noir et blanc permet de se défaire des couleurs et de proposer une lecture monochrome de l’image, avec à la clé un effet différent de ce que vous aviez peut-être en tête, mais pas forcément moins intéressant.

Cet éléphant manque de pêche...

Cet éléphant manque de pêche…

En poussant un peu le contraste, en débouchant les ombres et en réduisant la luminosité du ciel, on obtient un éléphant terrifiant

En poussant un peu le contraste, en débouchant les ombres et en réduisant la luminosité du ciel, on obtient un éléphant terrifiant

D’ailleurs, sur certaines photos de paysage marin où le temps est nuageux voire pluvieux, mêler pose longue et noir et blanc permet d’obtenir des rendus dramatiques et extraordinaires, comme sur cette photo, où malgré la lumière nous avons utilisé un filtre à densité neutre pour réduire encore la luminosité et augmenter le temps de pose.

Très peu de couleurs pour cette photo en couleurs

Très peu de couleurs pour cette photo en couleurs

En corrigeant l'exposition et le contraste, ce noir et blanc est très proche de la version couleur, mais plus fort

En corrigeant l’exposition et le contraste, ce noir et blanc est très proche de la version couleur, mais plus fort

Un conseil lors de la prise de vue : si le ciel est gris, votre appareil va avoir tendance à surexposer l’image pour l’éclaircir, au risque de transformer le ciel en zone blanche sans détails récupérables. Lorsque vous photographiez, n’hésitez donc pas à contrôler l’histogramme sur une première photo, et à l’adapter en sous-exposant si besoin pour éviter d’avoir une zone complètement brûlée dans le ciel.

Lorsque les ombres sont très présentes

Une photo qui contient des ombres bien dessinées a un potentiel énorme pour le noir et blanc. Parfois même, on dirait que le passage en monochrome révèle véritablement les qualités de la photo. Essayez avec quelques photos d’ombres que vous avez, vous verrez.

Un conseil pour les ombres : essayez de ne pas les couper et de les inclure dans vos photos, quitte à en faire le sujet central de vos images plutôt qu’un accessoire de votre sujet.

Voici quelques exemples :

© Penny Lam - Flickr

© Penny Lam – Flickr

© Ashton Pal - Flickr

© Ashton Pal – Flickr

© Aikawa Ke - Flickr

© Aikawa Ke – Flickr

© Rosario Gambera Flickr

© Rosario Gambera Flickr

En contre jour

Lorsque vous photographiez un sujet en contre jour, vous risquez souvent d’avoir un ciel un peu surexposé et un sujet sombre, voire dans certains cas une silhouette. C’est typiquement le cas où un passage en noir et blanc va permettre de donner de la force à votre image en jouant avec la silhouette, son ombre portée ou bien encore un ciel bien blanc et un sujet sombre.

C’est sûrement un des cas où il est le plus intéressant de photographier en RAW, car vous allez récupérer des détails dans les ombres qui ne vous semblent pas visibles à l’oeil nu en regardant votre image brute, comme c’est le cas pour cette photo d’une carcasse d’avion photographiée lors d’un voyage en Islande (plus de photos à découvrir dans notre test du Nikon D810).

Cette carcasse d'avion photographiée à contre jour paraît ratée

Cette carcasse d’avion photographiée à contre jour paraît ratée

Mais en la passant en noir et blanc, en poussant un peu dans les ombres et en réduisant les hautes lumières, on obtient une image intéressante

Mais en la passant en noir et blanc, en poussant un peu dans les ombres et en réduisant les hautes lumières, on obtient une image intéressante

J’aurais même pu laisser le ciel complètement blanc, car dans le cas du noir et blanc ce n’est pas gênant.

Voici un autre exemple qui fonctionne mieux en noir et blanc qu’en couleur en renforçant le contraste entre le bâtiment et l’homme par rapport au temple et à la ville en arrière plan.

Puri_Couleur Puri_N&b

En pleine journée, lorsque la lumière est dure

Tout photographe vous le dira : ce n’est pas en pleine journée qu’on obtient la meilleure lumière, mais plutôt durant les « heures d’or », tôt le matin ou avant le coucher du soleil.

Malheureusement, même si vous essayez de suivre le rythme du soleil, certaines photos seront forcément prises en pleine journée, avec un soleil haut qui donne une lumière dure et des ombres courtes et disgracieuses sur votre sujet.

Dans certaines situations, il est tout de même intéressant d’oser le noir et blanc comme sur ces exemples :

Sur cette photo, les couleurs sont un peu ternes et le fort contraste du char sur l'arrière plan invite au noir et blanc

Sur cette photo, les couleurs sont un peu ternes et le fort contraste du char sur l’arrière plan invite au noir et blanc

Voici le résultat

Voici le résultat

D’ailleurs, un ciel bien bleu peut donner un effet intéressant à votre image, comme vous pouvez le voir sur l’image qui suit :

Cette photo n'est pas ratée, mais le noir et blanc va faire ressortir l'enfant qui court

Cette photo n’est pas ratée, mais le noir et blanc va faire ressortir l’enfant qui court

En plus de l'enfant qui court qui ressort de l'image, le ciel bleu se transforme en ciel gris, donnant un ton dramatique à la scène

En plus de l’enfant mis en avant, le ciel bleu se transforme en ciel gris, donnant un ton dramatique à la scène

Avec ces conseils, vous pourrez continuer à prendre des photos même lorsque les conditions de lumière ne sont pas parfaites, en vous disant que vous pourrez retravailler les images en post-production par la suite. Pour toutes les images de ce guide, nous avons utilisé Lightroom d’Adobe mais il existe également des logiciels spécialisés pour convertir les images en noir et blanc de manière simple et avancée, ce sera l’occasion d’un prochain article.

Vous avez d’autres idées pour obtenir un bon rendu dans des conditions difficiles, dites-le nous dans les commentaires.

Sony 728×90 vert

Articles qui pourraient vous intéresser

  • Travailler sur les ombres est un exercice classique en photographie. On y apprend beaucoup. Merci pour cet article, qui donne envie de se remettre au travail !

  • Merci pour cet article.

    Je pense personnellement avoir trop abusé du passage en noir et blanc pour sauver une photo prise sans trop se préoccuper de la lumière donc j’essaie d’éviter à présent. De toute façon, la mauvaise lumière se voit même en noir et blanc. Flickr and co sont pleins de photos grisouilles.

  • Sans oublier les boitiers Fujifilm par exemple, qui permettent de voir en noir et blanc dans le viseur et d’enregistrer la version couleur au format raw. Indispensable selon moi pour être vraiment précis dans ses réglages et sa composition.

    • +1 😉

    • Daniel Ferlin

      Tous les boitiers qui proposent la fonction monochrome permettent, me semble-t-il, de visionner sur écran ou dans le viseur électronique le résultat en Noir & Blanc avant de déclencher.
      Et travailler en Raw préservera toutes les données liées au cliché.
      Encore merci pour cet article.

  • Elie

    Le problème avec le noir et blanc, c’est que beaucoup de photographes amateurs pensent qu’il ne s’agit que d’une simple conversion (un peu à cause des logiciels qui l’affichent comme tel). Il doit y avoir un vrai travail dans le noir et blanc pour donner un sens à une photographie.

    http://www.stevehuffphoto.com/2015/01/29/user-report-the-best-tool-ever-for-black-and-white-photography-by-elie-bescont/

  • GoBois

    Merci pour cet excellent article, super bien illustré ! Voilà de bonnes idées pour essayer le N&B !

  • Un logiciel qui fait des merveilles pour le noir et blanc et/ou la transformation en noir et blanc : DxO FilmPack 5. À essayer ! (Mais vous ne pourrez plus vous en passer…)

  • Jean Michel Lefebvre

    Article intéressant et révélateur si j’ose dire

    • Votre article est excellent mais , en ce qui me concerne, je travaille dés le départ en N&B .D’autre part il est très facile avec les numériques de voir sur le dos du boitier l’image et de corriger les réglages afin d’optimiser le rendu que l’on cherche ….ou que l’on découvre alors…
      …..n’est-il pas ?

  • Helyett

    De très belles photos transformées en N&B. Derrière, il y a beaucoup de travail car les conversions simples ne donne pas d’aussi bons résultats.
    Je transforme souvent mes portraits en N&B mais pas encore les paysages. Il faut que j’essaye prochainement à condition de travailler en RAW!
    MERCI pour cet article.

  • Merci pour cet article. Transformer une photo en N&B m’a effectivement déjà sauvé la mise.

    Ce que je recommande au passage (et que j’ai l’habitude de faire), c’est de prendre vos photos à la fois en RAW et en jpeg N&B comme ça vous aurez automatiquement 2 rendus pour mieux choisir pour la suite… 🙂

  • Pingback: Sunday Links()

  • Guides d’achat 300×300