Un article pour un bouton, vous pensez que c’est peut-être excessif ? Et pourtant, ce qui suit va sûrement changer la vie de nombre d’entre vous qui ignorent certaines fonctionnalités derrière le bouton AF-ON présent sur de nombreux reflex numériques.

AF-ON-5DMarkII

Ce mode, appelé en anglais Back Button Autofocus (mise au point automatique à l’aide du bouton arrière), est en fait une variante de la mise au point classique, sauf qu’ici la mise au point est faite à l’aide d’un bouton se situant à l’arrière du boîtier. Cette façon de faire est accessible à tous les boîtiers réflex par le bouton dédié AF-ON, ou par un autre bouton selon le marque de l’appareil (voir plus bas dans l’article).

Mise au point classique : maintenir enfoncé à mi-parcours le déclencheur

Avant d’aller plus loin, j’aimerais parler de la manière « classique » de faire la mise au point, qui est utilisée par de nombreux photographes, moi y compris, jusqu’à maintenant quelques mois.

Pour prendre une photo, le processus est le suivant : mise au point sur mon sujet en appuyant sur le déclencheur à mi-parcours, et je déclenche. Cependant, très souvent, la mise au point en appuyant à moitié sur le déclencheur s’accompagne d’un recadrage de l’image pour éviter d’avoir son sujet au centre de l’image, puis enfin le déclenchement.

Pour reprendre une deuxième photo similaire, il me faut repasser par les mêmes étapes. Si cela ne vous semble pas rébarbatif, c’est que vous n’avez jamais essayé d’autre méthode plus efficace !

Les différents modes d’autofocus en mode classique

Pour comprendre l’attrait du bouton AF-ON et de son activation, rappelons les différents modes autofocus (à relire : le fonctionnement de la mise au point décrypté) :

  • Autofocus désactivé : c’est explicite. Votre mise au point se fait de manière manuelle en tournant la bague de mise au point de votre objectif.
  • AF-S : il s’agit de l’autofocus ponctuel, permettant de faire la mise au point UNE FOIS en pressant le déclencheur à moitié. Ce mode est parfait pour les situations où votre sujet ne bouge pas.
  • AF-C : il s’agit de l’autofocus continu, permettant de faire la mise au point TANT que vous maintenez le déclencheur appuyé à mi-parcours. C’est le mode idéal pour les sujets en mouvement, car l’appareil va maintenir la mise au point sur votre sujet jusqu’au déclenchement.
  • AF-A : il s’agit du mode AF auto. Dans ce mode, l’appareil choisi simplement entre le mode AF-S et AF-C en fonction d’algorithmes qui analysent la scène. Malheureusement, l’appareil se trompe parfois et nous ne recommandons pas ce mode, qui n’équipe d’ailleurs pas tous les appareils.
© Damien Roué

© Damien Roué

Lorsque vous êtes en autofocus classique (mise au point lors de la pression à mi-parcours du déclencheur), il vous faut avant tout choisir quel mode choisir entre AF-S, AF-C ou autofocus désactivé.

Bonne nouvelle : activer le focus via le bouton AF-ON va vous faciliter la vie en mettant à portée de doigt les différents modes, sans devoir en choisir un en particulier.

Présentation du mode AF-ON

Si nous devions résumer en une seule phrase le mode AF-ON, ce serait la suivante : la touche AF-ON sert à découpler la mise au point du déclenchement. Un peu à la manière d’un appareil manuel, on pense déjà à faire la mise au point (sans chercher à déclencher), puis on appuie sur le déclencheur.

En conséquence, il n’est plus nécessaire de maintenir son doigt appuyé à mi-chemin sur le déclencheur pour faire la mise au point. On utilise pour cela le bouton se situant à l’arrière du boîtier, qui tombe d’ailleurs normalement parfaitement sous le pouce. Une fois la mise au point réalisée, vous pouvez relâcher le bouton AF-ON et penser votre cadrage. Dès que vous appuyez sur le déclencheur, ce dernier va entraîner la prise de vue instantanément, étant donné que pour lui, la mise au point est faite (ou pas, mais ça ne le concerne pas).

Avantages du back button autofocus

Quels sont les avantages de la mise au point via le bouton AF-On ? Voici quelques unes des bonnes raisons d’utiliser le bouton AF-ON.

Découplage de l’autofocus et du déclencheur

Comme expliqué plus haut, l’autofocus n’est plus lié au déclencheur, ce qui pour certains utilisateurs d’appareils manuels était une hérésie. Pourquoi lier deux fonctions complètement différentes sous un même bouton ? Maintenant, vous pouvez effectuer deux actions différentes avec deux boutons différents, c’est plus clair n’est-ce pas ?

Plus de contrôle sur la prise de vue

Avec l’autofocus classique, vous étiez obligé de refaire la mise au point entre deux déclenchements. Avec le mode AF-ON, votre appareil ne va pas tenter de refaire la mise au point mais conservera le même réglage que la photo précédente, vous épargnant de refaire la mise au point qui était déjà bonne. C’est un gain de temps énorme ! Si toutefois votre sujet a bougé, vous pouvez appuyer de nouveau sur le bouton AF-ON et refaire la mise au point.

02092014-02092014-_ISL4151

© Damien Roué

Plus pratique pour les photos de paysage

A première vue, c’est difficile de voir l’intérêt du bouton AF-ON pour ce genre de photos, mais pourtant, cela va vous permettre de régler la mise au point une fois pour toutes et de ne plus penser qu’à votre composition. C’est notamment pratique si votre zone de mise au point n’est pas au centre de l’image, car entre chaque image, vous n’aurez pas à déverrouiller votre tête de trépied, faire la mise au point, recadrer, etc. Une alternative est également de faire la mise au point une fois pour toutes, et de passer la mise au point en manuel.

27082014-27082014-_ISL2458

© Damien Roué

Dans tous les cas, vous ne risquerez plus de perdre votre mise au point précédente en déclenchant à nouveau, ce qui pour moi est un gain de temps énorme.

Plus la peine de choisir entre AF-S et AF-C

Dans certains cas, comme pour la photo de sport, vous devez souvent passer du mode d’autofocus ponctuel au mode d’autofocus continu, et vice-versa. Avec le bouton AF-ON, ce n’est plus nécessaire. Si vous voulez faire une mise au point ponctuelle, appuyer brièvement sur le bouton AF-ON et la mise au point se fait. Une fois qu’elle est bonne, retirez simplement votre doigt et composez votre image.

Si par contre vous avez besoin du mode continu, il vous suffit de garder le doigt sur le bouton AF-ON aussi longtemps que nécessaire, et la mise au point suivra votre sujet (dans le collimateur choisi). Il est bien sûr possible de déclencher en même temps.

Dans tous les cas, ce n’est plus la peine de quitter le viseur pour faire ce changement, car il suffit de presser un bouton unique.

Activation de la mise au point à l’arrière

Par défaut, les constructeurs activent le bouton AF-ON à l’arrière de l’appareil pour qu’il permette d’effectuer la mise au point. Mais ce n’est pas suffisant pour l’utiliser pleinement, car la mise au point à l’aide du déclencheur est également activée.

© Damien Roué

© Damien Roué

Pour utiliser uniquement le bouton AF-ON, il faut effectuer les deux réglages suivants :

  • régler le mode autofocus de votre appareil sur autofocus continu (AF-C chez Nikon, AI-Servo chez Canon).
  • dans les réglages de l’appareil, choisir pour l’activation AF l’option « AF-ON seulement » chez Nikon. Pour Canon, cela se passe dans le réglage C.FnIV. Pour les autres constructeurs, il faudra vous référer à votre manuel.
Réglages AF-ON-Nikon

Réglages de l’AF-ON sur un Nikon D800

Même si vous n’avez pas de bouton AF-ON, il est possible de changer le réglage d’un des boutons présents à l’arrière de votre boîtier pour lui donner ce comportement. Chez Canon par exemple, vous pouvez donner cette fonction au bouton étoile (*). Sur les boitiers amateurs et semi-pro de Nikon, le bouton AF-ON n’existe pas et il faudra utiliser le bouton AE-L/AF-F. Je vous invite pour cela à consulter le manuel d’utilisation de votre appareil.

Pour les Pentaxistes, voici la manipulation partagée par Claude, un lecteur assidu : dans le menu Prise de Vues 5, personnalisation boutons, descendre à la 2° ligne, vérifier que le bouton AF soit bien activé (par défaut, en principe) et dans le même menu, plus bas, ‘déclencheur à mi-course : choisir arrêt, enfin OK pour valider.

Vous êtes maintenant prêt à utiliser le bouton de mise au point arrière pour vos prochaines images.

Donnez vous un peu de temps pour vous habituer

Les habitudes ont la vie dure, même en photographie. Si vous sentez que vous n’êtes plus à l’aise avec cette nouvelle configuration, essayez quand même pendant quelques semaines de vous y tenir, quitte à l’activer uniquement lorsque vous savez que vous n’avez pas de photos importantes à faire sur cette période.

Au début, cela vous semblera sûrement contre-intuitif, et vous raterez peut-être quelques photos. Ce n’est pas grave, persévérez. Une fois habitué à cette nouvelle méthode de mise au point, je suis certain que vous ne pourrez plus vous en passer. Et si jamais vous préférez l’ancienne méthode, ce n’est pas un problème, chaque photographe fait selon ses manières, et vous pourrez sans problème changer vos réglages.

© Damien Roué

© Damien Roué

D’ailleurs, si certaines personnes photographient déjà de cette manière, nous aimerions bien qu’elles nous laissent un commentaire pour nous donner leur point de vue sur le changement qui s’est opéré. Pour ma part, je trouve que je contrôle davantage mon appareil photo, sans rajouter de difficultés, et le seul problème que j’ai est lorsque je prête mon appareil ou que j’utilise celui d’un autre, car les repères changent.

Allez, rejoignez le mouvement des personnes qui font la mise au point à l’arrière de leur appareil (ou des back focusers en anglais, c’est plus simple) !

  • Pierre

    simple mais vraiment utile, merci pour l’article, une super idée !

    • Thomas

      Super idée Damien !! J’adore ton site chacun de tes articles son passionnant !! Maintenant concernant celui ci je ne sais pas si avec un d90 cela peut marcher ?! Trop ancien peut être ? Bref, je vais regarder ça !!

    • Merci Thomas. Ca peut marcher sur un D90, par contre il faut que tu règles non pas le bouton AF-ON (qui n’existe pas sur ce modèle), mais le bouton « AE-L/AF-L ».

  • Ok Ok , bien intéressant cet article, mais pour ceux qui comme moi se servent du declencheur mi course, et du pouce sur le joystick associé au collimateur pour chercher le sujet dans le cadrage deja  » cadré ».
    C’est également une bonne methode aussi ! et finalement assez rapide malgré ce que l’on pourrait croire.

    Bien à vous tous

    • Cette méthode n’est pas incompatible avec le back button focusing, c’est juste le choix de ton collimateur.

    • je vais creuser ça merci !! c’est vrai que , bien que bien placé, ce bouton ne me sert pas !

    • J’utilise les 2 depuis longtemps et je ne suis pas sur de pouvoir revenir au déclenchement à mi course 😉

  • Très bonne idée de rappeler l’existence de ce bouton, qui passe souvent inaperçu, mais autant en paysage, ça peut être pratique, autant dès qu’il s’agit de portrait ou de scènes de vie, surtout à grande ouverture (donc à faible profondeur de champ), découpler l’AF et le déclenchement, c’est surtout risquer d’oublier de refaire le point dans le feu de l’action, ou d’avoir un décalage dû au fait qu’à main levée, à grande ouverture, le moindre mouvement que l’on fait sans s’en rendre compte provoque un décalage du plan net…

    • Oui tu as raison Christophe, à pleine ouverture et en portrait, le fait de déplacer son appareil peut influencer sur la netteté finale car la profondeur de champ est minime.

  • Étrangement absent de certains mirrorless, rempalcer par un AFL, un blockage de mise au point , ça change un peu la mécanique mais le back focusing c’est cool quand on a l’habitude

  • J’utilise l’AF ON depuis 3 ou 4 mois, après une petite adaptation (car on oublie parfois d’appuyer sur le bouton pour faire une mise au point) ça roule ! Mais mais, si on demande à quelqu’un de faire une photo avec note appareil, c’est une catastrophe, c’est flou 50% du temps.

    • Héhé c’est exactement ça 😉

    • l’avantage c’est que tu as une excuse pour ne pas le prêter 😉

  • Très bon article.
    Pour ma part j’utilise la personnalisation de mon reflex depuis que j’ai acquis mon 7D en 2010.
    En effet, on peut pratiquement tout personnaliser sur cet APN et ce n’est que du bonheur!
    J’ai donc débrayé l’autofocus du déclenchement. Comme dit dans l’article le gros avantage est de ne plus s’occuper de la mise au point une fois que celle-ci est faite. Je dirai que pour la photo de paysage, que je pratique régulièrement, c’est idéal. Tout comme la mesure de lumière « spot », une fois que celle-ci est faite et bien calée, plus besoin de s’en occuper non plus… tant que la lumière ne varie pas bien évidemment.
    L’inconvénient c’est en effet l’échange de boîtier. Nous pratiquons mon épouse et moi-même la photographie depuis longtemps et lorsque je lui prête mon boîtier elle est toujours un petit peu déroutée au départ car elle n’a pas l’habitude de cette mise au point débrayée. Dans l’autre sens cela me pose moins de problème. Je sais que j’ai juste à reprendre mon ancien mode de fonctionnement et d’appuyer à mi-course pour faire la mise au point.
    Il y aurait tant à dire sur la personnalisation qu’il faudrait plus d’un article. Par exemple chez Canon ils ont ajouté un menu personnel sur lequel on arrive directement en appuyant sur le bouton « menu ». Pour ma part j’ai ajouté dans ce menu une entrée pour relever le miroir ce que je fais systématiquement quand je suis sur pied. Et ça aussi c’est bien pratique, car cette fonction il faut vraiment aller la chercher chez Canon!

    • Merci Philippe pour ton retour.

  • Alaric

    bien resumé,
    je l’utilise depuis quelque mois, au debut c’est tres dur…. petite précision l’avantage de l’AF-on (meme sur AE-l/AF-L) est aussi que la mise au point n’est pas parasité par le déclenchement de la stabilisation optique ( gain en précision « netteté » sur le focus)

  • salut, super interesant!
    Par contre sur mon Canon 70D, je n’ai pasC.FnIV, ça s’arrete à III, comment faire?

    merci d’avance pour votre reponse

    Laurent

    • Bonjour Laurent,
      N’étant pas Canon je ne peux pas t’aider, je sais juste qu’il faut aller dans les Custom Controls et tu trouveras où choisir le comportement de ce bouton.

    • @laurent : Y a sylvain lepoutre qui nous a fait une belle vidéo sur le sujet 70d https://www.youtube.com/watch?v=sJra7YH385U
      Pour les heureux propriétaires de 5d mk III c’est sur la vidéo de Adam Elmakias qui affirme qu’il a découvert ce truc récemment, et pourtant c’est un pro!
      https://www.youtube.com/watch?v=ot4LKB85IU4

    • Ben

      En effet, assez curieusement il y a beaucoup d’articles et de vidéos qui sont sortis au sujet de cette astuce, comme si on la (re)découvrait.

    • Bonjour,

      Chez Canon tu peux passer par la touche Q pour personnaliser direct tes boutons. 😉

  • Louis

    c’est ce que je fais sur mon Fuji. L’autofocus est sur manuel, et je focus exclusivement via le bouton focus arrière.
    Cela me permet en autre de m’assurer que l’AF ne fait pas n’importe quoi, et de ne pas me poser la question des conditions lumineuses dans la pénombre.
    De plus ça rejoint mon utilisation full manuelle du boîtier.

    • Merci Louis pour ton retour d’utilisation, c’est vrai que quand les conditions lumineuses sont difficiles, l’autofocus a tendance à patiner, alors quand le point est bon, il faut le garder.

    • f1oren

      @Louis
      Sauf erreur, ce comportement, que j’apprécie sur X100s et X-E2, à savoir pouvoir être en mise au point manuelle tout en pouvant activer l’AF via le bouton AF-L n’existe pas sur les reflex (en tout cas je ne m’en souviens pas sur les Nikon que j’ai eu)

      Pour en revenir au sujet principal on peut aussi dans la plupart des cas continuer à utiliser la mise au point avec le déclencheur à mi-course et verrouiller la mise au point avec le bouton AF-L prévu pour ça. Notamment dans l’exemple de la photo de paysage qui ne me paraît pas très probant pour le coup. Idem pour basculer ponctuellement d’AF-C en AF-S on peut aussi utiliser le bouton AF-L.

      Pour moins c’est davantage un choix ergonomique (que je ne pratique pas) qu’une révolution

  • Aprés avoir fait quelques tests, pour ma part j’aimerai pouvoir coupler mon joystick arrière avec L’AF en plus du déplacement des collimateurs. j’aime bien cadrer en premier, et chercher mon sujet avec le joystic. Mais je ne pense pas pouvoir coupler les 2 fonctions sur le même bouton (1DX). Dommage , vraiment, j’adore la sensation du joystic sur le pouce pour collimater, et l’ergonomie parfaite qu’il procure, juste un peu plus bas que l’ AF -on. Avez vous des retours les uns , les autres ? Merci Damien pour cet article éclairé !

  • David

    Bonjour,
    J’utilise cette fonction depuis que j’ai mon 5DII (4 ans), mais inversée .
    En fait j’utilise le bouton AF-ON pour bloquer la mise au point (l’inverse de l’article).
    Donc:
    1- j’ai gardé l’autofocus sur le déclencheur
    2- pendant la MAP j’ai le pouce libre pour utiliser le joystick pendant la mis au point
    3- pendant la MAP j’ai le pouce libre pour figer l’exposition
    4- je verrouille la MAP avec le pouce sur le bouton AF-ON
    5- je peaufine ma composition en gardant le pouce sur AF-ON

    Pour moi c’est plus naturel et ça me laisse plus de liberté pour exploiter les boutons / joysticks au dos de l’appareil.

    Quand je suis sur trépied je suis en liveview donc je n’ai pas la contrainte de maintenir AF-ON pressé pour maintenir la MAP.

    L’avantage des REFLEXs c’est cette liberté quant à la personnalisation de l’ergonomie.
    A chacun ces petits réglages.

    David

    • Bruno Denis

      Oui moi aussi, j’utilise toujours le mode ai servo, la mise au point s’effectue en continue en pressant le déclencheur à mi course. Dans le cas d’un sujet mobile pas de risque de perdre la MAP. Pour un sujet fixe si je dois procéder à un décadrage, je stop la MAP en appuyant sur AF-ON, je décadre et déclenche.

      La mémorisation de la mesure de la lumière est toujours disponible avec la touché dédiée.
      Cette méthode est selon moi la plus fiable et surtout la plus rapide.

  • bob

    J’utilise depuis un moment ce mode de mise au point couplé au collimateur central (car c’est le plus précis) donc je fait mon point et je cadre presque constamment après. L’utilisation de ce bouton devient donc essentielle et vraiment efficace.

  • Pingback: Quoi de neuf en ce lundi matin? [84] | Marc Charbonnier()

  • Absolument d’accord sur les avantages. Mais il faut un sacré bout de temps pour s’y habituer.
    L’inconvénient : Plus la peine de prêter votre appareil à d’autres, car les photos sont condamnées à être floues 🙂

  • Christian

    D’accord pour les avantages, mais alors … 2 questions s’il te plaît :
    – comment personnaliser la touche déclencheur alors?
    – pourquoi rester d’office sur AI Servo ( je possède un 5D Markl III )
    Je vous remercie.
    Bien à vous.
    Christian

    • – La touche déclencheur ne doit pas refaire la mise au point une fois à mi-part, sinon cela ne sert à rien.
      – Le mode AI Servo te permet de choisir une mise au point continue (en restant appuyé sur AF-ON) ou ponctuelle (avec une seule courte pression).

    • Christian

      Je te remercie, Damien. C’est un peu plus clair maintenant.
      Bien à toi.

      Christian

  • Guillaume

    Merci pour l’article, ca m’ouvre de nouvelles perspectives.
    De mon point de vue, ce bouton n’a d’intérêt que pour les poses longues.
    Alors que tu tatonnes pour trouver la bonne durée, tu n’es plus obligé de focuser et refocuser entre chaque prise.
    Ca vous semble pertinent ?

  • Koshka

    Bonjour, merci pour cet article intéressant.
    Cependant il y a une utilité (pour moi majeure) qui n’est pas évoquée ici : je me sers de la fonction AF-On (avec AF désactivé sur le déclencheur) pour m’assurer un déclenchement uniquement si le focus est bon au niveau du collimateur. Autrement dit, tout en appuyant à fond sur le déclencheur, la prise de vue ne se fait pas tant que l’image est floue dans le collimateur ; le déclenchement se fait aussitôt la netteté obtenue. Ca peut paraitre anodin, mais cela permet de n’avoir aucune photo floue (évidement, selon votre vitesse d’obturation) ; c’est notamment très pratique pour la prise de vue avec très faible profondeur de champ.
    Il suffit de déplacer l’appareil dans l’axe de l’objectif pour corriger le focus (sans toucher au bouton AF-ON) avec le déclencheur enfoncé à fond, et le déclenchement se fait au bon moment. Autre cas de figure, vous photographiez un objet qui se déplace, votre appareil est fixe : le déclenchement se fait au moment où l’objet entre dans votre zone de netteté au niveau du collimateur choisi.
    Voilà, j’espère avoir été clair 🙂

    Bon dimanche.
    K.

    • Merci Koshka pour cette technique, c’est en effet intéressant de voir que le bouton AF-ON sert aussi à ça !

    • Koshka

      J’ai omis de préciser qu’il faut paramétrer la priorité AFS et AFC sur « Mise au point » (chez Nikon en tout cas). Malheureusement, ce principe ne peut être utilisé avec un objectif manuel (ça peut paraître bête de le préciser, mais on pourrait s’attendre à ce que cela fonctionne aussi car l’appareil mesure la netteté aussi pour ces objectifs).
      Cette technique se nomme « trap focus » pour ceux qui veulent faire des recherches sur le procédé.

  • Lahcen

    Salut,
    Dans mon Sony Alpha 5000 le bouton AF-ON fonctionne !
    Malheureusement il reste active dans la demi-pression !
    la doc n’en dit pas plus ni le web !
    Si quelqu’un à la solution merci☺☻

    • Bonjour Lahcen,

      C’est normal. Il faut encore « désactiver » la mise au point sur le bouton de l’obturateur. Il faudra probablement regarder dans le menu qui concerne les commandes.

      Cordialement

  • Bonjour , merci pour cet article bien expliqué .
    Sur le Canon 5d Mark III Nous avons 3 modes sur la molette appelé C1 C2 et C3 , qui sont des modes personalisables.

    Ce qui est vraiment chouette car du coups , quand on a envie de travailler en mise au point avec AF-on , on regle C1 toujours dans ce mode , C2 je le parametre pour une une autre utilisation et C3 pour le Mode Video avec par exemple un traitement Cine Style , ce qui me permet de ne pas devoir changer tout a chaque fois et si je dois passer mon appareil a qqun , il suffit que je le remette dans le mode Av,Tv , P ou M qui eux sont paramètrés en mise au point sur le déclenchement , donc de cette manière on peut utiliser les 2 méthodes selon l’utilité de la situation . Travaillant souvent en portrait a grande ouverture il est parfois dangereux a f1,2 de faire confiance au AF-on donc je préfère dans ce cas l’ancienne méthode de mise au point sur le declencheur. Par contre j’ai une question , une fois paramétré Mon C1 en mode AF-ON sur le bouton et non sur le déclencheur , je remarque quand dans ce mode je n’ai plus accès au choix de l’ouverture et vitesse de ma photo , genre en automatique quoi , plutôt embétant quand on veut travailler a telle ou telle ouverture , connaissez-vous une solution ?

    Par contre une interrogation : une fois

  • Françoise

    Ok et merci pour toutes ces infos mais avec cette technique AF-ON on suit un animal, donc là ça correspond au AI Servo, on ne peut donc pas recadrer sinon la mise au point se refait ailleurs, il faut suivre l’animal et choisir le moment pour la prise de vue (pas de règle des tiers alors) c’est bien comme ça SVP

    • Si si vous pouvez recadrer, il suffit juste d’enlever votre pouce du bouton AF-ON. C’est à faire au dernier moment, juste avant de déclencher pour avoir la mise au point la plus précise sur l’animal.

    • Françoise

      Merci beaucoup pour votre réponse rapide, bon alors je vais refaire des essais.

  • frederic

    j’utilise ce mode depuis un an car c’est vraiment top et de plus le bouton de déclenchement sert uniquement a la mesure d’expo du coup on fait la mesure ou on veut et MAP ou on veut c’est vraiment génial .

  • Bonjour! point avec la fonction AF-ON (inhibant alors celui du déclencheur) quelque chose ne me convient pas du tout. Je m’explique. Au moment de la mise au point, le calcul de la lumière est fait. Lorsque vient le moment de faire ma composition, le calcul de la lumière continue à être fait, ce qui me pose de gros soucis d’exposition.. Comment gérez vous cela? La fonction me parait intéressante, mais ce problème modification de mon exposition en cadrant est pour moi rédhibitoire.

    • Il faut regarder du côté du bouton AE-L qui permet de blocker l’exposition

    • frederic

      Le bouton af on ne fait pas la mesure d expo , il fait que la mise au point .c est le bouton de déclenchement qui a mis course fait la mesure d expo .si on maintient le bouton de déclenchement à mis course la mesure d expo est mémoriser tant que l on ne lâche pas le bouton .

  • Oui mais comme c’est avec ce bouton que j’effectue la MAP, je ne peux pas l’assigner à autre chose… Après il y a le mode AE-AF-L mais il est par appui continu. Je ne trouve pas de compromi..
    Merci de ta réponse.

  • frederic

    Je l utilise depuis 1 an voir plus car c est top .Par contre un autre avantage c est que le bouton de déclenchement fait la mesure d expo donc on peut facilement et rapidement faire la mise au point à un endroit et la mesure sur un autre ça c est super génial .

  • Je ne connaissais pas du tout le back focus et du coup je viens de changer les réglages de mon apn pour tester pendant quelques temps. Réponse dans quelques semaines 🙂

  • Merci Damien pour ton article comme d’habitude clair et précis, et à tous les autres commentaires. Je bosse sur Canon, et je n’utilise que le « backfocusing » avec sélection des collimateurs en situation de reportage, ou lorsqu’il faut aller vite. Lorsque j’ai plus de temps, pour de la photo  » plaisir  » , je jongle entre le  » cadrer / recomposer  » et le  » backfocusing  » avec la touche mémorisation d’ exposition. Pendant longtemps je n’utilisais que le déclenchement à mi-course, mais il suffit juste que l’on relâche légèrement le bouton du déclencheur, et le boitier va refaire la MAP, et perte de temps et risque de louper une photo ; ou bien dans le feu de l’action, on enfonce trop fort le déclencheur et l’on va prendre une photo que l’on voulait pas. Avec les touche AF-On dédié, et la touche « mémorisation d’exposition  » ( essentiellement pour le paysage ou lorsqu’il y a une situation avec beaucoup de lumières différentes à gérer ), je peux me concentrer sur mon cadrage. Après, il n’y pas de meilleure méthode, je pense qu’il faut tester les deux méthodes, déclenchement à mi-course et backfocusing, et voir celle avec laquelle on se sent le mieux.

    Cordialement.

    • Merci pour ton retour d’expérience Fidailio.

  • Pingback: 3 Reasons Why You Should Switch To Back Button Focus | Philippe's Photoblog()

  • Pingback: Tout savoir sur la mesure spot en photographie()

  • Pingback: MP #144 : Quels collimateurs choisir pour faire la mise au point ?()

  • rulty

    J’utilise ce truc depuis plusieurs mois presque 1 an, je l’ai découvert en fouillant dans mon menu C.FnIV. C’est merveilleux. l’adaptation c’est fait très rapidement car la MAP à mi-course m’embêtait souvent. C’est vraiment génial et je trouve que la MAP est + rapide comme cela. Je l’utilise dans plein du situations photographiques, paysage, même du mouvement, macro. Pour Canon en tout cas, il y a plein de combinaisons possibles avec les boutons arrières. Allez voir le menu C.FnIV-Touches AF et mesure.

  • Pingback: MP #156 : 10 façons de retrouver l’inspiration et l’envie de photographier()

  • JCH

    Ayant un 6D, il n’y a pas de CFnIV, cela s’arrête à III (sauf erreur de ma part). Comment faire dans ce cas pour utiliser le bouton AF-ON ? Merci de ta réponse.

    • Regarde dans CFnIII « Shutter release » et « AF-On Button ».

  • patrick

    Super intérréssant.
    je vais éssayé.
    @+.

  • craiposuc

    J’ai lu j’ai appliqué j’ai testé et je l’ai adopté merci la team

  • nb

    Je l’applique avec mon Nikon D90 depuis maintenant 4 mois après une relecture plus qu’attentive du manuel.
    Je ne suis pas près de revenir en arrière tant la netteté d’une photo avec un appareil numérique dépend de la mise au point !
    Visant œil gauche, j’ai même fait l’acquisition d’une poignée d’alimentation qui duplique le bouton !
    Il faut impérativement être en AF Continu car l’appareil refuse de déclencher si la mise au point n’a pas été effectuée.
    Par contre, je n’arrive pas à figer le collimateur central pour l’autofocus.
    Si qq’un à la solution ?

    • Merci nb pour ton commentaire.
      Pour l’AF Continu, ce n’est pas nécessaire mais c’est recommandé pour te donner plus de souplesse : tant que tu as le doigt sur le bouton AF-ON tu fais la MAP. Si ton appareil refuse de déclencher si la mise au point n’est pas effectuée c’est parce que tu es en priorité MAP plutôt que priorité déclenchement. Tant que la MAP n’est pas faite ton appareil ne déclenche pas (pratique pour être toujours net, mais pénalisant si tu veux tout de même shooter).

      Pour figer l’AF sur le collimateur central il faut que tu regardes dans tes réglages et que tu choisisses le mode AF sur un point (plutôt que multi point ou auto). Et pour évider qu’il se balade quand tu touches aux boutons directionnels à l’arrière tu as un petit commutateur « L / point » que tu dois mettre sur le L (pour Lock). Voilà bon shooting !

  • Toine Bouyakore

    j’ai pas trouvé comment faire avec un 650D Canon 🙁

  • Anne-Sophie

    Bonjour et merci pour cet article! je suis conquise par ce back button mais la touche* de mon canon 500D me servait souvent à memoriser l’exposition…je n’ai pas trouve comment transferer cette option sur mon declencheur ou ailleurs…si quelqu’un pouvait m’aider cela me permettrait de conserver ce bouton magique! Merci beaucoup

  • Jean Valjean

    Bonjour, ah merci, je connais plutôt bien mon appareil, mais j’avoue celui-ci m’a toujours rebuté (pourquoi ?!) …le mod’op moyen donc je vais prendre le temps d’imprimer cet article 😉

  • Bernard Hulet

    Pour de la photo de spectacle, il ne faut même pas envisager d’utiliser la mise au point via le déclencheur, ça ne marche tout simplement pas. Comme très bien dit dans l’article, map en continu sur l’artiste et déclenchement à l’instant approprié, simple et limpide.

  • Pingback: Phototrend ou l'amour de la photo()

  • Guy

    Bonjour,
    Article bien intéressant que je viens de découvrir, mais sur mon A77 je ne n’arrive pas trouver la fonction correspondante à « AF-ON seulement ». Je sais ou il y a la touche AF, mais pour le reste,il y a tellement de variantes. Si quelqu’un a la solution, merci d’avance.
    Guy

    • J-c Lechevin

      Bonjour Guy, as-tu eu réponse à ton interrogation car je possède un a77ii et j’ai mis quelques temps à trouver les bons réglages mais aujourd’hui je ne saurais plus faire autrement.
      Je sais que ta question date de 6 mois mais on ne sait jamais si je peux t’apporter des réponses 😉
      JC

  • Hélène

    Personne je l’utilise avec mon canon 5D , je trouve ça super on maitrise complètement sa mise au point, aujourd’hui je ne sais plus faire sans.
    D’ailleurs j’ai un problème avec mon Fuji xt10 que j’ai acquis pour faire de la photo de rue et ou je ne maîtrise absolument pas ma mise au point d’où de nombreux ratés, c’est très frustrant ! Si quelqu’un peut m’aider ! Merci d’avance.
    Hélène

  • GE

    Bonjour,
    J’utilisais avec bonheur ce systeme sur mon Nikon D810.
    Sur un boîtier comme l’Oly OM1, ou OM1-2, est-ce la MAP sur AEL/AFL active le stabilisateur 5D de l’Oly ? Merci
    Gé.

    • Bonjour Gé. Normalement oui, la stabilisation s’active car lorsque tu maintiens la touche AEL/AFL enfoncée, ton appareil photo se comporte comme si tu appuyais à mi-course sur le déclencheur pour faire la mise au point. Le mieux serait de toute façon de tester et voir à l’intérieur du viseur si l’image est stabilisée lorsque tu fais cette action, ce sera ton reality check 😉

  • Pierre Robert

    J ai essayé quelques jours mais je ne m y suis pas habitué, mais je vais m y remettre

  • Olivier CLE

    Un fervent utilisateur de la méthode depuis très longtemps (AF sur bouton arrière – Déclenchement sur bouton avant – Mode AF sur AF/C en permanence et ajustement de MaP manuelle si besoin – collimateur central uniquement – mesure SPOT – Mode M – stabilisateur sur Off) : en fait depuis que j’ai le A900 voilà 5 ans, je n’ai quasi jamais changé ces réglages. J’ajuste la BdB et modifie la sensibilité dans certains cas. C’est tout.

    • François Nisse

      Coucou Olivier. Note que si tu photographies en mode manuel (au lieu de A pour moi la plupart du temps), la mesure spot, pondérée ou matricielle n’ont aucune incidence, puisque ce ne sont que des automatismes qui agissent sur le triangle d’exposition. P. ex., pour une même image en A ou S, si je passe de la mesure matricielle à la mesure pondérée centrale, l’action produite par le logiciel sera d’augmenter la vitesse d’obturation, ce qui aura comme effet dans la plupart des cas (cas logiques, lorsque la zone de MAP est la zone la mieux desservie en lumière) à faire ressortir cette zone en assombrissant le reste de la composition par la vitesse plus élevée. En M, forcément, aucune différence. Ces modes de mesure ne sont donc que des automatismes sur l’exposition. J’ai fait une grande découverte moi : en débrayant, en adoptant la méthode de MAP avec le bouton AE/AF-L (dans mon cas, n’ayant pas de bouton AF-ON sur le D750), je découvre en effet que AF-S n’a plus vraiment de raison d’être. Je ne comprends pas pourquoi, techniquement, logiquement, pourquoi relâcher le bouton dès que la MAP est faite en AF-C et recomposer à sa guise, toujours à partir du collimateur central pour moi, ne fait pas sauter la MAP, mais en tous cas c’est le cas et ça va me permettre de flotter en reportage, de moins penser technique encore. En AF-S, maintenir la MAP avant de recomposer est moins sûr, celle-ci sautant fréquemment ; et là, elle est retenue à chaque coup sans aucune anicroche. Je ne pige donc vraiment pas pourquoi, puisque c’est logiquement AF-S qui devrait proposer cela, mais c’est géant !
      Bien à vous, François

  • Patrick BERTINEAU

    Bonjour,
    j’utilise la touche AF-ON à l’arrière de mon boitier depuis plusieurs années et je ne peux pas m’en passer lorsque je suis un sujet en mouvement et notamment sur circuit. Cela me permet d’avoir plus de contrôle avec mon index lors du déclenchement.