Après vous avoir présenté nos guides d’achat photo 2013 dédiés aux appareils photos, voici l’occasion de tester le sac photo The Heralder 46 de la marque Vanguard. Ce sac apparaît sur le papier comme une solution polyvalente pour le photographe disposant d’un matériel photo complet (boîtier + plusieurs objectifs + accessoires (flash, grip, trépied) accompagné d’un ordinateur portable (jusqu’à 14 pouces) et même d’une tablette.

The-Heralder-46-1

Qu’en est-il vraiment ? C’est le moment de le tester.

Prise en main

A première vue, le sac The Heralder 46 a tout d’un sac photo ordinaire : plutôt trapu et assez épais, il ne passera pas inaperçu par ses dimensions extérieures de 30,5 cm × 26,5 cm × 46,5 cm (H x L x P) et son poids de 1,96 kg le place dans la fourchette moyenne des sacs photos. Malgré tout, le sac semble bien construit, avec des bretelles et un système de renforts pour les épaules et le bas du dos plutôt bien pensés. A noter également un petit détail : on peut accéder au comportement photo de deux manières : soit en ouvrant complètement le sac par l’avant (il faut défaire trois attaches avant d’y arriver), soit via un accès rapide latéral pour directement attraper l’appareil photo. Sur cette ouverture latérale, la fermeture éclair est complétée par un aimant qui plaira peut-être à ceux qui veulent être rassuré face les intrusions. Pour moi, cela ne change grand chose, et cela reste un gadget.

The-Heralder-46-6

En plus du sac photo, Vanguard offre un étui à accrocher sur une des bretelles du sac, pour y glisser un compact ou un téléphone, ainsi qu’une petite pochette qui là encore peut contenir un gros compact, ou bien même des accessoires comme des filtres, que l’on ne veut pas voir se balader à l’intérieur du sac. Mais cela ne risque pas d’être le cas étant donné que le sac possède un nombre assez important de poches (extérieures et intérieures).

Un sac pour nomades bien chargés

Avec ce sac, vous pouvez emporter votre matériel photo, mais aussi tout ce qu’il faut pour pouvoir travailler vos images, ou travailler tout court. En effet, ce sac photo dispose d’un rangement pour ordinateur portable jusqu’à 14 pouces. A l’intérieur de l’espace de rangement principal, vous pourrez également glisser une tablette dans une poche adaptée. La seule limite ici sera sûrement le poids total du sac, surtout si vous comptez marcher de nombreux heures. Lors de mon test, j’ai transporté mon matériel photo ainsi qu’un nouvel iPad (iPad 4) et un Macbook Air 13 pouces, et le poids était supportable grâce au portage confortable (j’en reparle plus bas).

The-Heralder-46-9

Tout votre matériel photo avec vous ?

Parlons maintenant de la chose qui nous intéresse le plus, l’espace disponible dans le sac pour votre matériel photo. On accède au compartiment photo par l’avant du sac, mais je vous rassure, c’est très bien sécurisé : il est possible d’accéder à la partie supérieure (où l’on range ses accessoires et tout le matériel qui n’est pas lié à la photo, comme un pull, un livre, etc.) en défaisant une attache et un zip, puis si vous souhaitez accéder à l’espace de rangement photo, il y a deux autres attaches à défaire pour que la fermeture s’ouvre entièrement et laisse apparaître l’espace photo.

The-Heralder-46-2

Le matériel photo est très bien protégé avec des mousses en polyester et il est possible de réarranger l’espace comme vous le souhaitez avec les mousses et séparateurs en velcro.

Lors de mon test, j’ai réussi à ranger un Nikon D800 avec un téléobjectif 80-200mm f/2.8 monté (c’est le max dont je disposais et ça rentre tout juste) ainsi que deux objectifs (24-70 mm f/2.8 et 16-35 mm f/4) et il me restait de la place pour ranger un petit objectif (type focale fixe 35/50 mm) ainsi qu’un flash. L’appareil photo se range en longueur entre deux compartiments de rangement (un au dessus et un en dessous) et il est difficile d’accéder rapidement au compartiment du bas, qui se retrouve un peu écrasé lorsque votre appareil est rangé. Donc il vaut mieux ranger des choses que l’on utilise pas souvent à cet endroit.

En plus de ce compartiment central, le sac regorge de nombreuses poches, petites et grandes, à fermetures éclair pour ranger cartes mémoires, papiers ou autres accessoires. Le plus dur sera de ne pas oublier dans quelle poche vous avez rangé tel ou tel accessoire.

The-Heralder-46-4

Pour les amateurs de pose longue, le sac dispose également d’un porte trépied, situé sur le côté. A première vue, on pourrait penser que ce dernier risque de déséquilibrer le sac, mais vu que le trépied se trouve de l’autre côté de l’ouverture latérale pour accéder au reflex, cela fait un contrepoids par rapport au boîtier reflex (surtout avec les 1 kg du D800 nu). Pensez cependant à équilibrer vos objectifs si possible à l’intérieur du sac, pour ne pas tout mettre du côté du porte trépied.

Un sac toutes saisons

Si le sac ne dispose pas d’une paroi particulièrement étanche, il reste utilisable en toute saison grâce à sa housse anti-pluie qui se range sous la protection en mousse du bas du dos. Le fond du sac est également étanche à l’eau, donc vous pourrez le poser sans crainte sur un sol humide ou mouillé.

The-Heralder-46-10

Confort de portage

Pour un sac photo, le confort de portage est, avec la capacité de rangement, un point primordial à considérer. De manière générale, plus le sac est grand, plus on peut y mettre du matériel, et donc plus son poids total est important et se fait ressentir sur les épaules. Le sac The Heralder 46 dispose de bretelles réglables en mousse aérée épaisse, d’une ceinture abdominale également bien rembourrée, et d’un système d’aération du dos pour éviter de transpirer. Ayant testé le sac en décembre avec des températures inférieures à 10°C, je ne peux vous dire si le système d’aération est efficace.

The-Heralder-46-5

Testé avec une charge totale de 9kg, la ceinture abdominale remplie bien sa mission et le sac ne pèse pas trop sur les épaules. A noter cependant que la housse anti-pluie qui se range au niveau du bas du dos exerçait une pression gênante, et j’ai du détacher et mettre la housse dans une autre poche pour cette raison.

Conclusion

Après avoir testé ce sac pendant plusieurs semaines, nous pouvons dire que le sac Vanguard The Heralder 46 est très complet, permettant d’emporter à la fois son matériel photo et de quoi travailler. Son poids est relativement lourd mais se justifie par un confort de portage et un espace de rangement plutôt grand (rangement photo + rangement accessoires).

Le sac The Heralder 46 de Vanguard est disponible au prix de 198 euros chez Miss Numérique.

Promotion Vanguard : une paire de jumelle pour 1€ de plus

En ce moment, et pour tout achat d’un sac The Heralder 46 avant le 31 décembre 2013, Vanguard vous offre pour un euro de plus une paire de jumelle Orros 1025. Toutes les conditions se trouvent sur cette page.