Pour bien commencer la semaine, Phototrend répond à cette question existentielle indispensable : mais que font les photographes professionnels de leurs journées ?!

Ce que les gens imaginent

C’est pour répondre à cette question que l’association International Society of Professional Wedding Photographers a fait une étude auprès d’une cinquantaine de photographes de mariage. L’idée était de montrer que la réalité est bien loin de ce que les gens imaginent ! Et en effet, avec un monde entièrement numérique et des photographes travaillant souvent à leur propre compte, le temps passé derrière le viseur est bien plus faible qu’on pourrait l’imaginer. D’ailleurs, c’est le cas également de tous les passionnés de photos que nous sommes : nous ne passons pas assez de temps à prendre les photos et trop à en parler 😉

Ce que les photographes font vraiment de leur temps

Parmi les éléments étonnants qui ressortent de cette étude, c’est d’abord le peu de temps que les photographes professionnels (ceux ayant répondu en tout cas) passent à prendre des photos : avec seulement 12% du temps, c’est moins que l’édition et la retouche et à peu près autant que les rencontres client, la création d’album et presque autant que la gestion administrative et financière de la société ! Le photographe pro est finalement bien souvent devant son ordinateur plutôt que derrière son appareil… Enfin on peut remarquer la part importante du networking en général, avec les rencontres client bien sûr mais aussi les medias sociaux en ligne et les rencontres physiques, pour un total de presque 25%.

Que pensez-vous de cette répartition ? Vous semblent-elles cohérentes ? Et en tant qu’amateur, quelle pourrait être le part de chaque tâche ?

  • bob

    En tant que photographe « semi-pro » (je suis graphiste de formation et j’ai débuté en photo pour les besoins de mon travail) mon travail de photographie se résume à prendre des clichés (meubles sur fond blanc) et à retoucher ces photos. Le temps consacré à cette activité est répartit à 50% pour la prise de vues et 50% pour les retouches . 1 journée pour 5 meubles et leurs retouches.

  • Etude ters interessante
    merci

  • Etude très interessante
    merci

  • Networking c’est un peu la bonne façon de dire « Partying like rockstars » 🙂

  • @Joseph : exactement 😉

  • Jérémie

    C’est à quelque chose près ce que j’imaginais… Même si je voyais une part « derrière l’ordinateur » un peu plus volumineuse !
    Personnellement, en général je passe plus de temps derrière mon appareil que sur mon ordinateur car celui ci est vieux, donc je fais très peu de retouche. Mais quand je fais du portrait pour des amis…. je passe alors 75% du temps sur ordinateur, et oui quand GIMP rame, c’est long…

  • Il faudrait comparer cette étude avec les photographes d’avant sur argentique!

  • étude intéressante, il faudrait que j’analyse d’un peu plus près mais c’est vrai que le pourcentage consacré à la prise de photo est beaucoup moins importante qu’on pourrait le croire (que nos clients pourrait le croire). Ils estiment souvent le coût par rapport à la journée que l’on passe à photographier leur mariage mais pas les heures passées après à retoucher, imprimer soi-même ou envoyer au labo, confection de l’album, … les déplacements d’avant le mariage et après !!! En réfléchissant, c’est vrai que je passe pratiquement le double du temps à retoucher qu’à la prise de photo !!! et c’est ok pour les pourcentage !!!

  • En tant que photographe pro (pas de mariage), cette étude se rapproche de ma réalité. Le shooting n’est pas la tache la plus chronophage, il y a la communication avec le client avant, et après les photos, la retouche qui prend énormément de temps…et entre deux clients ? et bien on s’occupe de chercher d’autres clients, de payer ses factures, de promouvoir son travail…etc.
    Il y a 20 ans, je prenais des photos, un coursier venait chercher les pellicules pour le labos, j’avais une planche 2 heures plus tard, le client choisissait ses images, et direction l’impression/agence.
    Aujourd’hui être photographe demande beaucoup plus de polyvalence et moins de temps derrière son boitier.

  • Steph L

    Pour ma part, photographe pro indépendant, mais bossant pour des agences de presses et autres rédactions, je ne rentre pas dans le moule de cette étude. En effet, je passe bcp de temps dans les transports (voitures, avions) et derrière mon boitier et un temps non négligeable (mais pas autant que la prise de vue) derrière mon ordi, lequel me servant plus pour cataloguer -EXIF et IPTC- et envoyer mes images. Je ne retouche pas ou peu mes photos : Pas le temps et comme c’est de l’actu, pas besoins d’artifices.
    Apres il y a le temps que je passe a mes réseaux, mes démarches pour de nouveaux « clients » … Et oui il faut diversifier ses sources car les piges payent mal 🙁 . Enfin, il y a la compta et la paperasse.