Lost...

La ville est un terrain de jeu incroyable pour beaucoup de photographes et, après vous avoir proposé de nombreuses astuces de photos urbaines, nous allons nous pencher sur un type de photo de rue en particulier : le portrait. Certains de ces conseils sont spécifiques aux portraits, d’autres peuvent s’appliquer à toutes les photos urbaines.

Un cadre original

L’arrière plan est un élément indispensable pour tous les portraits, c’est donc le cas également pour ceux pris dans la rue. On oublie souvent d’y prêter attention car on est concentré sur le sujet, et pourtant cela peut faire toute la différence. On peut bien sûr avoir d’agréable surprise, mais la plupart du temps on se retrouve avec une photo inutilisable car on a « oublié » que tel ou tel élément interfère complètement. Selon votre envie, l’idéal est soit que le fond se fasse oublier pour que l’on ne regarde que la personne, soit à l’inverse que le fond joue un rôle, qu’il mette en valeur le sujet ou apporte une dimension supplémentaire à l’image.

Vous pouvez par exemple utiliser certaines parties du décor pour donner à votre photo des lignes particulières, comme avec les bancs par exemple (parc, bus, école…), ou alors lui donner un côté décalé grâce à une affiche ou une publicité.

3635732025_748a891ce1

Des angles différents

Il y a de multiples façons de prendre une même scène et il est parfois difficile de trouver le bon angle. Parmi toutes les astuces imaginables, pensez à prendre la/les personne(s) en vous plaçant derrière eux. D’abord cela peut donner un tout autre sens à votre photo, mais en cachant les visages vous ajoutez aussi une part de mystère à l’image.

Vous pouvez même décider de ne pas montrer votre sujet !

[Japan Fragments] _DSC7336

Des personnages étonnants ou hors du commun

La ville est vivante et vous croisez beaucoup de gens étonnants, profitant du décor. Cela peut être des joueurs de musique, des artistes, des danseurs… Cela peut aussi être des sportifs ou des skateurs, avec lesquels vous pourrez jouer sur le mouvement en opposition avec l’immobilité des bâtiments. Il y a beaucoup de thèmes à explorer.

Pavement Artist

Vous pourrez même jouer à l’arroseur arrosé :

Twelvetwentynine

Un matériel en particulier ?

Globalement votre matériel habituel sera parfait : bien connaître son équipement permet d’être toujours à l’affut d’une photo originale et de pouvoir déclencher très vite, sans se poser de question. En revanche, je vous conseille tout de même deux types d’objectifs pour deux usages bien différents :

  • un zoom assez puissant : il vous permet de moins attirer l’attention en vous plaçant plus loin des personnes que vous photographiez. Pas la peine de sortir votre télé sportif, mais entre 100 et 200mm vous n’avez pas besoin d’entrer en contact direct avec votre sujet et vous vous placez en dehors de la scène.
  • un grand angle (à forte ouverture si possible) : c’est l’environnement lui même qui est parfois intéressant, plus que la personne. Le(s) personne(s) est/sont alors là que pour donner vie à votre paysage, pour attirer le regard. Mais pour des portraits le grand angle permet aussi d’être au plus proche de la personne que vous photographiez. Cela peut être déroutant au début, mais si vous êtes suffisamment à l’aise pour lui parler et la prendre en photo, vous pourrez obtenir des images plus intimes.

Deux objectifs, ça tombe bien, c’est ce que l’on vous conseillez de prendre dans notre MP #51 😉

Portrait de rue

Au final, il faut parfois être simplement patient : vous sentez que vous tenez un cadre original, vous attendez une certaine lumière, ou simplement vous habituez les gens à votre présence… tout ceci rendra votre photo encore plus naturelle – bien que vous l’ayez préparée.

Montrez nous vos meilleurs portraits !!

no name

  • J’aime beaucoup les portraits de rue, et je travail avec deux objectifs, un 50mm fixe mais surtout avec un zoom (70-200) pour rester discret, ne pas influencer l’attitude du sujet et donc garder un maximum de spontanéité et de naturel.
    Il m’est déjà arrivé de resté assis plusieurs heures sur un banc dans un lieu touristique ou un parc pour faire des portraits 🙂

  • Il me manque vraiment un zoom puissant. J’ai raté tellement de photos parce que j’étais trop éloigné.

    Donc je prends en photo les gens vu d’au dessus, ça marche aussi 🙂
    http://www.flickr.com/photos/guiome/3942228219/

  • Ludovic

    Y’a un truc que je n’arrive toujours pas à comprendre dans la photo de rue: Comment faire des photos de gens qu’on ne connait pas, sans l’autorisation des gens !?
    Forcément, on doit prendre des coups 😀 ???

  • @Ludovic : contrairement à une idée reçue, en France la loi n’interdit pas de prendre la photo de quelqu’un dans un lieu public… en revanche, c’est l’utilisation publique de l’image de cette personne (expo, site web, pub, etc.) qui nécessite d’avoir recueilli son autorisation.

    Çà, c’était pour la théorie… et puis il y a l’interprétation pratique des lois faite par les juges qui peut parfois surprendre : http://benemie.fr/Photo-et-droit-a-l-image.html

    Quoi qu’il en soit, obtenir l’autorisation de quelqu’un n’est pas forcément difficile pour peu qu’on fasse l’effort d’aller lui parler, de lui expliquer la démarche voire de montrer d’autres travaux déjà réalisés. En adoptant un discours valorisant pour la personne, c’est généralement payant.

    On essuie forcément des refus, voire des noms d’oiseaux parfois (rare) et là le numérique apporte l’avantage de pouvoir effacer la photo devant la personne concernée afin de la rassurer (nous savons tous qu’il est aisé d’annuler cet effacement ensuite mais là n’est pas la question).

    @Roman, j’avoue avoir été très surprise que vous n’évoquiez pas l’aspect juridique des choses dans votre article, au demeurant excellent!

  • Je me pose la même question que Ludovic en fait moi… :/

  • Pingback: Portraits de rue « Michaël Vauclare – Photographie()

  • @Melina : oui, c’est vrai que nous avons oublié de parler des droits à l’image dans le cas de la photo de rue.
    Nous allons d’ici peu proposer un mercredi pratique dédié aux droits à l’image, pour entrer plus en détail dans ce domaine qui est très très très compliqué 🙂

  • Pingback: Phototrend et son ebook des “mercredi pratique” | Titlap()

  • Très bonne analyse.

    Il faut effectivement une bonne dose de patience mais quand on aime la photo de rue, on en a forcément à revendre. 😉
    J’utilise quant à moi un seul et même objectif (pour les portraits de rue) dont je ne peux plus me passer… le Canon 135mm F/2.0

  • Le facteur chance est souvent le plus fidèle compagnon du street-photographer ! Savoir être là au bon moment et laisser la hasard de la rue opérer !
    Pour ma part j’ai abandonné les zooms pour me focaliser sur le 35mn !

  • Merci pour ce tuto clair bref et concis sur la photographie de rue, les photos les plus impactantes restent quand même celles au grand angle

  • Marion

    Bonjour! Venant de commencer dans le monde fascinant de la photo reflex, je suis votre site avec grand intérêt depuis quelques temps. Je suis actuellement en possession d’un 500D équipé d’un objectif 18-55 IS et d’un 50mm 1.8. J’adore la photo de rue et les portraits pris sur le vif (j’avais l’habitude d’en faire pas mal avec mon bridge), et les deux objectifs que j’ai sont un peu limités pour cette exigence, à mon sens (voulant être discrète et donc assez loin de la cible). Quel(s) objectif(s) me conseillerez-vous, n’étant pas une étudiante particulièrement riche, et donc au budget limité…? 🙂

  • @Marion : le 50 mm f/1.8 que tu as est déjà très bien pour cette discipline. Si tu souhaites t’éloigner un peu plus de ton sujet, tu peux opter pour un 80 mm (ou 85 mm) chez Canon avec une grande ouverture. Après, je ne te conseille pas de travailler au zoom 300 pour des portraits, car d’une part au niveau technique tu risques de devoir compenser la faible prise de lumière par une augmentation de l’ISO, et parce que d’autre part, je ne suis pas sûr que le côté Paparazzi te plaise 😉
    N’hésite pas plutôt à entrer en contact avec les gens que tu souhaites photographier, ça te coutera beaucoup moins cher, et ton 50 mm est parfait pour cela.

  • @Damien @Marion Je te conseille également de commencer par 50 ou 80, mais en ce qui concerne un télé c’est à mes yeux une option à ne pas exclure. Certains contextes, certaines personnes ne peuvent être prises au 50, alors qu’un 200 ou 300 te permettra de les « approcher ». Certes cela demandera une meilleure lumière (en tout cas en entrée de gamme), mais tu auras une palette plus large de possibilité.

  • Marion

    Damien, Roman, merci de vos réponses! Le 85mm de Canon m’avait effectivement tapé l’oeil, le piqué à l’air magnifique, et tous les avis que j’ai pu lire sont unanimes, c’est vraiment un superbe objectif. Pour tout vous dire, ça fait plusieurs semaines que j’hésite entre une focale fixe (sachant que j’adore mon petit 50mm), donc soit le 85mm 1.8 ou le 100mm 2.8 ,et un télézoom léger (et là mon coeur (et ma bourse) balance entre le Canon 50-250mm ou le Sigma 50-150). Vos avis? Je sens que je vais de toute façon opter pour les deux choix lorsque je pourrais me le permettre, mais je me demandais simplement quel objectif pourra me satisfaire en premier lieu et me permettre d’explorer la rue avec mon nouvel appareil 🙂 Encore une fois, merci de vos réponses, elles me confortent dans mes choix après mes recherches!

  • Pingback: 4ème sortie Phototrend : tous les détails | Phototrend.fr()

  • D’IGNAZIO Serge

    Bonjour
    Ma modeste contribution à la photographie de rue :
    http://www.flickr.com/photos/119524765@N06/
    Félicitations pour le site.
    Bien cordialement
    Serge