Cette semaine sur Phototrend, nous allons vous parler du flash. Ce thème a déjà été abordé dans deux Mercredi Pratique précédents (Gérer la lumière de son flash et Choisir et bien utiliser son flash) mais cette fois nous n’allons pas parler de technique ou de matériel.

Nous allons plutôt parler d’usage. En effet, je ne sais pas pour vous, mais les personnes qui utilisent leurs flashs à tout va ça m’hérisse le poil… Désolé pour ceux qui sont visés car je sais que pour certains ce n’est pas de votre faute, c’est juste que vous ne savez pas comment faire pour désactiver ce flash qui se déclenche de manière automatique !

En mode automatique, sur certains reflex, le flash s’active à chaque fois que vous mettez l’appareil sous tension. Le seul moyen de s’en débarasser est de le désactiver à chaque fois (voir dans votre manuel). Je vous confirme que ce n’est pas pratique mais pour le moment il n’y a pas d’autres moyens à ma connaissance, si ce n’est de passer dans un autre mode, comme les modes priorité ouverture ou priorité vitesse.

Maintenant, il est temps d’aborder les moments où vous ne devez pas utiliser le flash, et ce pour différentes raisons que nous allons voir ensemble.

Lors d’un grand événément

Si vous assistez à un match de football, à un concert ou à tout autre événément qui se déroule dans un grand espace, s’il vous plaît n’utilisez pas le flash de votre appareil. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que cela ne sert à rien, et c’est le meilleur moyen de rater votre photo. En effet, les flashs intégrés (aussi bien que les flashs externes d’ailleurs) ont une portée limitée d’environ 5 mètres au grand maximum (plus ou moins selon les modèles d’appareils). Si vous vous situez dans des gradins ou autres, vous ne réussirez qu’à avoir la tête ou le dos de la personne qui est devant vous, et le reste de votre image sera obscur. Essayez sans flash, ce n’est pas sûr que vous réussissiez à avoir une image correcte s’il n’y a pas assez de lumière, mais au moins vous épargnerez les yeux de vos voisins et les batteries de votre appareil.

Jamais devant une vitre

Si vous devez photographier un élément qui se trouve derrière une vitre, n’utilisez pas votre flash. Vous risqueriez d’avoir une lueur blanche à la place de votre sujet, et d’éblouir à coup sur tous les gens qui se trouvent derrière vous. Coller votre objectif à la vitre n’y changera rien.

glassflash

Lorsque vous photographiez un objet réfléchissant

Ce conseil peut paraître inutile, mais combien de personnes ont déjà utilisé un flash pour prendre en photo un objet réfléchissant ?

reflecting

Si cet objet ne bouge pas, stabilisez votre appareil et réduisez la vitesse d’ouverture, votre objet ne va pas s’échapper et vous obtiendrez un éclairage bien plus naturel. Dans ce cas vous pouvez également utiliser plusieurs flashs ou des diffuseurs mais les reflets du flash seront très difficiles à éliminer.

Pour des portraits

Si vous devez prendre une personne en photo, évitez à tout prix le flash, où cette dernière risque de ressembler à un fantôme (la figure toute blanche à cause de l’intensité du flash interne).

catflash

Si vous ne pouvez pas faire autrement (il fait trop noir), utilisez votre flash mais réduisez son intensité (l’option se trouve peut-être dans votre manuel) ou utilisez un diffuseur. Le flash cobra permet de limiter cet effet fantôme et propose plus d’options de réglage.

Je vous rassure, il y a bien des moments où vous pouvez utiliser votre flash, et même en pleine journée, comme expliqué dans notre Mercredi Pratique sur la technique du fill-in. Parfois d’ailleurs, le flash est plus efficace en pleine journée car il permet de déboucher les ombres, sans éclaircir trop la photo.

  • Bon résumé.

    Excellent la photo du chat! 😀

  • R@OUL

    Great ! Par contre pour l’intensité du flash en général elle est bien planquée dans les sous-menu et pas disponible dans tout les modes (pas dispo en mode auto de mon LX3).

    PS: c’est cruel de faire çà à un chat !

  • Ce qui m’énerve le plus ce Sont les gens qui utilisent leur flash pour des paysages de coucher de soleil. Il faut très vite quitter le mode auto de vos appareils ou prendre un 5D mk II, comme ça pas de flash 😉

    ps : rajout de halo sous toshop pour les 2 premières photos ou la forme des lamelles est parfaitement ronde chez les compacts ?–)

  • Hey y’a quand même pas mal de boîtiers qui offrent un mode auto sans flash 😉

  • Guillaume

    Je plussoie pour les gens qui laissent le flash sur _toutes_ les photos de nuit, que ce soit portrait ou architecture.
    Comme évidemment prendre la tour effeil au flash de nuit ne rend absolument rien, les gens abandonnent généralement … après de multiples essais.
    A leur corps défendant, sur un compact, le soucis qui se pose souvent c’est le problème du choix entre le mode nuit avec et sans flash. Ce qui fait passer le temps de pose de 1/30″ à 2″. Bref ca ne fait que déplacer le problème, donc les « gens » se contentent du réflexe nuit = flash …

  • @ francois : Oui, mais je parlais de la présence du flash physiquement.

    @ Guillaume : C’est clair, alors qu’il suffirait juste qu’ils le pose sur une barriere pour faire des longues poses…

  • J’adore la photo du chat qui se fait flashouiller ! lol (je sais je ne parle pas de flash mais je trouvais çà marrant)

  • R@OUL

    Alors pour le flash, oui c’est débile de l’utiliser en dehors de sa portée. Cependant j’ai remarqué à Paris, tour Eiffel oblige, que beaucoup prennent des photos « potables » au flash. Je crois que les nouveaux appareils photos détectent cette utilisation (foireuse) du flash et pousse la sensibilité & co pour rattraper le coup.

  • Quezac

    Pour ma part, autre point sur lequel je n’utilise pas de flash : la photo de concerts (bien que je n’en fasse que des petits pour le moment). Et cela pour deux raisons principales :
    – En direct, le flash peut emmerder les groupes… J’étais musicien avant de me mettre à essayer la photographie, et j’ai déjà eu quelques soucis en petite salle avec les photographes… Remarque invalidée toutefois si l’ingé lumière mets déjà les front light assez poussées… En indirect, il peut gêner le public. Surtout si on prend la photo en étant dans ce public.
    – Un concert, c’est aussi niveau ambiance beaucoup le travail de l’ingé lumière… Donc le flash pour tenter de prendre correctement de la lumière… Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’y crois moyen.

  • Ludwig

    Donc les photos de Robert Lee Bailey doivent bien vous hérisser le poil. C’est justement l’usage abusif du flash qui donne ce caractère à ses images. Pour ma part, je vois une grande différence entre l’inculte qui appuye sans réfléchir sur un bouton pour prendre une photo et un photographe à l’oeil averti qui cherche à maîtriser sa lumière… Même au flash pendant un concert.