Vous aimeriez faire ça (la photo séquence, pas le backflip !), mais ne savez pas comment faire ? Ce Mercredi pratique va vous permettre de faire facilement des photos de sport ou de mouvements avec un rendu plutôt professionnel.

Les quelques prérequis d’ordre matériel sont d’avoir Photoshop (ou un autre logiciel de retouche photo) et un APN capable de prendre des photos en rafales. La plupart maintenant propose cette option, quitte à baisser la définition des images si la mémoire tampon bloque au bout de quelques images (mon D80 en RAW sature au bout de 6 images…). Pour gagner en stabilité et vous faciliter le post traitement, vous pouvez aussi prendre un trépied, mais ce n’est pas indispensable, Photoshop vous permettra de faire les corrections nécessaires par la suite. J’oubliais : il vous faut un sujet ! Ce genre de photo est idéal pour le sport. On en voit notamment beaucoup pour le ski freestyle, mais a vous de nous surprendre et de le sortir de ce contexte usuel.

Mais comment faire alors ? La prise de vue est relativement simple : votre cadrage doit être suffisamment large pour que toute l’action se passe sans avoir à bouger votre appareil photo. Du début à la fin du mouvement, vous shootez sans bouger. Prenez un peu de marge : commencez à prendre vos images quelques secondes avant l’action et continuez quelques secondes après la fin. Comme pour le montage vidéo, cela vous donnera un certain confort en cas de raté. Une fois que vous avez votre séquence, passons à Photoshop.

Il va falloir fusionner les différentes images, mais en gardant le sujet de chaque photo sur la fusion. Votre première photo (ou une autre d’ailleurs, peu d’importance) va servir de base. C’est sur celle ci que vous allez venir coller vos différentes prises. Sur votre seconde photo, vous n’allez prendre qu’une sélection (n’oubliez pas l’ombre du sujet !) et allez la coller sur votre première image. Si vous avez pris un pied, cela devrait coller sans trop de problème. Sinon, usez du tampon de duplication, notamment pour soigner la liaison entre les images. Mais comme vous avez le même fond avec le même cadrage, cela devrait être assez facile.

Maintenant, sur certains collages, votre sélection risque de dépasser sur le sujet précédent, et les bords peuvent ne pas coller parfaitement. Dans ce cas, il vous suffit d’utiliser les masques de fusion pour éviter qu’une sélection cache la suivante et pour donner l’impression que c’est bien une seule et même image. En répétant cette démarche à chaque image, vous obtiendrez rapidement une seule photo avec vos multiples sujet.

Finalement, la technique n’est pas très compliquée, à condition d’être un peu rigoureux à la prise de vue et de maîtriser un peu les logiciels de retouche photo. Le rendu est vraiment bien pour toutes vos images sportives ou vos exploits, mais à vous de sortir cette méthode de ce cadre et de surprendre !

En poussant l’expérience avec un grand nombre de photo et plusieurs passages

skate1

En utilisant une transparence différente pour chaque sélection

bmx