Test SSD Samsung T5 EVO 8 To : grande capacité, sans excès de vitesse

6.6
sur 10
Où acheter

Lancé fin 2023, le Samsung T5 EVO est un support de stockage externe original. Il vise en effet, sur le papier, à combiner les performances d’un SSD avec des capacités de stockage jusqu’à 8 To. Soit un combo a priori optimal pour celles et ceux voulant stocker de manière pérenne photos et vidéos, sans sacrifier résistance, vitesse et compacité.

Sur le terrain, ce SSD Samsung tient-il ses promesses ? Après plusieurs semaines d’utilisation, voici notre test complet du Samsung T5 EVO.

Présentation du SSD Samsung T5 EVO

Inutile de présenter le géant sud-coréen de l’électronique. Au-delà de son large catalogue de cartes SD et micro SD, Samsung propose une gamme complète de SSD internes et externes. À ce titre, on se rappelle du SSD Samsung T9, lancé presque en même temps que le T5 EVO.

Au sein du portfolio de Samsung, ce modèle T5 EVO vient succéder au Samsung T5 « tout court », qui avait séduit un grand nombre de photographes et de vidéastes. Cette version EVO se distingue essentiellement en offrant une capacité de stockage très étendue (max. 8 To) : un record pour un support de stockage portable.

Voici les caractéristiques techniques du Samsung T5 EVO :

  • capacité : 2, 4 ou 8 To
  • débits : jusqu’à 460 Mo/s en lecture et en écriture
  • résistance aux chutes de 2 m
  • protection contre l’eau et la poussière : N.A.
  • compatibilité : USB 3.2 Gen 1 (5 Gbit/s)
  • connectivité : USB Type-C
  • garantie limitée de 3 ans
  • compatible macOS, Windows et Android
  • dimensions : 95 x 40 x 17 mm
  • poids : 102 g
  • prix au lancement : 699

Le SSD est livré avec un câble USB-C réversible de 30 cm environ. Point de câble USB 3.0 vers USB-C pour les ordinateurs encore dotés d’un port USB « classique ».

Ergonomie et prise en main

Au premier abord, le Samsung T5 EVO surprend par sa compacité. Car compte tenu de sa capacité de stockage), on se serait attendu à un objet nettement plus gros ou lourd.

Certes, le SSD externe abandonne le format « carte de crédit » du T5, mais avec une taille de 9,5 cm de long et 4 cm de large, il est toujours aussi facile à ranger. Tout juste noterons-nous qu’il est un peu plus lourd et épais que ses concurrents (1,7 cm d’épaisseur, 102 g). Étonnamment, son design nous rappelle certaines batteries externes pour smartphones.

Le châssis est en métal – avec un anneau en titane sur la partie supérieure, matériau déjà croisé sur un certain Samsung Galaxy S24 Ultra – pour une meilleure dissipation thermique. Le corps du SSD est muni d’un revêtement en caoutchouc. Ce dernier attire un peu la poussière, mais offre une protection contre les chocs et les chutes jusqu’à 2 mètres.

Cet aspect est particulièrement intéressant pour les créateurs nomades et/ou maladroits. D’autant que l’absence de pièce mécanique minimise considérablement le risque de pannes (à l’opposé d’un disque dur classique, comme les LaCie Rugged, pour ne pas les citer).

En revanche, comme le Samsung T9, ce SSD ne reçoit aucun indice IP. Et la marque ne communique pas sur une éventuelle résistance à la poussière et à l’eau. Il doit cependant pouvoir résister aux températures extrêmes (-40 à 85°C).

Enfin, mentionnons la petite LED bleue. Cette dernière est placée assez près du port USB-C et reste bien visible, pour contrôler l’état du disque.

Vitesse de transfert

À la sortie de la boîte, le Samsung T5 EVO est formaté en ExFAT. Il est donc compatible nativement avec macOS, Windows et Android. Le logiciel Samsung Magician 8.0 est disponible sur le site de la marque : il permet de mesurer et d’optimiser les performances du SSD et de mettre à jour le firmware.

Pour mesurer les performances de ce SSD, nous avons utilisé un MacBook Pro 14 pouces à puce M1 Pro. Une machine équipée de ports Thunderbolt 4, compatibles USB 4.0.

Sur le terrain, le SSD de Samsung plafonne à 414 Mo/s en lecture et 421 Mo/s en écriture.

Sur un PC portable sous Windows 11 (compatible Thunderbolt 4 lui aussi), les débits sont un peu plus élevés : 465 Mo/s en lecture… et 466 Mo/s en écriture. De ce point de vue, la promesse de Samsung (460 Mo/s) est donc pleinement remplie. À ce titre, on notera aussi que le disque atteint la limite haute de la norme USB 3.2 Gen 1.

Néanmoins, on pourrait regretter (largement) que les débits ne soient pas plus rapides. Avec ce niveau de performances, Samsung limite la vocation de ce SSD externe.

De fait, le Samsung T5 EVO est davantage à considérer comme une solution permettant de stocker et transporter une grande quantité de données, que ce soit des photos ou vidéos, sur un support largement plus rapide et robuste qu’un disque dur à plateau. En revanche, il ne peut prétendre concurrencer des modèles (largement) plus rapides.

102-0805

À qui se destine le Samsung T5 EVO ?

Léger, compact, résistant et relativement rapide (par rapport à un HDD), le Samsung T5 EVO peut être considéré comme une alternative (voire un remplaçant) aux disques durs traditionnels de sauvegarde – lesquels s’avèrent beaucoup plus lourds, encombrants, fragiles et lents.

Malheureusement, les compromis opérés par Samsung sont parfois difficiles à justifier. Ses débits assez lents ne lui permettant pas de rivaliser pleinement avec les principaux concurrents, les autres SSD en premier lieu.

En termes d’usages, ce SSD pourra répondre aux besoins des photographes souhaitant stocker leur catalogue complet Lightroom avec le minimum de ralentissements. En revanche, les débits seront sans doute un peu justes pour travailler avec des flux 4K 30p ou 60p directement sur ce disque. Son manque de peps aurait été excusable s’il avait été résistant à l’eau, au sable et à la poussière – ce qui n’est malheureusement pas le cas.

Reste la question du tarif. Proposé à 179 € (2 To), 299 € (4 To) ou 599 € (8 To), il est encore relativement onéreux. À capacité égale (8 To), il est d’ailleurs parfois moins cher d’opter pour deux SSD aux débits plus rapides, comme le Crucial X9 Pro 4 To Portable SSD (1050 Mo/s) ! Un comble…

Conclusion

Clairement, ce petit SSD Samsung est intéressant à étudier. Il vise en effet à offrir une solution de stockage « froide » se montrant beaucoup, beaucoup plus rapide que nos antiques disques durs mécaniques. De ce point de vue, on l’imagine très bien en complément d’un SSD plus rapide de travail, afin d’abriter toutes vos sauvegardes.

Néanmoins, certaines concessions sont un peu difficiles à justifier. En proposant des débits plafonnant à 460 Mo/s (la limite de l’USB 3.2 Gen 1), Samsung bride singulièrement ce SSD portable, qui peine à se démarquer de ses concurrents – hormis par sa capacité de stockage plus étendue. Compte tenu de son tarif, on regrette également qu’il ne soit pas totalement weatherproof.

Dès lors, difficile d’être totalement convaincus par le Samsung T5 EVO. Oui, sa capacité de stockage très élevée en fait un très bon compagnon pour les créatifs nomades. Hélas, ce petit SSD externe ultra-capacitaire perd de son intérêt de par ses performances trop limitées, et par un tarif encore un peu trop élevé.

Le SSD externe Samsung T5 EVO est disponible aux tarifs de 179 € (2 To), 299 € (4 To) ou 599 € (8 To).

Test SSD Samsung T5 EVO 8 To : grande capacité, sans excès de vitesse
Design / Qualité
8
Poids / encombrement
7.5
Robustesse
8
Fonctionnalités
7
Performances
6
Rapport qualité / prix
6
Points forts
Gabarit réduit
Bien construit et bien fini
Performances bien plus élevées qu'un disque dur classique
Capacité de stockage très étendue (8 To max)
Protection 256-bit AES
Points faibles
Un poil plus lourd que ses concurrents
Débits en net retrait par rapport aux SSD récents
Garantie limitée à 3 ans
Prix trop élevé compte tenu des performances, notamment face à des SSDs plus rapides
6.6
sur 10
Où acheter