© Tom Leighton

Plantes fluorescentes : la photosynthèse illustrée par Tom Leighton

Photographe d’architecture, Tom Leighton se passionne pour l’environnement sous toutes ses formes. Dans sa série Variegation, il adopte une démarche singulière et expérimentale, visant à montrer la « face cachée » de la photosynthèse une fois la nuit tombée. Sa série photo, haute en couleurs, mêle ainsi étroitement art et science.

© Tom Leighton

Capturer notre environnement sous toutes ses formes

Tom Leighton est un photographe et tireur passionné par l’architecture. À travers sa photographie, il explore notre environnement, qu’il soit naturel ou urbain, visitant des cités anciennes ou des ville plus futuristes comme Hong Kong. Il questionne ainsi notre rapport à notre milieu, et notamment à nos villes et à ce qu’elles pourraient devenir.

Dans cette même démarche, il entame sa série Variegation en 2021, consacré à l’univers des plantes et à leur fonctionnement. Il s’éloigne alors de la photographie d’architecture pour se concentrer sur un nouvel aspect de notre environnement : les plantes.

Il capture ainsi la vie de ces végétaux qui le fascinent, en les photographiant non pas de jour comme nous avons l’habitude de les voir, mais de nuit. Il donne ainsi à voir la vie qui continue lorsque tout semble s’être arrêté.

Une série haute en couleurs

L’artiste réalise ici une série de clichés aux couleurs vives, presque fluorescentes, qui transpercent l’image pour illustrer l’invisible : la vie des plantes la nuit.

Tom Leighton
© Tom Leighton

Comme l’indique le photographe, les plantes puisent toutes sortes d’éléments dont elles peuvent avoir besoin, dans la terre, l’eau et l’air, avant de convertir les sucres conservés en énergies chimiques telles que l’oxygène pendant la nuit. Mais ce processus incroyable qu’est la photosynthèse reste malheureusement invisible pour l’œil humain, qui ne peut donc pas admirer l’ampleur et la beauté de ce phénomène.

© Tom Leighton

Pour cela, le photographe a capturé une série de photos nocturnes de plantes – le plus souvent dans son jardin à Cornwall, en Angleterre. Il utilise ensuite une savante manipulation des teintes au post-traitement.

La suite après cette publicité
Tom Leighton
© Tom Leighton

Ainsi, il désature totalement les verts – la couleur associée par notre cerveau à la végétation – et augmente la saturation des teintes violettes, bleues et roses pour révéler les nervures des feuilles, les pistils des fleurs, et la manière dont la plante va « respirer » une fois la nuit tombée.

Les variations naturelles des couleurs des plantes ont naturellement eu une influence sur le résultat final, permettant des clichés singuliers, à l’esthétique indéniable.

La série Variegation compte déjà 4 parties. Et le photographe continue d’enrichir régulièrement son portfolio, de nouveaux chapitres étant en cours d’élaboration.

Vous pourrez retrouver l’intégralité du travail de Tom Leighton sur son site Internet, sur Instagram ou encore sur Behance.