Sony A7 IV : 7 raisons d’opter pour la nouvelle référence du plein format

Sponsorisé

Le Sony Alpha 7 IV est le dernier hybride plein format lancé par Sony. Dévoilé fin 2021, cet appareil en monture E est la nouvelle référence du plein format. Voici 7 raisons pour lesquelles vous devriez adopter le Sony A7 IV comme boîtier autant pour la photo que pour la vidéo.

Présentation Sony Alpha 7IV

Qualité d’image spectaculaire, même en basse lumière

Le Sony A7 IV est équipé d’un nouveau capteur plein format Exmor R BSI (rétroéclairé) doté de 33 Mpx. Face aux 24 Mpx de l’A7 III, c’est une définition 36 % plus importante, qui permettra de capturer des images avec davantage de détails, permettant de recadrer ou de réaliser des tirages encore plus grands.

Couplé à ce capteur plus défini et rétroéclairé, l’A7 IV utilise un nouveau double-processeur BionZ XR, 8x plus puissant que le BionZ X. Cela lui permet d’offrir une large plage dynamique de 15 stops, une meilleure gestion du bruit numérique (jusqu’à 204 800 ISO en photo, 102 400 en vidéo) ainsi qu’un meilleur rendu des tons chairs et des détails de la peau.

Ce capteur bénéficie également d’une stabilisation d’image mécanique sur 5 axes, offrant un gain jusqu’à 5,5 stops. Cette stabilisation mécanique peut être complétée par une stabilisation active pour des plans plus fluides, notamment en vidéo.

Vitesse et réactivité maximale avec suivi en temps réel des yeux des oiseaux

Avec ce nouveau boîtier, Sony offre une réactivité hors pair. Ainsi, le Sony A7 IV dispose d’une rafale à 10 i/s avec suivi AE/AF, que ce soit en obturateur mécanique ou en mode silencieux (obturateur électronique). Mais le changement s’effectue ici du côté du buffer, qui évolue avec une rafale quasiment en illimité. En effet, avec une carte CFexpress Type A, le Sony A7 IV est capable de réaliser des rafales jusqu’à 828 images en RAW non-compressé + JPEG et plus de 1000 images en RAW compressé et/ou JPEG). De quoi tenir dans la durée.

Cet appareil photo repose sur un autofocus hybride plus rapide que son ainé, avec une couverture de 94 % de la surface du capteur (759 points AF). Cet autofocus, fonctionnel jusqu’à -4 EV, dispose des nouveaux algorithmes de détection et de suivi du sujet du Sony A1.

Real-time Eye AF for birds | ILCE-7M4 | Sony | α

A la clé, une détection des yeux et visages 30 % plus précise avec Real Time Eye AF, ainsi qu’une meilleure détection des yeux des animaux (chiens, chats et oiseaux). L’A7 IV dispose également du suivi en temps réel du sujet, idéal pour la photographie de sport.

Vidéo jusqu’en 4K 60p 4:2:2 10 bits en interne

En vidéo, le Sony A7 IV dispose d’une solide fiche technique. Ainsi, il permet l’enregistrement vidéo en interne en 4K60p en 10 bits 4:2:2 All-Intra avec un débit jusqu’à 600 Mbit/s en Super 35 mm (format APS-C), une solution plébiscitée par les vidéastes tant la qualité d’image est bonne.

En utilisant l’ensemble du capteur plein format, le boîtier peut filmer en 4K30p sans recadrage grâce à une capture en 7K et un suréchantillonnage pour produire une 4K de meilleure qualité.

Pour les amateurs de ralentis, l’A7 IV offre de la Full HD 120p 4:2:2 10 bits en interne avec autofocus. La stabilisation capteur est également épaulée par la stabilisation numérique “Active Mode” déjà présente sur les boîtiers A7S III et A1, moyennant un léger recadrage de l’image.

Active Mode | ILCE-7M4 | Sony | α

Le suivi des sujets et des yeux, notamment des animaux, est également disponible en vidéo. Afin de faciliter l’étalonnage vidéo, le boîtier est capable de filmer en S-Log 3 ou S-Gamut 3.Cine et dispose du S-Cinetone ainsi que des Creative Tone. Enfin, les formats All-Intra, Long GOP et les codecs XAVC-HS et XAVC-I sont disponibles à l’enregistrement.

De nouvelles possibilités pour les vidéastes

Pour faciliter le travail des vidéastes, Sony intègre 3 nouvelles fonctionnalités à son boîtier : Assistant AFFocus MAP et Compensation du focus breathing. Le mode Focus MAP permet de visualiser facilement les zones nettes de l’image grâce à des carrés de couleur, une technique utilisée sur les caméras vidéo professionnelles.

De son côté, la fonction Assistant AF permet de gérer facilement les transitions de mise au point en permettant de basculer en mode de mise au point manuelle en touchant la bague de MAP. Lorsque vous arrêtez d’utiliser la bague de mise au point, le sujet net devient la nouvelle cible du système autofocus. Cette fonction permet ainsi des transitions fluides et précises.

Le Sony A7 IV inaugure une nouvelle option de compensation du focus breathing. Elle permet d’éviter les variations de cadre lorsque l’on change la mise au point (un léger recadrage est à attendre). Cette fonction est exclusive au Sony A7 IV dans cette gamme.

Breathing Compensation | ILCE-7M4 | Sony | α

Enfin, le Sony A7 IV dispose d’un mode de diffusion en live des vidéos, avec un stream 4K 15p ou Full HD 60p possible en branchant simplement l’appareil en USB-C à un ordinateur, sans nécessité de carte d’acquisition.

Construction et ergonomie améliorée

Toujours doté d’une construction en alliage de magnésium et d’une résistance à l’eau et à la poussière, le Sony A7 IV dispose d’une structure de dissipation thermique passive héritée des Sony A7S III et A1. Ce point est essentiel pour éviter la surchauffe en vidéo.

Côté prise en main, le Sony A7 IV dispose d’une poignée plus profonde et plus arrondie, pour un boîtier plus confortable à utiliser. L’ensemble mesure ainsi 129 x 97 x 70 mm (L x H x P) avec un poids de 658 g.

Le Sony A7 IV apporte plusieurs nouveautés, comme l’écran 3 pouces de 1,03 million de points monté sur rotule, utile en photo comme en vidéo. Le viseur est également 1,6x plus défini que l’A7 III, avec 3,68 millions de points (contre 2,36 M) et sa fréquence de rafraîchissement peut monter à 120 Hz.

Côté ergonomie, les boutons et commandes sont entièrement personnalisables sur le boitier, avec notamment une roue codeuse arrière qui ne se cantonne plus à la compensation d’exposition mais peut contrôler de nombreux réglages comme l’ouverture, la sensibilité ISO, la vitesse, etc.

Bonne nouvelle pour les créateurs hybrides photo/vidéo : une nouvelle molette placée sous la roue PASM permet de choisir rapidement entre les modes photo, vidéo ou ralenti et accéléré (Slow & Quick). En outre, les menus et réglages sont désormais séparés entre la photo et la vidéo. Ce boîtier adopte également les nouveaux menus inaugurés avec l’A7S III.

Double slot SD et CFexpress Type A et connectique complète

Enfin, le Sony A7 IV dispose d’un double emplacement pour cartes SD UHS-II, dont un emplacement capable d’accueillir une carte CFexpress Type A, permettant des vitesses 2,8x plus rapides que la SDHC, ce qui est particulièrement utile en vidéo haute qualité et S&Q ainsi que pour soutenir les longues rafales proposées par le boîtier.

On notera également que le boîtier dispose d’une connectique complète et moderne avec prise micro et casque, HDMI Type A ainsi qu’un port USB-C 3.2 Gen 2 (10 Gbit/s) pour des débits ultra-rapides. Le boîtier adopte également le WiFi 5 GHz (en plus du 2,4 Ghz) pour des transferts plus rapide et la sauvegarde automatique via Bluetooth.

La force de la monture E

Bien entendu, impossible de parler du Sony A7 IV sans aborder sa monture E. Au coeur du système Alpha, cette monture a été lancée il y a plus de 11 ans et est aujourd’hui l’une des forces du système hybride Sony. Elle dispose notamment de plus de 60 objectifs fabriqués par Sony.

Ainsi, les créateurs de contenu photo et vidéo disposent d’un large choix pour équiper leur boîtier, notamment avec les dernières objectifs APS-C légers et compacts compatibles avec la vidéo Super 35 mm ou bien les 2 zooms plein format G Master II Sony FE 24-70 mm f/2,8 GM II et FE 70-200 mm f/2,8 GM OSS II.

En bref, choisir le Sony A7 IV permet de se tourner vers l’écosystème optique hybride le plus riche et complet à l’heure actuelle.


L’appareil photo hybride Sony A7 IV est disponible en stock sur le site Fnac.com au tarif de 2799 €. Jusqu’au 31 mars 2023, une offre vous permet de bénéficier de 100 € remboursés sur votre prochain objectif Sony parmi cette sélection.


Contenu réalisé en collaboration avec Fnac.com
Il s’agit d’un contenu original créé par Phototrend avec nos critères de qualité pour présenter le Sony A7 IV en vente sur Fnac.com.

La suite après cette publicité

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour tout le monde,
    Merci beaucoup pour cet article, je pense comme beaucoup de personnes, Sony me fait de plus en plus de l’oeil.
    Etant actuellement équipé en Canon (EOSRP), l’offre proposée pour les objectifs Canon monture RF est bien maigre, comparée à Sony.

    De plus, voulant évoluer sur un boitier plus performant, je me dis que je basculerais bien chez Sony…

    Néanmoins, comme j’ai pu lire sur différents forums, certaines personnes se plaignent de la colorimétrie Sony par rapport à Canon.

    Cette différence est-elle si notable ?

    Belle journée.

    1. je suis membre d’un club photo, et force est de constater que mes photos n’ont rien à envier à ceux qui possèdent des boitiers d’autre marques. Je pratique régulièrement (avec un Sony alpha 7 IV et les objectifs G ou GM de la marque) les concours photos de la F.F.P. Par contre, ces appareils nécessitent un travail quotidien et une grande disponibilité sur le terrain, quel que soit la marque. J’ai opté pour sony, car dans les hybrides ils ont une longueur d’avance sur les concurrents.En 2009, avec un Sony Nex 7, j’ai compris que la position de Canon et de Nikon figée sur les reflex leur ferait prendre beaucoup de retard. Il n’y a que de mauvais photographes!