Atoll : une solution (très) bien pensée pour ajuster l’orientation de votre appareil photo sur trépied

Faciliter la rotation de son boîtier photo avec précision, sans avoir besoin de toucher à la rotule de son trépied. Voici la promesse de l’Atoll, un collier de pied universel. Venant s’attacher sous le boîtier, il doit vous permettre de modifier l’inclinaison ou la rotation de l’ensemble, sans modifier l’angle de la caméra. Porté par une startup basée à Taïwan, cet accessoire fait l’objet d’une campagne de financement participatif sur Kickstarter jusqu’au 8 juillet 2022.

ATOLL : THE FLEXIBLE SOLUTION FOR CAMERA ANGLE ADJUSTMENT | Kickstarter | Gizmo-Hub.com

Nous sommes familiers de Kickstarter depuis déjà un moment. La plateforme lancée en 2009 a permis le financement participatif de nombreux projets innovants, à l’instar de Peak Design, désormais très bien établi dans le paysage photo. Aujourd’hui, c’est la startup Silence Corner qui fait parler d’elle. Fondée à Taiwan par un ingénieur amoureux de photographie, elle propose de petits accessoires comme des sangles ou des plateaux Arca-Swiss. Sa dernière innovation en date, l’Atoll, un collier universel pour presque tous vos objectifs, fait actuellement l’objet d’une campagne de financement participatif.

Atoll : ceci n’est pas juste un collier de pied

Décrire Atoll comme un collier parait un peu réducteur. Contrairement au collier traditionnel dont nous sommes familiers, il ne se monte pas sur l’objectif, mais directement sous le boitier. Il autorise des ajustements d’angle jusqu’à 180° lors d’un travail sur trépied – et ceci sans avoir à retirer le collier. Cerise sur le gâteau, on peut librement changer d’objectif en gardant le collier en place.

Jusqu’ici, seul un L-Bracket permettait de passer d’un cadrage en mode paysage à un cadrage portrait, sans mettre en danger l’équilibre de l’appareil sur le trépied et en restant dans l’axe de la rotule. Cette solution a toujours été prisée par les photographes de paysage – surtout s’ils souhaitent combiner plusieurs clichés en un panorama. La limite du système était que toutes les connectiques à gauche du boitier étaient bloquées. Le L-bracket peut aussi gêner le déploiement d’écrans sur rotule comme ceux des hybrides Canon.

Sans oublier qu’un L-Bracket permet seulement de changer l’orientation du boîtier, alors que l’Atoll, lui, autorise un ajustement de quelques degrés seulement. 

 

 

Une facilité d’utilisation et bien des avantages pratiques

Atoll vient se fixer sous le boitier et autorise des ajustements avec beaucoup de simplicité. Pensez à ces situations où vous n’avez pas pu planter votre trépied à la verticale parce que sur une pente. Dans ce scénario, une mini-rotation vous permettra de corriger votre ligne d’horizon sans mettre en péril l’équilibre du trépied.

 

Atoll va aussi offrir l’avantage d’équilibrer votre kit lors de poses longues. Seuls les téléobjectifs (et encore, pas tous) sont équipés d’un collier de trépied. Pourtant, la plupart des objectifs 24-70mm f/2.8 sur plein format frôlent le kilo et sont plus lourds que les boitiers sur lesquels ils sont montés – faisant parfois piquer du nez l’objectif. Dès lors, monter le boitier par le collier assurera dans ce cas un bien meilleur équilibre.

Pas besoin de démonter l’appareil et fixer au nouveau collier pour passer du grand-angle au téléobjectif

De même, Atoll pourra s’avérer très utile si vous effectuez des prises de vue au ras du sol en inversant la colonne centrale de votre trépied. En un clin d’œil, vous pourrez retourner l’appareil « dans le bon sens ». Enfin, notez que la semelle de l’Atoll est compatible Arca Swiss, permettant d’être montée très facilement sur la majorité des rotules actuelles.

En définitive, Atoll est rapide, pratique et plus sécurisant : trois points qui peuvent faire une énorme différence sur le terrain.

Prix et disponibilité de l’Atoll

Après trois campagnes réussies, Silence Corner revient sur Kickstarter avec une nouvelle campagne, ouverte jusqu’au 8 juillet 2022. Cette dernière est déjà un franc succès, puisqu’elle a déjà récolté plus de 140 000 $, soit 14 fois l’objectif fixé par Silence Corner. De plus, l’Atoll a déjà reçu un Reddot Design Award pour son ingéniosité et son design épuré.

Une contribution minimale de 79 $ (environ 76 €) vous permettra de remporter le collier universel Atoll, contre 109 $ une fois la campagne terminée.

Plusieurs versions sont proposées, selon le type de boîtier que vous utilisez – et le diamètre de la monture :

  • L’Atoll S est conçu pour les boîtiers hybrides Sony.
  • L’Atoll C se destine aux hybrides Micro 4/3, aux Leica SL/SL2, aux hybrides Nikon et Canon, ou au Fujifilm X-T3).
  • Enfin,  l’Atoll D est proposé pour les reflex Canon et Nikon ou le Fujifilm X-T4.

Une liste complète des compatibilités est disponible sur la page Kickstarter.

Notre premier avis sur l’ATOLL

La photographie est une pratique qui réclame énormément d’attention sur le terrain. Aussi, tout ce qui contribue à éliminer l’une ou l’autre de ses nombreuses contrariétés est bienvenu. En ce sens l’Atoll est une innovation à saluer.

Hors campagne Kickstarter, le tarif de 109 $ n’est pas des plus modérés pour une solution d’une telle simplicité. Toutefois, si la qualité des matériaux et la solidité du collier le justifient, c’est un investissement sur la durée qui selon nous fait beaucoup de sens.

Advertisement