Bug Fujifilm SDXC

Hybrides Fujifilm, carte SDXC et macOS : un cocktail explosif

Mise à jour : Fujifilm a publié le 16 février dernier un firmware correctif, à télécharger sur le site de Fujifilm.

Avis important aux utilisateurs d’hybrides Fujifilm sous Mac. Le constructeur japonais vient de dévoiler une incompatibilité firmware. Elle concerne la quasi-totalité des boîtiers récents (X-T3, X-T4, GFX 50S, GFX100S…) et entraîne une potentielle perte de vos données si vous utilisez une carte SDXC et un Mac. En attendant une mise à jour firmware, voici comment éviter le bug informatique.

Quels boîtiers Fujifilm sont concernés par ce bug ?

D’après un communiqué publié sur son site, quasiment tous les boîtiers APS-C et moyen-format récents sont concernés par ce souci de firmware. On retrouve ainsi :

  • GFX 100, GFX 100S, GFX 50R (à partir de la version 2.00 du firmware), GFX 50S (à partir de la version 4.00 du firmware) et GFX 50S II
  • X-Pro3, X-T3 (à partir de la version 3.20 du firmware) et X-T4 ;
  • X-S10, X-E4, X-T30 II et X100V

En quoi consiste ce bug ?

Ce bug de firmware affecte uniquement les photographes utilisant des cartes SDXC et les ordinateurs sous macOS. En revanche, les PC ne sont pas concernés.

Pour rappel, les cartes SD de type SDXC (Secure Digital eXtented Capacity) offrent une grande capacité de stockage, entre 64 Go et 2 To. La mention SXC est directement indiquée sur la carte mémoire.

Par défaut, le firmware des boîtiers X et GFX permet d’enregistrer jusqu’à 9999 photos dans un seul dossier. Toutefois, un bug peut se produire lorsque plus de 4000 fichiers sont écrits par le boîtier dans le même dossier d’une carte SDXC, lorsque cette dernière est branchée sur un Mac.

Bien sûr, avoir 4000 fichiers sur un seul dossier dans une carte mémoire n’est pas recommandée, rien qu’en termes de risque de perte de données en cas de corruption de la carte. Mieux vaut ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier et opter pour des cartes plus petites, et également moins chères.

« Une incompatibilité de firmware peut ainsi créer deux scénarios potentiels », indique Fujifilm dans un récent communiqué :

  • « Certains fichiers de la carte mémoire peuvent devenir inaccessibles si la carte a été connectée à l’ordinateur via un lecteur de carte mémoire interne ou externe et lue directement par macOS ;
  • Si la carte mémoire n’est pas éjectée correctement d’un ordinateur utilisant macOS, il est possible que des données soient perdues si la même carte est directement connectée et lue une deuxième fois à l’aide de macOS. Cependant, le risque de perte de données peut être évité en suivant les procédures d’éjection appropriées pour les systèmes d’exploitation macOS. Si les procédures appropriées sont suivies, aucune donnée ne sera perdue. Cependant, les fichiers resteront toujours inaccessibles lorsque vous tenterez d’accéder directement aux données de la carte mémoire à l’aide de macOS », explique Fujifilm.

La marque japonaise précise également que le nombre de fichiers ne dépend pas du nombre de clichés capturés. En effet, une même image peut être enregistrée à la fois en JPEG, en RAW et sous forme de mémo audio (WAV).

Comment contourner ce problème ?

Pour pallier ce problème, Fujifilm s’apprête à lancer une mise à jour firmware intégrant un correctif qui limitera le nombre de fichiers par dossier. Dans l’intervalle, le constructeur préconise les mesures suivantes pour les utilisateurs de macOS.

Si vous utilisez une carte SDXC récemment formatée, évitez absolument de conserver plus de 1000 fichiers par dossier. Lorsque vous approchez ce seuil, utilisez les menus du boîtier pour créer un nouveau dossier.

Si vous utilisez une carte SDXC qui n’a pas été formatée récemment et où des fichiers sont déjà présents, connectez directement votre boîtier à votre Mac par câble USB pour transférer les fichiers.

Dans le cas où des vidéos de plus de 4 Go seraient présentes dans un dossier, copiez tous les fichiers du dossier à l’exception des vidéos, et déconnectez le boîtier. Le constructeur préconise ensuite d’utiliser un ordinateur sous Windows (oui, pratique) pour transférer les vidéos, puis de formater la carte depuis le boîtier. Accédez ensuite à la carte depuis Windows, copiez les vidéos dessus, éjectez la carte, insérez-la dans un lecteur de votre Mac et transférez les vidéos.

Si votre boîtier possède deux emplacements pour cartes mémoires (boîtiers GFX, X-T3 et X-T4), insérez une carte neuve (ou récemment formatée) dans le second emplacement, et utilisez les menus pour copier les vidéos vers cette carte, que vous pourrez ensuite lire depuis macOS.

Enfin, lorsque tous les fichiers de vos cartes SDXC ont été transférés sur votre Mac, Fujifilm vous recommande de les formater à nouveau depuis le boîtier.

En revanche, si vous n’avez pas de PC sous Windows ni de boîtier avec un double-slot pour cartes mémoire, contactez le service client Fujifilm.

Nous avons contacté Fujifilm France, et mettrons à jour cet article au fil des informations que nous recevrons, notamment sur la date de publication du patch correctif.

Advertisement