Depuis 2012, le prix du livre photo Paris Photo – Aperture récompense les meilleurs livres photographiques publiés dans l’année avec trois prix : le livre photo de l’année, le premier livre photo ainsi que le prix du catalogue de l’année. Cette édition 2021 revêt un caractère spécial, puisque l’année passée a été vécue sous le signe de la pandémie. Malgré tout, le jury du prix a apprécié la résilience trouvée chez les artistes et dans les sujets traités.

« L’impact de la pandémie et des autres difficultés de l’année écoulée se sont fait connaître dans le nombre notable de projets introspectifs très forts qui ont produit du matériel ancré en studio, ainsi que ceux tirés d’archives et de corpus plus anciens », explique Lesley A. Martin, jurée et directrice créative d’Aperture.

Une collaboration transatlantique pour l’image

Aperture est une association créée en 1952 à New York par des photographes comme une base partagée pour promouvoir l’avancée de la photographie. Aperture est depuis une référence qui traduit le langage de l’image au travers de multiples médiums, du magazine aux livres photos et expositions – sans oublier son site web, devenu un média d’information et d’inspiration.

Foire internationale parisienne dédiée à la photographie et devenue incontournable dans l’Hexagone comme au-delà de ses frontières, Paris Photo œuvre depuis 1997 pour la reconnaissance de la photographie en tant que médium artistique. Annulé en 2020 en raison du contexte sanitaire, cette année Paris Photo a fait son grand retour pour promouvoir le travail des photographes notamment au travers du prix du livre photographique en collaboration avec Aperture et avec le soutien de Delpire & Co.

Suite à l’appel à candidatures, plus de 800 livres ont été soumis pour l’un des prix. Le pré-jury s’est réuni à New-York pour sélectionné les 35 finalistes. Le jury, composé d’Aurélien Arbet, fondateur d’Etudes ; Daniel Blaufuks, artiste photographe ; Taous R. Dahmani, historienne de l’art et auteur ; Fannie Escoulen, cheffe du Département de la photographie du ministère de la Culture et Tatyana Franck, directrice du Musée de l’Élysée de Lausanne.

Prix Paris Photo Aperture Fondation 2021 du livre photo de l’année

The Banda Journal, du photographe Muhammad Faldi et de l’écrivain Fatris MF, publié aux éditions Jordan, jordan, à Jakarta (Indonésie) remporte le Prix du livre de l’année. Le livre présente les Banda Islands, un petit archipel indonésien à l’écart de l’économie mondialisée et de l’économie moderne. L’histoire montre également un passé colonial brutal ainsi que ses conséquences contemporaines. Ce livre mélange habillement texte et images pour un résultat artistique et engagé.

The Banda Journal, Muhammad Faldi et Fatris MF

Prix 2021 du premier livre photo

Sasha Phyars-Burgess remporte le prix du premier livre photographique de cette édition 2021 avec son livre Untitled. Dans ce premier ouvrage, publié aux éditions Capricious Publishing, la photographe américaine née de parents trinidadiens explore son histoire et son héritage à travers le medium photographique. Ses photos, mélange d’images remplies d’énergie, mais aussi méditatives ou douces, offre une « perspective rafraîchissante » selon le jury du prix.

Prix 2021 du catalogue photographique

Le livre qui remporte le prix du catalogue photographique présente une sélection de 250 livres photo réalisés par des femmes. What They Saw: Historical Photobooks by Women, 1843–1999 édité par Russet Lederman and Olga Yatskevich et publié par 10×10 Photobooks offre une sélection diverse à la fois d’un point de vue géographique et ethnique, même si l’ouvrage met en avant le peu d’autrices de couleur et non occidentales dans l’histoire du livre photographique.

What They Saw: Historical Photobooks by Women, 1843–1999

What They Saw: Historical Photobooks by Women, 1843–1999

Nous ne pouvons nous empêcher de faire le parallèle avec l’exposition 40 femmes à livre ouvert de l’association HiP.

Expo photo : Une bibliothèque photographique, 40 femmes à livre ouvert, HiP

Prix spécial du jury Paris Photo Aperture Fondation 2021

Enfin, le jury a également distingué le livre Amma de Vasantha Yogananthan avec la mention spéciale du jury. Cet ouvrage, volume final de la série A Myth of Two Souls (2013-2021) propose une relecture contemporaine du conte épique hindou du Ramayana. La photographe s’inspire de l’iconographie traditionnelle dans la société indienne pour retracer l’itinéraire des héros à travers le Népal, l’Inde et le Sri Lanka.

Amma de Vasantha Yogananthan

Les 35 livres finalistes et les livres récompensés du prix Paris Photo Aperture Fondation 2021 seront à découvrir dans la publication The PhotoBook Review cet hiver ainsi que dans le cadre d’une exposition à New York du 20 janvier au 27 février 2022. Vous pouvez également en savoir plus sur le site d’Aperture.