Canon dévoile un tout nouvel objectif Canon RF 5,2 mm f/2,8L Dual Fisheye permettant de capturer des contenus en réalité virtuelle à 180° avec un seul boîtier et un seul capteur. Il s’agit de la première solution conçue à partir d’un boîtier à objectif interchangeable. Le système est compatible pour son lancement avec l’EOS R5 et sera disponible fin décembre 2021 pour un tarif de 2199 €.

Canon croît à la réalité virtuelle

Selon l’IDC, le marché de la réalité virtuelle (VR) est en pleine croissance, avec un chiffre d’affaire en Europe qui devrait passer de 2,4 milliards d’euros en 2021 à 17,8 milliards en 2025, soit une croissance de 700 %. Rien qu’en 2021, le marché de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée devrait progresser de 88,6 % en 2021 pour l’Europe, avec de grosses dépenses à prévoir en équipement.

Alors que de nombreux constructeurs proposent désormais leurs casques VR (Facebook Oculus, Google Daydream, Vive Pro 2, Sony PS VR et un potentiel casque Apple à venir), l’adoption de la VR est limitée par le peu de contenu disponible pour ces équipements.

Avec son système EOS VR, Canon souhaite proposer un kit pour simplifier la création d’histoires en VR 180° stéréoscopique avec un seul et unique boîtier hybride. Le système VR est compatible avec le système hybride EOS R, mais pour le lancement ce dernier n’est compatible qu’avec l’EOS R5.

Canon pense ainsi que la VR a de nombreuses applications possibles. Que ce soit pour l’événementiel, la formation, la santé, l’industrie, ou bien encore l’éducation, l’immobilier, le recrutement, l’architecture d’intérieur, sans oublier le sport, la nature ou le voyage, Canon note de nombreuses possibilités offertes par la VR et souhaite faciliter la création de contenu.

Système Canon VR : double objectif fisheye pour une captation à 180° sur un seul boîtier

Pour créer du contenu VR à 180°, il fallait jusqu’alors un rig avec deux boîtiers et deux objectifs montés côte à côté, réglés correctement et dont les images finales étaient ensuite assemblées en post-production pour un résultat optimal. Avec son système Canon VR, le constructeur veut offrir une solution plus simple d’usage avec une qualité homogène.

Canon choisit ici la VR 180° (au lieu de la VR 360°) car celle-ici permet d’orienter le spectateur vers le contenu que le créateur souhaite faire découvrir, et offres moins de contraintes en termes de tournage, d’éclairage ou de workflow.

Composé d’un double objectif fisheye 5,2 mm f/2,8 L, ce système se monte sur un boîtier hybride plein format EOS R5, doté d’un capteur stabilisé de 45 Mpx capable de réaliser de la vidéo 8K RAW et 4K 120 fps.

Ce double objectif fisheye produit des images fixes ou animées stéréoscopiques sur un seul et même capteur, divisé en deux pour l’enregistrement. Grâce à un angle de champ de 19° et un écart de 60 mm entre chaque chaque image, l’objectif reproduit une vision stéréo naturelle.

L’objectif reprend le liséré rouge de la série L, dispose de 12 éléments répartis en 10 groupes, dont 2 lentilles en verre UD afin d’obtenir la meilleure résolution. Un traitement SWC permet de réduire les effet de voile ou de ghosting lors de prises de vue en contre-jour. Pour utiliser des filtres ND, cet objectif Canon RF dispose d’un porte-filtres gélatines à l’arrière.

On notera qu’il ne pèse que 350 g et offre un encombrement relativement réduit avec seulement 5,35 cm d’épaisseur.

Voici les caractéristiques techniques de l’objectif Canon RF 5,2 mm f/2,8L Dual Fisheye :

  • plage focale : N/A
  • objectif pour capteur plein format
  • ouverture max : f/2,8
  • ouverture min : f/16
  • angle de champ : 190°
  • construction optique : 12 éléments en 10 groupes dont 2 lentilles en verre UD
  • diaphragme : circulaire à 7 lamelles
  • distance minimale de mise au point : 20 cm
  • stabilisation d’image : non
  • tropicalisation : construction résistante à la poussière et aux éclaboussures
  • grossissement max : 0,03x
  • mise au point : manuelle
  • diamètre du filtre : porte-filtre arrière pour filtres en gélatine 35×20 mm
  • dimensions : 121,1 x 53,5 mm (D x L)
  • poids : 350 g
  • accessoires fournis : bouchon d’objectif avant et arrière
  • monture compatible : Canon RF

Ce système offre plusieurs avantages : un flux de travail simplifié avec un seul boîtier, une mise en place simple, de très bonnes performances en basse lumière grâce à une ouverture f/2,8 et un capteur plein format et au format Canon Log / Log 3 et une captation possible jusqu’en 8K 30p 10 bits avec l’EOS R5.

EOS VR Utility et plug-in Adobe Premiere Pro

Pour exploiter les images obtenues avec le système EOS VR, Canon a développé un logiciel VR dédié : EOS VR Utility. Il permet ainsi un traitement des images gauche et droite afin de convertir la double image fisheye au format standard VR180, pour être ensuite monté dans Adobe Premiere Pro ou utilisé sur un casque VR.

Ce logiciel est épaulé d’un plugin EOS VR pour Adobe Premiere Pro, afin de laisser la possibilité aux monteurs de créer des fichiers jusqu’en 8K prêts pour la lecture, ou pour un montage en post-production.

Afin d’obtenir une prévisualisation de l’image lors de l’enregistrement et un contrôle à distance, Canon va également mettre à jour ses applications Canon EOS Utility et Camera Connect.

Prix et disponibilité du système Canon EOS VR

L’objectif Canon RF 5,2 mm f/2,8L Dual Fisheye sera disponible fin décembre 2021 au tarif de 2199 €. Pour le lancement, il sera uniquement compatible avec l’EOS R5, qui devra bénéficier d’une mise à jour firmware 1.5.0.

Notre premier avis sur le système Canon EOS VR

Canon surprend tout le monde en dévoilant une solution de captation pour des contenus 3D VR180. Avec un double objectif fisheye monté sur un unique boîtier hybride en monture RF, Canon souhaite à la fois démocratiser la capture 3D et offrir un flux de production plus efficace, avec une qualité supérieure.

Sur le marché, de nombreux acteurs existent et Canon se place entre l’entrée de gamme et les solutions très haut de gamme. A 2199 € (sans compter le prix du boîtier), cette solution s’adressera sûrement aux sociétés de production ainsi qu’aux professionnels de la VR.