Jusqu’au 22 août 2021, la Bibliothèque nationale de France propose une exposition intitulée « Henri Cartier-Bresson – le Grand Jeu », un projet inédit autour de la « Master Collection » du photographe. L’occasion de découvrir les regards croisés de 5 invités autour de la collection de ce maître de la photographie.

La « Master Collection » : 385 des meilleurs clichés d’Henri Cartier-Bresson

En 1973, à la demande de ses amis et collectionneurs Dominique et John de Menil, Henri Cartier-Bresson crée la Master Collection. D’une grande richesse, cet ensemble « réunit les 385 meilleures photographies de Cartier-Bresson dans les tirages les meilleurs possibles ».

Tirée à 6 exemplaires, cette sélection photographique est conservée à la collection Menil de Houston, à la Fine Arts University d’Osaka, au Victoria and Albert Museum de Londres, et dans trois institutions parisiennes (la Fondation Henri Cartier-Bression, la BnF et la Pinault Collection).

Elle offre ainsi un panorama exceptionnel de l’œuvre du photographe, fondateur de l’agence Magnum avec Robert Capa, George Rodger et David « Chim » Seymour.

Henri Cartier-Bresson. Barrio Chino, Barcelone, Espagne, 1933. Épreuve gélatino-argentique de 1973 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos

Le Grand Jeu : l’œuvre de Cartier-Bresson sous le regard de 5 invités de marque

À l’occasion de l’exposition Henri Cartier-Bresson, le Grand Jeu, la BnF a décidé de soumettre la Master Collection aux regards croisés de 5 commissaires invités, qui délivrent leur point de vue singulier sur l’œuvre de « l’œil du siècle ».

Ont ainsi été conviés la photographe Annie Leibowitz, Sylvie Aubenas (conservatrice générale des bibliothèques à la BnF), l’écrivain Javier Cercas, le réalisateur Wim Wenders ou encore l’homme d’affaires et collectionneur François Pinault.

Les règles du jeu : chacun a sélectionné individuellement une cinquantaine d’images, tirées de la Master Collection. Aucun ne connaissait le choix des autres. De même, la scénographie, l’encadrement… ont été laissées au libre choix des commissaires.

« Ainsi, chaque espace est une exposition en tant que telle et indépendante des autres. Les cinq commissaires livrent, en toute liberté, leur histoire, leur sentiment et la place que ces images ont pu prendre au sein de leur travail et de leur vie. Chacun de ces accrochages transporte dans un champ particulier de l’univers du photographe et de son commissaire le temps d’une exposition », indique la BnF.

Henri Cartier-Bresson. Simiane-la-Rotonde, France, 1969. Épreuve gélatino-argentique de 1973 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos

L’occasion de découvrir à nouveau les clichés emblématiques du photographe, qui sont autant de fragments d’une époque à la fois si proche de nous et si différente. Un geste, un regard, un fait historique… le photographe immortalise avec une simplicité et une humanité touchante la vie de ces inconnus qui nous ont précédés, en France comme ailleurs. À travers le prisme du regard de chacun de ces 5 invités, le spectateur peut ainsi apprécier l’œuvre du photographe sous un angle nouveau.

 » Finalement, cette exposition n’est-elle pas plus un portrait illustré d’Annie Leibovitz, de Javier Cercas, de Sylvie Aubenas, de Wim Wenders ou de François Pinault ? Cette sélection tirée de ce corpus universel n’est-elle pas une forme de mise à nu de la personnalité des commissaires ? Voir les œuvres de Cartier-Bresson sous un autre jour tout en révélant une part de la personnalité du commissaire : c’est cette réversibilité, ce double enjeu qui fait de cette exposition un moment inédit pour la compréhension de la force des images de « l’œil du siècle » », détaille Matthieu Humery, commissaire général de l’exposition.

Le Grand Jeu : Henri Cartier-Bresson à la BnF jusqu’au 22 août

Cette exposition exceptionnelle se tient à la Bibliothèque François Mitterrand, jusqu’au 22 août 2021. Un catalogue trilingue, co-édité par la Bibliothèque nationale de France, Marsilio Editori (Venise) et Palazzo Grazzi est proposé.

Il regroupe les textes des 5 commissaires, accompagnés de ceux de François Hébel, Agnès Sire et Aude Raimboud de la Fondation Henri-Cartier-Bresson, et de Matthieu Humery, commissaire général de cette exposition.

Informations pratiques :
Henri Cartier-Bresson. Le Grand Jeu.
Du 19 mai au 22 août 2021
Bibliothèque François-Mitterrand – Galerie 2
Quai François Mauriac, 75013 Paris
Ouvert du mardi au samedi de 10 à 19, les dimanches de 13h à 18h.
Tarif : 9 €. Réservation obligatoire.

Plus d’informations sur le site de la Bibliothèque nationale de France.