DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qui se cache dans leurs sacs photo.

Dans ce DLSP, Clément Marx nous présente son sac d’aventure qu’il utilise aussi bien en ville qu’en pleine nature.


Hello, moi c’est Clément ! Je fais surtout de la photo de paysage et d’architecture (j’ai mis un peu de temps à comprendre ce que j’aimais le plus, mais c’est désormais mon gros focus). Je suis passionné et non professionnel, sans but de le devenir, mais en m’améliorant toujours si possible.

Mon travail m’a amené à New York où je réside (et où je peux m’amuser sur mes deux terrains préférés). Mon objectif : que mes photos « fassent quelque chose », qu’elles transmettent des émotions et qu’elles donnent envie de s’y attarder.

Voici ce que je mets dans mon sac :

  • Sac Manfrotto Offroad Hiker 20L :  Un super compromis entre sac de rando et sac photo, il y a une poche pour tout, le matériel est à l’abri, et le tout résiste à la pluie
  • Canon EOS 80D :  Acheté en 2018, en reprenant la photo je cherchais un modèle à tout faire, qui me permettrait d’exploiter toutes les options et comprendre ce que j’aimais faire. Il ne m’a jamais déçu et il est hyper polyvalent, je continue à découvrir des possibilités et je ne me sens pas bridé.
  • Canon EF-S 18-135 mm f/3,5-5,6 : Mon objectif toujours vissé dans le sac, quand je fais une sortie rapide et que je ne souhaite emporter qu’une seule chose, il est très fiable. Il lui manque peut-être un peu d’ouverture, mais on passe à une autre gamme. Il me sert beaucoup sur la photo de paysage ciblée, ou dans les détails d’architecture. C’est aussi ma plus longue focale si des rencontres animalières surviennent.
  • Tokina ATX PRO 11-16 mm f/2,8 : Mon inséparable. Il ouvre à 2,8 et m’a permis de passer des heures sous la Voie lactée, avant de découvrir son piqué super élevé quand on ferme un peu l’ouverture. Il met en perspective l’architecture, et j’ai rajouté un filtre ND1000 pour m’amuser avec les rivières et les nuages en vadrouille.
  • Canon 50 mm f/1,8 : acheté pour faire du portrait (et pour une demande de photos de mariage familiale), je m’en sers essentiellement pour forcer des perspectives. J’ai parfois trop le réflexe du grand angle, le 50 mm m’oblige à voir les choses différemment et stimule ma créativité.
  • Trépied Manfrotto Offroad  et un mini trépied GorillaPod (très pratique pour des sorties courtes ou pour des photos au ras du sol) sur lequel je visse la tête Manfrotto.
  • Un petit kit de nettoyage Zeiss : il me sert aussi à ranger une batterie en plus, deux cartes SD supplémentaires et un câble pour iPad.
  • Rarement utilisés, un grip batterie et un flash (pour les demandes familiales ponctuelles).
  • Olympus OM-10 argentique de mon grand-père, rarement emporté avec le numérique, mais souvent dans le sac pour des sorties en ville, pour de la photo de rue en Noir & Blanc uniquement.

Je trouve ce setup plutôt polyvalent. A moins de partir pour de longues vacances, il est rare que j’emporte tout !

© Clément Marx

© Clément Marx

© Clément Marx

Vous pouvez retrouver Clément Marx sur Instagram.