DxO annonce la 4e version de la Nik Collection. La suite de plugins bien connue des photographes reçoit un certain nombre de nouveautés. Meta-Presets, amélioration de la technologie U Point, poursuite de la refonte de l’interface, meilleure intégration au sein de Lightroom et Photoshop… Retour sur les nouveautés de cette nouvelle itération de la Nik Collection by DxO.

La Nik Collection by DxO poursuit sa route

Un an pile après la sortie de la version 3, DxO lance la Nik Collection 4.0. Cette nouvelle version de la suite de plugins vient capitaliser sur les avancées introduites l’an passé – tout en ajoutant un certain nombre de fonctionnalités pertinentes pour les photographes.

Les utilisateurs de la version 3 devraient facilement retrouver leurs marques. On retrouve avec plaisir la barre d’outils Nik Selective Tool pour Photoshop, qui « flotte » au-dessus de l’interface et donne accès à tous les modules de la Nik Collection. Cette dernière vient toutefois s’enrichir des tout nouveaux « Meta-Presets » – l’une des principales nouveautés de cette 4e version.

La barre d’outils Nik Selective Tool, disponible au sein de Photoshop, était l’une des principales nouveautés de la Nik Collection 3.

Les « Meta-Presets » : combiner plusieurs préréglages en un clic

Jusqu’à présent, les différents plugins de la Nik Collection étaient assez indépendants les uns des autres. De fait, il pouvait être fastidieux de « cumuler » les effets de plusieurs plugins différents sur une même image.

Falaise normande – Photo retouchée à l’aide du Meta Preset « Plaque sèche » – © Jean-Nicolas Lehec

Les nouveaux « Meta-Presets » – disponibles uniquement sous Photoshop – viennent améliorer ce point. Leur principe est enfantin. Ils vous permettent de combiner en un clic les filtres et les réglages de plusieurs plugins de la Nik Collection. Le but : imiter le rendu de certaines pellicules argentiques au niveau de la colorimétrie de l’image, des contrastes, mais aussi du grain.

Nik Collection 4

Un total de 10 Meta-Presets sont présents au lancement de Nik Collection 4 ; ce nombre est appelé à augmenter prochainement, indique l’éditeur français. On retrouve ainsi les Meta-Presets suivants :

  • Adoxique : combine HDR Efex 2 et Silver Efex Pro 3, pour un rendu très contrasté, au grain très présent ;
  • Plaque sèche : combine Analog Exef Pro 2 et Silver Efex Pro 3 pour imiter le rendu des émulsions de films d’antan ;
  • Pellicule périmée : combine Color Exef Pro 4 et Analog Exef Pro 2. Comme son nom l’indique, il permet d’obtenir un rendu délavé, décoloré ;
  • Fausse coloration infrarouge : combine Viveza 3 et Color Exef Pro 4 et imite le rendu des pellicules infrarouges Kodachrome ;
  • Brume dorée : combine Viveza 3 et Color Exef Pro 4 pour ajouter une teinte dorée générale et un effet de brouillard gradué ;
  • Kalopsia : combine Color Exef Pro 4 et Silver Efex Pro 3 pour produire un rendu noir et blanc subtil, qui convient particulièrement aux photos de portrait
  • Brume pourpre : combine Viveza 3 et Color Exef Pro 4. Il ajoute une teinte violette générale, ainsi qu’un effet de brouillard gradué ;
  • Précis et intense : combine Color Exef Pro 4 et Silver Efex Pro 3 pour accroître la sensation de netteté et le niveau de contrastes des lignes de l’image ;
  • Fin et spectaculaire : combine Viveza 3 et Color Exef Pro 4 pour adoucir l’asmosphère générale de votre photo ;
  • Sprezzatura : combine Color Exef Pro 4 et Silver Efex Pro 3 pour produire des images noir et blanc avec un haut niveau de détail et des textures très prononcées.

Ambiance psychédélique à la gare d’Avron grâce au Meta Preset « Fausse coloration infrarouge » – © Jean-Nicolas Lehec

Dans la pratique, l’utilisation de ces Meta-Presets est très simple. Il vous suffit d’ouvrir une photo, et d’appliquer un Meta-Preset. En convertissant votre photo en objet dynamique, vous pourrez ajuster finement l’effet de chacun des plugins appliqués à votre image (en double-cliquant sur son nom). Pratique, un petit point d’interrogation vous permet d’obtenir des détails sur l’effet produit par chaque Meta Preset.

U Point : d’importantes évolutions

U Point, la technologie phare de la Nik Collection connaît une importante évolution. Elle permet maintenant d’intégrer des points de contrôle à des filtres personnalisés. Dans la pratique, ceci vous permet de créer votre propre filtre, et d’y intégrer les points de contrôles que vous avez créés. Idéal pour reproduire vos modifications sur une série d’images (lors d’un shooting mariage par exemple). À noter que les points de contrôle peuvent maintenant être renommés, dupliqués et regroupés pour plus de facilité.

Nik Collection 4 Viveza

Par ailleurs, DxO ajoute un nouveau paramètre de sélectivité des couleurs, qui permet de régler la saturation d’une gamme de ton spécifique. On peut ainsi sélectionner précisément la couleur à modifier, mais aussi ajuster la tolérance à des teintes similaires. Très pratique pour retoucher rapidement une zone de couleur précise (les plumes d’un oiseau par exemple).

Enfin, l’ergonomie des U Points a été revue. Au lieu d’être affichés à côté du point de contrôle (au-dessus de l’image), les différents curseurs sont regroupés dans la barre latérale de droite. L’interface des plugins gagne ainsi en clarté, ce que nous ne pouvons qu’apprécier.

Nouvelle interface pour les plugins Viveza et Silver Exef

Viveza et Silver Efex font peau neuve. DxO poursuit la refonte de l’interface de ses différents plugins et offre une cure de jouvence à ses plugins de gestion des couleurs et de conversion noir et blanc.

À l’instar des autres plugins de la Nik Collection, ils bénéficient maintenant d’une interface plus claire, plus sobre et plus agréable à utiliser. Les différents préréglages sont rangés dans la colonne de gauche, et le système de filtres par type et par favori a été amélioré.

Les différents outils de retouche sont disponibles dans la colonne de droite ; selon DxO, ils sont plus faciles à identifier « grâce à des palettes totalement repensées ».

Dans tous les cas, cette refonte de l’interface est bienvenue, tant ces 2 plugins sont appréciés des photographes.

Amélioration du flux de travail pour Lightroom

Avec la version 3 de la Nik Collection, DxO avait ajouté une fonctionnalité « Édition précédente ». Son but : vous permettre de reproduire en un clic les derniers réglages appliqués. Très pratique pour traiter un certain nombre d’images par lot.

Présente dans la barre Nik Selective Tool au sein de Photoshop, cette fonction très pratique fait son apparition dans Lightroom Classic.

Par ailleurs, une nouvelle fonction « Smart Copy & Paste » (copier-coller intelligent, dans l’argot d’Émile Zola) permet de répliquer d’une image à une autre – et de manière sélective – le rendu généré par un plugin. Et ce, directement depuis Lightroom, sans avoir à ouvrir l’interface du plugin concerné.

ClearView débarque au sein de Silver Efex pour des photos monochromes plus percutantes

Introduite avec la version 2 de DxO PhotoLab, la technologie ClearView est particulièrement pertinente pour les photographies de paysage. Elle permet en effet d’atténuer le voile atmosphérique (ou la brume) et le bruit numérique de vos photos.

Pour donner plus de peps à vos clichés noir et blanc, ClearView a été ajouté au sein du plugin Silver Efex. À la clé, plus de contraste local sur vos photos pour des images plus nettes, à la sensation de piqué plus prononcée.

De nouveaux préréglages pour Viveza et de nouveaux réglages du grain dans Silver Exef

Last but not least, DxO ajoute 10 nouveaux presets au sein du plugin Viveza, dédié à la retouche des photographies couleurs.

Enfin, un total de 39 nouveaux rendus de grain, semblables à ceux des pellicules argentiques, font leur apparition. De quoi changer du grain « classique » (et finalement assez limité) de Lightroom et Photoshop.

Prix et disponibilité de la Nik Collection 4

La Nik Collection 4 by DxO est disponible dès à présent sur le site de l’éditeur. Comme tout changement de numéro de version, celui-ci s’accompagne d’un passage obligé au tiroir caisse pour profiter des nouveautés.

La Nik Collection 4 est disponible au tarif de 149 € en licence perpétuelle. La mise à jour depuis une précédente version est proposée au tarif de 79 €.

Une version d’essai gratuite, valable pendant un mois, est disponible sur le site de DxO.

Notre premier avis sur la Nik Collection 4 by DxO

Avec la Nik Collection 4, DxO nous revient en grande forme et livre une nouvelle version « de la maturité ». S’appuyant sur les (très) grandes avancées de la version 3, cette itération poursuit la refonte complète de la suite de plugins. On apprécie beaucoup les nouveaux Meta-Presets, qui permettent d’obtenir en un clic un rendu complexe, qui combine le produit de 2 plugins à la fois. Dans une prochaine mise à jour, il devrait être possible de créer ses propres Meta-Presets – une perspective prometteuse.

Au-delà, l’orientation stratégique prise par la Nik Collection est à la fois ambitieuse et judicieuse. Grâce à une meilleure intégration au sein de Photoshop et Lightroom, le photographe n’est plus obligé d’ouvrir aussi souvent les fenêtres des différents plugins. Ces derniers savent désormais « s’effacer » et fonctionner en arrière-plan, n’apparaissant que pour permettre d’affiner les réglages. Un fonctionnement plus agréable et plus efficace, permettant d’obtenir le rendu souhaité plus facilement… et plus rapidement.

In fine, cette version 4 apporte un certain nombre de nouveautés décisives. De quoi vous permettre de mieux retoucher vos photos et révéler tout leur potentiel.

Pour en savoir plus sur la Nik Collection 4 by DxO, rendez-vous sur le site de DxO.