Venus Optics dévoile un nouvel objectif manuel ultra-lumineux, le Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO. Destinée principalement aux hybrides APS-C, cette focale fixe mise sur une ouverture à f/0,95, et devrait ravir les amateurs de bokeh. Retour sur les caractéristiques de cette optique atypique.

Le premier objectif d’une nouvelle gamme « Argus »

En mars dernier, Sightron, distributeur japonais de Venus Optics, avait levé le voile sur 4 focales fixes ouvrant à f/0,95. Aujourd’hui, le constructeur met fin au suspens et dévoile le premier objectif de sa nouvelle gamme : le Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO.

Hommage à la mythologie gréco-romaine, cette gamme d’optiques ultra-lumineuses tire son nom du géant Argos qui, selon la légende, avait 100 yeux, répartis sur toute la tête (ou même tout le corps).

Ce nouvel objectif est destiné aux hybrides APS-C en monture E (Sony), X (Fujifilm), Z (Nikon) et RF (Canon). Sur un hybride Canon ou Nikon plein format, l’emploi du « mode APS-C » sera sans doute requis (?). Egalement, pas de version pour la monture APS-C Canon EF-M.

Sa longueur focale de 33 mm (équivalent 50 mm) le rend extrêmement polyvalent. De fait, il s’adresse principalement aux photographes de portrait. Mais vous pourrez aussi l’utiliser en reportage, pour de la photo de rue ou en voyage. Grâce à son ouverture à f/0,95, il plaira particulièrement aux fans de bokeh, et à celles et ceux aimant capturer des clichés avec la plus faible profondeur de champ possible, de jour comme de nuit.

Point notable : à l’instar des précédents objectifs de Laowa, ce nouvel objectif n’intègre pas d’autofocus, offrant ainsi une expérience proche des objectifs argentiques. Pour vous aider à faire la mise au point, vous pourrez utiliser les aides intégrées à votre boîtier (focus peaking, zoom de mise au point).

Voici la liste complète des caractéristiques du Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO :

  • distance focale : 33 mm (équivalent 50 mm en plein format)
  • objectif pour capteur APS-C
  • ouverture maximum : f/0,95
  • ouverture minimale : f/11
  • construction optique : 14 lentilles réparties en 9 groupes, dont une lentille asphérique, une lentille à très faible dispersion et trois lentille à haut indice de réfraction
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grossissement maximal : N.C.
  • angle de champ : 46,2° (APS-C)
  • distance de mise au point minimale : 35 cm
  • diamètre du filtre : 62 mm
  • tropicalisation : N.C.
  • autofocus : non
  • poids : 590 g
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : non
  • dimensions : 71,5 x 83 mm (D x L)
  • monture compatible : Sony E, Fuji X, Nikon Z, Canon RF

Un objectif compact, conçu pour la photo et la vidéo

Pensé pour accompagner les hybrides APS-C, ce nouvel objectif est assez compact. Comptez 8,3 cm de long et un diamètre maximal de 7,15 cm. De par sa formule optique complexe, l’objectif n’est pas particulièrement léger et atteint les 590 g.

Côté design, le Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO s’inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs. On retrouve donc un fût en métal pour une durabilité accrue. L’objectif adopte un pare-soleil rectangulaire, lui donnant un look « à la Leica ».

La bague de mise au point semble très large, offrant une meilleure prise en main. D’après Laowa, la course de cette bague est particulièrement longue (sans plus de précision), pour permettre une mise au point plus précise. En bas du fût, la bague d’ouverture est continue (non-crantée) : idéal pour la vidéo. L’optique dispose également de repères gravés sur le fût facilitant la mise au point manuelle.

En revanche, l’objectif semble dépourvu de joints d’étanchéité. Prudence si vous comptez l’utiliser sous la pluie.

Une formule optique complexe

Le nouveau Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO adopte une construction optique très riche. Il est constitué d’un total de 14 lentilles (!) réparties en 11 groupes. Il s’équipe aussi de plusieurs lentilles spéciales afin d’optimiser la qualité de l’image.

Ainsi, il se dote d’une lentille asphérique, afin de minimiser les aberrations sur les bords des photos. On note aussi la présence d’une lentille à faible dispersion et de 3 lentilles à très haut indice de réfraction. Leur but : réduire les aberrations chromatiques, notamment à la pleine ouverture (f/0,95).

L’ouverture à f/0,95 est assurée par un diaphragme circulaire à 9 lamelles, offrant un effet bokeh très prononcé et des transitions ultra-douces entre le sujet et l’arrière-plan. Notons enfin la distance minimale de mise au point de 35 cm, qui devrait permettre de capturer des gros plans intéressants (en photo de portrait, par exemple, en se focalisant sur l’œil du sujet).

Last but not least, Venus Optics semble avoir prêté une attention particulière aux vidéastes. Ainsi, le Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO doit éviter tout effet de focus breathing. Un point qu’il faudra évidemment vérifier sur le terrain.

Sélection de photos réalisées avec le Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO (source Laowa)

Prix et disponibilité du Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO

Le Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO est proposé pour les hybrides de Sony, Fujifilm, Nikon et Canon au tarif de 629 €. Il est actuellement disponible en précommande ; les livraisons devraient débuter au mois de juin 2021.

L’objectif est disponible en précommande chez Miss Numérique, Digit-Photo, Digixo et Photo-Univers.

D’après Laowa, d’autres montures pourraient prochainement profiter de cet objectif.

Notre premier avis sur le Laowa Argus 33 mm f/0,95 CF APO

Avec ce nouvel objectif, Venus Optics cible sans ambiguïté les amoureux du bokeh. Le constructeur contribue également à démocratiser les objectifs ultra-lumineux, autrefois incarnés par des références comme le Leica Noctilux-M 50 mm f/0,95 ASPH (dont le tarif dépasse allègrement la barre des 10 000 €).

Entièrement manuel (et sans doute dépourvu de contacteurs avec le boîtier), cet objectif résolument atypique devrait rappeler à certains les sensations de l’argentique. Dans tous les cas, il permettra de jouer abondamment avec la profondeur de champ, et de capturer des clichés plus créatifs.

La qualité d’image est-elle au rendez-vous ? C’est ce que nous ne manquerons pas de vérifier sur le terrain.