Samyang dévoile une nouvelle focale fixe ultra grand-angle : le Samyang AF 12 mm f/2 E. Conçu pour les hybrides Sony à capteur APS-C, il mise sur un format très compact et léger. Son ouverture lumineuse à f/2 lui ouvre notamment les portes de l’astrophotographie. Décryptons ensemble ses caractéristiques.

Un nouvel objectif Samyang pour les hybrides APS-C de Sony

Au début du mois d’avril, le constructeur sud-coréen Samyang avait teasé l’arrivée prochaine de 2 objectifs conçus pour l’astrophotographie. Quelques semaines après le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE (conçue pour les hybrides Sony plein format), la marque revient sous le feu des projecteurs et dévoile le Samyang AF 12 mm f/2 E. Ce dernier est conçu pour les hybrides APS-C de Sony.

Sa longueur focale de 12 mm (équivalent 18 mm en plein format) le destine principalement à la photographie d’architecture ou de paysage ; cependant, son ouverture lumineuse à f/2 devrait vous permettre de pratiquer l’astrophotographie.

Ce nouvel objectif n’est pas sans rappeler le Samyang 12 mm f/2 NCS CS, lancé par la marque en 2014. Cependant, ce nouvel objectif se distingue en intégrant un mécanisme d’autofocus.

Voici la liste complète des caractéristiques du Samyang AF 12 mm f/2 E :

  • distance focale : 12 mm (équivalent 18 mm en plein format)
  • objectif pour capteur APS-C
  • ouverture maximum : f/2
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 12 lentilles réparties en 10 groupes, dont une lentille H-ASP, une lentille asphérique et 3 lentilles ED
  • diaphragme : 7 lamelles
  • rapport de grossissement maximal : 0,09x
  • angle de champ : 99,1° (APS-C)
  • distance de mise au point minimale : 19 cm
  • diamètre du filtre : 62 mm
  • tropicalisation : oui, 3 joints d’étanchéité
  • autofocus : oui, moteur STM
  • poids : 213 g
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : non
  • dimensions : 70 x 59,2 mm (D x L)
  • monture compatible : Sony E, APS-C

Ultra-compact et léger

Samyang livre ici un objectif ultra-compact, qui pourra se glisser sans aucune difficulté dans n’importe quel sac photo. Il pèse en effet 213 grammes, mesure seulement 5,92 cm de long, pour un diamètre maximal de 70 mm.  Il adopte un diamètre de filtre de 62 mm. Grâce à son encombrement minimal, l’objectif devrait très bien s’accorder avec un hybride Sony à capteur APS-C.

Côté design, ce nouveau 12 mm vient moderniser l’apparence des objectifs de Samyang. La bague rouge se fait (beaucoup) plus discrète, et l’objectif adopte des lignes plus douces et plus modernes. De même, la bague de mise au point adopte une texture en nid d’abeille. Le commutateur AF/MF est par contre aux abonnés absents.

D’après le constructeur, l’objectif intègre 3 joints d’étanchéité situés au niveau des lentilles frontales et dorsales, et à l’extrémité de la bague de mise au point. De quoi protéger l’objectif d’un début d’averse… mais nous vous déconseillons très fortement de l’utiliser sous une cascade !

En revanche, ce nouvel objectif Samyang ne reprend pas les fonctionnalités spécifiques à l’astrophotographie introduites avec le Samyang AF 24 mm f/1,8 FE. Ce dernier conserve donc l’exclusivité du système de réglage automatique de la MAP à l’infini, ainsi que la petite LED témoin.

Samyang AF 24 mm f/1,8 FE : l’astrophotographie en ligne de mire

Une formule optique riche

Le nouveau Samyang AF 12 mm f/2 E est constitué de 12 lentilles réparties en 10 groupes. De ce point de vue, il s’avère donc similaire à son prédécesseur. Cependant, il se distingue grâce à ses lentilles spéciales. Il intègre en effet une lentille H-ASP (asphérique « extrême »), une lentille asphérique et 3 lentilles ED à faible dispersion.

Par ailleurs, les lentilles bénéficient d’un traitement « Ultra Multi Coating », destiné à lutter contre les aberrations chromatiques, le flare et les effets de ghosting.

Ainsi paré, l’objectif doit livrer une excellente qualité d’image, au centre comme sur les bords de l’image – un point crucial pour un ultra grand-angle. L’objectif doit ainsi permettre d’obtenir « une résolution exceptionnelle », même à l’ouverture maximale (f/2).

Notons aussi la distance minimale de mise au point de 19 cm (par rapport au capteur), qui devrait permettre de capturer des gros plans intéressants. Enfin, l’ouverture à f/2 est assurée par un diaphragme à 7 lamelles.

Samyang AF 12 mm f/2 E : autofocus STM

Comme indiqué ci-dessus, ce nouvel ultra grand-angle se différencie de son aîné par la présence de l’autofocus. Il bénéficie d’une motorisation STM pas-à-pas, qui devrait se montrer suffisamment souple et rapide, à la fois pour la photo et la vidéo.

À l’instar des autres optiques de Samyang pour les hybrides Sony, ce nouveau 12 mm f/2 devrait être pleinement compatible avec les fonctionnalités de détection et de suivi du sujet.

En revanche, l’objectif fait l’impasse sur la stabilisation. Sur une focale aussi courte, ceci s’avère beaucoup moins gênant qu’avec un téléobjectif. Cependant, ce point pourrait occasionner quelques difficultés aux photographes et qui aiment prendre des photos en basse lumière à main levée – et qui possèdent un boîtier Sony dont le capteur n’est pas stabilisé (Sony A6000, A6100, A6300 et A6400).

Sélection de photos réalisées avec le Samyang AF 12 mm f/2 E

Prix et disponibilité du Samyang AF 12 mm f/2 E

Le Samyang AF 12 mm f/2 E est disponible au tarif de 399 €. Les livraisons débuteront à la mi-mai.

Pour l’heure, l’objectif n’est disponible que pour la monture E de Sony ; toutefois, il n’est pas à exclure qu’il puisse être proposé prochainement en monture Fujifilm X.

Notre premier avis sur le Samyang AF 12 mm f/2 E

Avec cette nouvelle focale fixe ultra grand-angle, Samyang vient dépoussiérer l’un de ses objectifs phares. Grâce à sa formule optique plus riche, le Samyang AF 12 mm f/2 E devrait a priori offrir une qualité d’image encore meilleure que son aîné. La marque réussit l’exploit d’ajouter l’autofocus à son objectif… tout en faisant baisser son poids ! Espérons seulement que la qualité des matériaux est toujours à la hauteur.

Du reste, cet objectif s’avère séduisant. Grâce à son gabarit poids-plume et à son tarif attractif, il devrait intéresser plus d’un photographe muni d’un hybride Sony APS-C. Il ne nous reste donc plus qu’à le tester sur le terrain pour vérifier son niveau de performances.