En 2019, le fabricant d’accessoires vidéo Gudsen Technology dévoilait le Moza Slypod, le premier monopode motorisé en fibre de carbone. Aujourd’hui, une nouvelle version, le Moza Slypod Pro est en financement participatif. Voici les nouveautés.

Moza Slypod Pro : monopode 3 en 1

Le Moza Slypod Pro peut être utilisé comme monopode, avec une base dotée de trois jambes inclinable à 60°. Replié, le monopode mesure 65 cm, et déplié il peut atteindre jusqu’à 1,18 m, grâce à une partie motorisée en deux tubes qui peut s’étendre de 53 cm. C’est presque deux fois plus que la première version (28 cm). Ce nouveau monopode dispose également d’une rotule pan/tilt.

L’autre utilisation du Moza Slypod Pro est comme slider motorisé, qui peut être contrôlé en Bluetooth à l’aide de son smartphone. Ainsi, il est possible de contrôler l’extension du tube à la vertical, ou bien à l’horizontal, grâce au moteur présent au sein du monopode et à deux plaques de fixation pour trépied présentes aux deux extrémités.

Le slider est capable de déplacer le tube à une vitesse variable, pouvant être réglée de 0,5 mm/ s à 40 mm/s (soit 8 sec pour le déploiement complet du bras), pour un rendu dynamique de vos vidéos et timelapse. Malheureusement, le bruit engendré par le moteur et le déplacement du tube reste toujours important sur cette version, ce qui nécessitera une source de son éloignée du boîtier.

Enfin, la troisième configuration de ce produit est comme une petite grue (jib arm). Il est ainsi possible de réaliser des plans proches du sol en réutilisant la base trépied du monopode, où de le fixer sur un trépied plus grand à l’aide de la fixation Arca Swiss.

Jusqu’à 6 kg, 90 min d’autonomie et contrôle au smartphone

Le Moza Slypod Pro dispose d’une rotule capable de supporter un matériel photo ou vidéo de 6 kg en utilisation verticale, et de 3,5 kg en utilisation horizontale. L’ensemble pèse 1,460 kg, un poids contenu grâce à l’utilisation de fibre de carbone mais plus élevé que les Moza Slypod et Slypod E.

Le Slypod Pro peut être connecté à votre appareil photo grâce à un câble USB – non fourni – ce qui permet de contrôler le déclenchement du boîtier et le Slypod Pro en utilisant l’application mobile. Plusieurs modes de déplacement du slider sont disponibles dans l’application, avec la possibilité de paramétrer des séquences (jusqu’à 5 segments différents possibles). L’application peut ainsi gérer la création de timelapse.

Comme les précédentes versions, ce monopode peut également être utilisé avec une gimbal Moza afin de contrôler l’orientation de l’appareil durant le tournage.

L’autonomie maximale reste de 90 min grâce à une batterie de 2600 mAh, et il est possible de recharger le monopode à l’aide d’une batterie externe via USB. Comptez 4 h pour une recharge complète.

Comparé à la première version, ce kit est bien complet. En plus du monopode, le kit Moza Slypod Pro comprend aussi une sacoche de transport, la base trépied – qu’il est possible de retirer – ainsi qu’une rotule. L’ensemble pèse 3,8 kg.

Prix et disponibilité du Moza Slypod Pro

Le monopode Moza Slypod Pro est actuellement en cours de financement sur Kickstarter. La campagne permet ainsi de bénéficier d’une unité à partir de 499 $ (enfin 416 €) pour le kit de base, au lieu du prix public de 599 $ . Ce dernier devrait être livré d’ici mai 2021 pour les backers.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la campagne a déjà réuni plus de 320 000 €, bien au-delà de l’objectif d’environ 10 000 €. Vous pouvez soutenir la campagne jusqu’au 13 mai 2021.

Notre premier avis sur le Moza Slypod Pro

Le premier modèle du Moza Slypod était assez innovant, mais assez basique. Avec le Moza Slypod Pro, Gudsen propose un monopode motorisé bien plus complet, notamment grâce à sa base trépied ainsi qu’à la rotule fournie en série. Avec une longueur d’extension plus importante, deux bases de fixation pour trépied utiles en mode slider ainsi qu’une construction en fibre de carbone, ce nouveau modèle devrait séduire les amateurs de plans dynamiques en vidéo. On apprécie notamment le très faible encombrement de l’ensemble, comparé à un slider traditionnel, ainsi que le contrôle à l’aide de l’application mobile.