yCjBvzTSfO8

Comment tenter de transcrire l’atmosphère des tableaux de Van Gogh en photographie ? C’est le défi que s’est lancé Mathieu Stern. Dans sa dernière vidéo, il raconte son expérience avec un objectif Pentax Takumar 17 mm f/4, une optique fisheye assez particulière, et qu’il qualifie « d’optique à la Van Gogh ».

Si vous êtes un fidèle lecteur de Phototrend, le nom de Mathieu Stern ne vous est sans doute pas inconnu. Photographe et youtubeur, il voue une véritable passion pour les appareils et objectifs les plus étranges. Il leur dédie un cabinet de curiosité, baptisé le « Weird Lens Museum« .

Dans sa dernière vidéo, le vidéaste nous fait découvrir l’optique Pentax Takumar 17 mm f/4, une optique fisheye lancée en 1967 par le constructeur japonais. L’une de ses particularités, c’est sans doute son système de filtres rotatifs, ainsi que son porte-filtres à gélatine situé à l’arrière.

L’optique, dotée d’un filtre jaune, permet de reproduire l’ambiance des tableaux de Vincent Van Gogh, qui était fasciné par cette couleur riche et vibrante. Grâce à son angle de champ de 180 degrés, à ses importantes distorsions et à son flare très prononcé, Mathieu parvient à utiliser cette optique avec brio pour traduire en photographie certaines des toiles du peintre.

Pour cela, le Youtubeur s’est notamment rendu dans le petit village d’Auvers-sur-Oise, où l’artiste a peint 70 de ses toiles au cours des derniers mois de sa vie. À noter que le village a également inspiré plusieurs peintres impressionnistes tels Paul Cézanne ou Camille Pissarro (entre autres). Grâce à cet étrange objectif fisheye, Mathieu Stern réussit à immortaliser certains des lieux représentés par Van Gogh, malgré les quelques 130 ans qui se sont écoulés depuis le décès du peintre.

Enfin, un panel de Néerlandais, interrogés par le vidéastes, viennent aussi nous préciser la prononciation correcte du nom du peintre: elle s’avère assez différente de celle à laquelle nous sommes habitués !