L’Amérique n’a de cesse de nous fasciner, les dernières élections présidentielles outre-Atlantique n’ont pas fait exception. L’un des aspects les plus captivants de ce territoire est peut-être son visage multiple, la diversité de cette galerie de personnages qui exerce un mystérieux pouvoir d’attraction sur les photographes. Ces   »characters » qui ont donné corps à l’œuvre de Walker Evans (American Photographs) comme à celle de Robert Frank (et son iconique The Americans) sont aussi ceux de Joel Sternfeld lorsqu’il publie en 1987 le très acclamé American Prospects aujourd’hui réédité et déjà collector.

A Letter Carrier Delivering Mail in a Kickapoo Tribe Village, Eagle Pass, Texas, January 1983 ©1987 Joel Sternfeld, Book published by Steidl 2019

Enquête tragi-comique au coeur de l’Amérique des 80s

Né à New York en 1944, Joel Sternfeld est un acteur majeur de la photographie couleur dont le travail a été largement récompensé. L’influence d’American Prospect sur la photographie de la seconde partie du XIXe tient autant dans les portraits mélancoliques que dans les paysages poétiques des grands espaces américains par lesquels Joel Sternfeld dresse le portrait de la condition humaine dans l’Amérique des années 80.

Drôles à tragiques, les photographies de Joel Sternfeld mettent en lumière les inégalités des conditions de vie dans l’Amérique de Reagan, mais aussi le fossé qui se creuse entre l’Homme et son environnement. Glissement de terrain et incendies restent des signes sourds alors que tous se pressent à l’atterrissage de la navette Colombia à San Antonio en 1979 ou à un concours de miss bikini en Floride.

McLean, Virginia, December 1978 © 1987 Joel Sternfeld, Book published by Steidl 2019

Une maitrise technique héritée de la peinture

Caractéristique de Joel Sternfeld, les scènes prises en surplomb (inspirées des toiles de Brueghel) rendent compte de l’action et semblent renforcer le caractère omniscient du photographe. La maîtrise de la couleur de Joel Sternfeld, peintre dans sa jeunesse, renforce également les traits de ces contrastes.

Faut-il aller jusqu’à voir dans cette photographie devenue célèbre d’un pompier absorbé par le choix d’une citrouille alors que la maison en arrière-plan est transformée en un véritable brasier, un témoignage tragicomique de la réalité de cette Amérique ? Joel Sternfeld montre aussi les bonheurs simples d’une Amérique modeste et propose en cela un corpus moins tragique que celui de Robert Frank.

© 1987 Joel Sternfeld, Book published by Steidl 2019

American Prospects : un ouvrage collector pour une série devenue mythique

American Prospects peut être considéré comme un travail exploratoire très abouti, préparant la série Strangers Passing que Sternfeld réalisera de 1985 à 2000.  Son influence sur la photographie, mais aussi sur le cinéma contemporain en fait l’un des photographes américains les plus révérés. Exposées au MoMA dès 1984, les photos de la série American Prospects ont façonné la légende du photographe.

Aujourd’hui réédité par Steidl, American Prospects s’enrichit de 16 clichés inédits jusqu’alors jamais publiés ni même exposés. Ce sont donc au total 71 photographies de Joel Sternfeld qui sont à découvrir et redécouvrir au fil des 152 pages de l’ouvrage. Si l’arrière-plan a depuis acquis une légère patine, réminiscence vintage de cette période charnière des années 70 à 80, ce que nous donnaient à voir ces images est toujours d’actualité. En dressant un portrait de l’Amérique des années 80 Joel Sternfeld a peut-être voulu immortaliser un pays inextricablement figé…

Proposé au prix de 95 euros American Prospects (38 x 30 cm) est disponible sur le site des éditions Steidl, et auprès d’une sélection de libraires.