Du 15 décembre 2020 au 14 mars 2021, la galerie de L’Instant fête sa réouverture en mettant à l’honneur une femme dont le regard a sculpté notre rapport à la féminité : l’artiste Frida Kahlo immortalisée par Lucienne Bloch (1909-1999).

Frida Biting her Necklace, New Whorkers School, NYC, 1933 © Lucienne Bloch, Courtesy La Galerie de l’Instant, Paris

Le regard d’une artiste sur son alter ego

Le regard d’une artiste, Frida Kahlo par Lucienne Bloch nous propose de découvrir les portraits de la peintre mexicaine réalisés par celle qui était alors son amie, au-delà d’être l’assistante et apprentie de Diego Riviera, Monsieur Frida Khalo.

Lucienne Bloch est née à Genève, elle suivra sa famille aux États-Unis en 1917. Elle-même artiste, reconnue pour ses fresques et sculptures, Lucienne Bloch collabora avec Diego Riviera dont elle sera la seule à photographier la controversée fresque Man at the Crossroads avant sa destruction. Elle sera un temps photographe pour Life Magazine.

La simplicité et la puissance de ces portraits tient surtout à l’intimité créée entre les deux femmes ; Lucienne Bloch était la confidente de Frida Kahlo qu’elle accompagnera au Mexique lors de la convalescence de sa mère et consolera à différentes occasions. Lucienne Bloch demeurera dans le cercle intime du couple.

Frida by the Cactus, Mexico, 1932 © Lucienne Bloch, Courtesy La Galerie de l’Instant, Paris

Une exposition fruit du destin

Frida Kahlo suscite une telle effervescence qu’il pourrait s’agir d’une exposition comme d’une autre, il n’en est rien. Son point de départ est un véritable jeu du destin, une course au trésor dont le participant ignore l’enjeu. À New York, Julia Gragnon, fondatrice de la galerie parisienne, assiste l’année dernière à une exposition rassemblant des effets personnels, tableaux, dessins et photographies de la peintre mexicaine : Frida Kahlo Apperances can be Deceiving. Mal nommé, l’évènement envoûte la Française qui tombe sous le charme d’un portrait de Frida Kahlo justement pris à New York en 1933 par Lucienne Bloch.

Frida at the Barbizon Plaza Hotel, NYC, 1933 © Lucienne Bloch, Courtesy La Galerie de l’Instant, Paris

Autoportrait au collier immortalise l’artiste une cigarette à la main, sous l’un de ses tableaux à l’hôtel Barbizon. Fidèle à sa légende, Frida y pose son regard perçant, profondément ancré dans les yeux de son interlocuteur. Cette même photo, croisée sur un salon quelques jours plus tard, sonnera comme un appel pour Julia Gragnon qui en acquiert un tirage et noue grâce aux réseaux sociaux un échange avec la petite fille de la photographe, Lucienne Allen Bloch, héritière du prénom et des effets de sa talentueuse aïeule.

Frida at the Border Laredo, Texas, 1932 © Lucienne Bloch, Courtesy La Galerie de l’Instant, Paris

Face à face, saisie dans son quotidien en extérieur ou dans une embrassade passionnée avec Diego Riviera, Frida Kahlo s’y révèle sans rien perdre de son mystère. Cette nouvelle exposition rend aussi bien hommage au double regard de la peintre, posant fièrement devant ses autoportraits, qu’à celui de son amie, artiste multiple et auteur de ces précieux instantanés.

Un livre de 52 pages rassemblant 27 photographies de Frida Kahlo par Lucienne Bloch est édité par la Galerie de L’instant pour l’exposition ; il est disponible en ligne ou auprès de la galerie (40 euros).

Infos pratiques :
Le regard d’une artiste, Frida Kahlo par Lucienne Bloch

LA GALERIE DE L’INSTANT
46, rue de Poitou Paris 75003
Du 15 décembre au 14 mars 2021
Le lundi de 14h à 19h
Du mardi au samedi de 11h à 19h
Le dimanche de 14h30 à 18h30
Entrée libre