Le concours de photographie animalière Bird Photographer of the Year (BPOTY) a annoncé les lauréats de son édition 2020. 15 000 photos de professionnels et amateurs de toutes origines ont été soumises à l’évaluation du jury. Voici le palmarès complet qui offre un véritable régal visuel pour les amateurs de photographie d’oiseaux

Un jeune concours ornithologique déjà référence

Organisé par l’ONG britannique Birds on the Brink, le concours met à l’honneur la photographie environnementaliste documentaire ou artistique posant un regard attentif et empathique sur les oiseaux, bien souvent oubliés des photographes. Cette édition 2020 marque le 5e anniversaire de ce jeune concours ornithologique de renommée déjà internationale. Au-delà de la maitrise technique, le jury souhaite promouvoir une créativité et une originalité dans le traitement du sujet.

Prix du photographe ornithologique de l’année

Grand gagnant de cette édition, le koweïtien Majed AlZa’abi a remporté le premier prix et le titre de photographe ornithologique de l’année, récompensé de 5 000 £ pour son cliché d’un cormoran huppé pris en Norvège en 2019. Sa photographie nommée End of the Day est également lauréate de la catégorie Portraits devant le français Greg Lecoeur et le norvégien Terje Kolaas.

© Majed AlZa’abi

Prix du meilleur Portfolio

Cette récompense revient à la photographe australienne Georgina Steytler pour sa série de 6 clichés pris d’une Grèbe huppée, un oiseau aquatique réputé pour sa parade nuptiale, mais aussi d’un superbe spécimen de spatule à bec jaune.

© Georgina Steytler

Prix de la rencontre ornithologique

Ce prix parmi les plus touchants met à l’honneur une photographie témoignant d’un moment fort entre Homme et oiseaux accompagné d’un texte narratif. Une belle manière pour le photographe canadien lauréat, Gail Bisson, de partager son histoire et son amour pour ces fascinantes créatures que sont les oiseaux de mer.

© Gail Bisson

Prix du détail photographique

L’Israélien Moshe Cohen remporte la 1ère place pour sa superbe image où se confondent le plumage brun et le tronc d’un arbre où a trouvé refuge un hibou petit-duc endormi. La seconde et la troisième place reviennent à l’allemand Mathias Putze et au photographe espagnol Francis De Andrés.

© Moshe Cohen

Prix jeune talent

Témoignage de l’ouverture du concours, ce prix récompensant les photographes de 14 à 17 ans a été remis au jeune britannique Adam Lake pour sa photo réalisée à l’aide d’un smartphone. Seeing Double immortalise un cygne et son reflet avec poésie. L’espagnol âgé de seulement 11 ans Ismael Domínguez Gutiérrez remporte le prix pour la section 9-13 ans tandis que la photographe en herbe d’origine indienne Diya Sambath, 7 ans, remporte le prix pour les moins de 9 ans.

© Adam Lake

Prix de la photographie comportementale

Le néerlandais Roelof Molenaar a été récompensé pour sa photo prise en Bulgarie figeant en plein vol deux Cassenoix d’Amérique se battant dans la neige. Le français Greg Lecoeur et le suédois Nicolas Reusens arrivent à la seconde et troisième place.

© Roelof Molenaar

Prix de la photographie ornithologique dans l’environnement

La superbe image du photographe italien Francesco Pellegrini prise dans les chutes d’Iguazu en Argentine a été récompensée par le jury. Nichant près des chutes, les oiseaux sont ici capturés en plein vol dans une photo riche de poésie. Les clichés de Pål Hermansen et Swayamsiddha Mohapatra se sont également distingués.

© Francesco Pellegrini

Prix de la photographie en plein vol

Gadi Shmila a capturé le vol d’une huppe, son image a touché le jury pour son subtil équilibre entre flou de mouvement et netteté, un résultat qui a demandé de nombreuses prises au photographe israélien. Nikos Fokas et Shu Qing ont remporté les médailles d’argent et de bronze.

© Gadi Shmila

Prix jardin et photographie urbaine

La photographe tchèque Magdalena Strakova et sa photographie aux lignes graphiques d’un terrain de basket sri lankais survolé par un corbeau remporte le premier prix devant les Espagnols Kiko Arcas et Carlos Cifuentes.

© Magdalena Strakova

Prix de la photographie créative

Couleurs et mouvements confèrent à la photographie prise en longue exposition par le Britannique James Hudson un style onirique. Le plumage multicolore du canard mandarin que le photographe a approché s’est distingué devant les travaux de Terje Kolaas et Chengbo Sun.

© James Hudson

Prix de la photographie noir et blanc

L’allemand Robert Sommer et ses silhouettes d’étourneau se découpant sur fond blanc ont séduit le jury du concours. Prise aux détours d’un moulin aux Pays-Bas cette image graphique aux lignes architecturales se distingue par son esprit quasi hitchcockien. Daniel Stenberg et Juan Pablo Plaza Pozo remportent la seconde et troisième place.

© Robert Sommer

En complément de ces superbes images présentées sur le site Bird Photographer of the Year les photographies sont réunies dans un ouvrage dédié disponible sur le site de BPOTY, un livre enrichi du témoignage de ces artistes passionnés.