DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui, Joseph Sabra partage le contenu de son sac photo dédié au paysage et à la photographie animalière.


Photographe à titre amateur depuis 4 ans, je pratique beaucoup la nature, que ce soit en France ou à l’étranger. De fait, je me suis initialement intéressé à la photo de paysage avant de développer une véritable passion pour la photo animalière et la macro-photographie. Je pratique essentiellement dans le Sud-Ouest ainsi que dans les grandes forêts franciliennes.

Si pour l’instant ma photographie n’est qu’une passion, je n’exclus pas d’essayer d’en vivre un moment donné. J’aimerais notamment réussir à lier photo animalière et sensibilisation à la conservation de la biodiversité.

Voici le contenu de mon sac photo :

  • Vanguard Havana 48 : Un petit sac photo très pratique pour des sorties à la journée. Il comporte un compartiment photo et un autre plus généraliste pour les accessoires, les vivres ou mon 300 mm f/4 dans sa housse de rangement.
  • Canon Eos 80D : Mon boitier fétiche, qui se trouve aujourd’hui à des prix très accessibles. Je n’ai jamais eu à m’en plaindre, l’auto-focus est performant, l’écran orientable un véritable atout pour la macro-photographie et revêtu de sa « Easy-Cover » il est parfaitement protégé des chocs et rayures. Il lui manque juste un joystick pour sélectionner les collimateurs, fonction très pratique en animalier.
  • Canon EF 300 mm f/4L IS USM : Cet objectif est parfait pour débuter la photo animalière. Monté sur APS-C, il se comportera comme un 420 mm, ce qui est amplement suffisant pour la plupart des animaux. De plus, il est relativement abordable, bénéficie d’une excellente construction et pèse tout juste 1 kilo, ce qui permet de l’emmener avec soi en toute circonstance. Il a également une distance minimale de mise au point très bonne, permettant ainsi de faire de la proxi.
  • Canon EF-S 10-18 mm f/4.5-5.6 IS STM : Cet objectif ultra-grand angle est très certainement le meilleur rapport qualité/prix chez Canon pour ce qui est des grands angulaires. Petit, léger, piqué, c’est le compagnon idéal pour les randonnées en montagne.
  • Canon EF 50mm f/1.8 STM : L’objectif que tout photographe se doit d’avoir dans son sac. Ce petit caillou est une merveille pour son prix. Je m’en sers tout autant pour ma pratique du portrait que pour la macro-photographie, associé à des tubes d’extension il fait des merveilles dans ce domaine.
  • Bagues d’extension Viltrox : L’outil idéal pour commencer la macro-photographie à moindres frais. Si j’aimerais tout de même me doter d’un véritable objectif macro, ces bagues m’ont permis de réaliser d’excellents clichés de la micro-faune de mon jardin. Pour une bouchée de pain et un peu d’entrainement, c’est un monde fantastique qui s’offre à nous.
  • Jumelles Nikon Prostaff 7s 10X42 : Outil indispensable, les jumelles permettent de repérer les animaux de loin. Ces jumelles Nikon sont d’une excellente facture, légères et surtout, lumineuses afin de réaliser des observations à l’aube et au crépuscule.
  • Trépied de voyage CULLMANN Mundo 55450 : Un trépied extrêmement léger (1 kg) avec système de fixation Arca Swiss et la possibilité de retirer la colonne centrale pour des prises de vue au raz du sol (primordiale en animalier ou en macro-photographie).
  • Filtres Hoya 77 mm : J’utilise principalement trois filtres circulaires pour mes sorties paysage : un polarisant et deux filtres à densité neutre (ND64 et ND1000) que je monte sur des bagues d’adaptation pour pouvoir les utiliser sur l’ensemble de mes objectifs.
  • Carte SD « Sony Tough » : J’avais besoin d’une carte mémoire fiable, solide et rapide pour mes sorties en animalier. Je me suis donc dirigé vers la gamme « Tough » extrêmement réputée pour la solidité de ses cartes (résistantes à l’eau, aux chocs et à la poussière). Je complète cette carte par des SanDisk plus classiques. Le tout est rangé dans un étui de protection Caruba.
  • Des accessoires pour la pratique de la photo animalière : Un bonnet, un tour de cou et des gants de chasse « Solognac », équipement camouflage de base qui convient aux affuts et à l’approche de base, une lampe frontale avec option lumière rouge afin de trouver son chemin dans l’obscurité sans déranger les animaux , un couteau multi-fonction ainsi qu’un guide ornithologique pour parfaire sa connaissance de la faune. Sans oublier un kit pour nettoyer mes objectifs.

Ce matériel reste relativement léger et abordable. La photo animalière est une discipline absolument exaltante et je souhaitais montrer qu’on pouvait la pratiquer sans un boitier full frame et un 600 mm f/4. En définitif, ce sont les moments passés dans la nature qui importe le plus.

© Joseph Sabra

© Joseph Sabra

© Joseph Sabra

Vous pouvez retrouver Joseph Sabra sur Instagram.