Avis aux bidouilleurs et aux photographes les plus « geeks » : la fondation Raspberry Pi vient de dévoiler un nouveau module photo, basé sur un capteur Sony de 1/2,3 pouce. Le tout pour moins de 60 €. Découverte du plus ludique des appareils photo numériques, pour qui n’a pas peur de mettre les mains dans les circuits.

Un nouveau module photo pour le Raspberry Pi

Si vous aimez les bricolages informatiques faits maison, le nom de Raspberry Pi vous est forcément connu. Depuis 2009, la Fondation Raspberry Pi commercialise un micro-ordinateur du même nom. Ne cherchant pas à rivaliser avec nos ordinateurs « traditionnels », ils forment une excellente base pour découvrir la programmation informatique… ou concevoir un système domotique maison, par exemple.

À la faveur du confinement, les commandes de Raspberry Pi ont fortement augmenté, signe d’une forte demande pour ce petit système informatique « DIY« .

Raspberry Pi High Quality Camera : capteur Sony de 12 Mpx et monture C

Dans un récent post de blog, la Fondation Raspberry a annoncé le lancement du module « High Quality Camera« . Ce dernier peut être connecté à un Raspberry Pi pour lui permettre de capturer des photos ou des vidéos.

Le « High Quality Camera » utilise un capteur pour smartphone, le Sony IMX477. Basé sur la technologie « stacked CMOS » (ou CMOS empilé), il dispose d’un ratio 4:3 et et d’une résolution de 12 Mpx. Il s’avère capable de capturer des vidéos en 4K à 30 i/s. Mesurant 6,17 x 4,55 mm, ce capteur est beaucoup plus petit qu’un capteur plein format (36 x 24 mm) et s’avère donc beaucoup moins onéreux.

Le module « High Quality Camera » est doté d’une monture C et CS – fréquemment utilisée en vidéosurveillance ou en astrophotographie – et peut accueillir une grande variété d’objectifs interchangeables. Grâce à de nombreux adaptateurs, vous pourrez ainsi monter vos objectifs préférés. Dans la pratique, le module intègre le capteur monté sur son circuit imprimé, une bague permettant de régler manuellement le « back-focus » et un support pour trépied.

De cette façon, la rédaction du magazine américain The Verge a réussi à monter un zoom Canon 70-200 mm f/2,8 : le résultat est pour le moins surprenant, même s’il manque le module principal Raspberry sur la photo !

© The Verge

Raspberry Pi et le monde de la photo

Ce nouveau module n’est pas la première incursion de Raspberry Pi dans le domaine de la photo. En 2012, David Hunt avait ainsi photographié des gouttelettes d’eau en contrôlant automatiquement le déclenchement de son reflex grâce à son Raspberry Pi.

© David Hunt

En 2013, la Fondation avait lancé un premier module photo (basé sur un capteur 5 Mpx fourni par Omnivision). Enfin, en avril 2016, un second module avait été dévoilé, cette fois avec un capteur Sony IMX219 de 8 Mpx. Ce dernier continuera d’être proposé par Raspberry et fournira une alternative moins onéreuse au « High Quality Camera ». À noter qu’une version permet également de capturer des images en infrarouge.

Prix et disponibilité du High Quality Camera de Raspberry

Le module High Quality Camera est d’ores et déjà disponible auprès des principaux revendeurs à partir de 56,80 €. Il se montre compatible avec tous les Raspberry Pi (à l’exception du tout premier modèle).

Pour accompagner ce capteur, deux objectifs sont également proposés. Un grand-angle 6 mm, vendu 27,60 €, et un téléobjectif 16 mm, commercialisé à 56,80 €.

Notre premier avis sur ce nouveau module photo « DIY »

Ce module photo ne vise en aucun cas à rivaliser avec nos appareils photo « classiques ». Au contraire, il est destiné à celles et ceux voulant tenter différentes expériences et coder leur propre appareil photo « fait maison ». À ce titre, la Fondation Raspberry Pi propose un guide d’utilisation très complet. Il vous permettra de tirer pleinement parti de ce module photo très ingénieux.

Dans la pratique, les possibilités d’utilisation de ce module photo (couplé à un Raspberry Pi, évidemment) sont quasi-illimitées. Vous pourrez ainsi l’utiliser pour capturer des photos à un intervalle régulier. Pour capturer la croissance d’une plante, par exemple, ou pour réaliser de petits films en stop-motion. Mais aussi pour installer un système de vidéosurveillance fait maison. Ou encore pour fabriquer une imprimante instantanée en carton, ou pratiquer différemment l’astrophotographie.

Car c’est là que réside la véritable force de l’écosystème Raspberry Pi. Celle de vous permettre d’expérimenter et de concevoir vos propres gadgets électroniques depuis chez vous.