Quelles sont les plus belles architectures modernes au monde ? Dans cet article, la photographe d’architecture et d’intérieurs Nancy Da Campo nous présente les 5 lieux à photographier dans le monde si vous êtes fan d’architecture moderne. Pour obtenir le meilleur résultat, Nancy utilise également Luminar 4 et nous montre sur l’une de ses photos comment elle développe ses clichés.


Il y a tellement de bâtiments et de structures incroyables à photographier dans le monde entier. Pour vous inspirer, j’ai dressé une liste des cinq principales merveilles architecturales que vous devriez capturer. Je vais également vous montrer comment traiter mes clichés d’architecture dans Luminar 4 à l’aide d’un exemple de cliché de la bibliothèque municipale de Stuttgart.

Centre culturel Heydar-Aliyev (Bakou, Azerbaïdjan)

Le Centre culturel Heydar Aliyev est la principale icône architecturale de Bakou depuis son ouverture en 2012. Le centre contient un auditorium et abrite également une bibliothèque, différentes expositions sur plusieurs étages et une collection de voitures anciennes.

Conçu par l’architecte irako-britannique Zaha Hadid – qui est bien connue pour son architecture distinctive et son style fluide et incurvé qui rendent ses bâtiments intemporels et emblématiques – le Heydar Aliyev Center est un rêve pour tout amateur d’architecture. En fait, de nombreuses personnes viennent à Bakou juste pour admirer cette structure fluide.

© Nancy Da Campo

Phoenix International Media Center (Beijing, Chine)

Achevé en 2014, ce bâtiment en forme de beignet sert de siège au plus grand diffuseur privé de Chine, Phoenix Television. Conçu par la société chinoise BIAD UFo, le bâtiment ressemble à une gigantesque coque en acier et en verre nichée dans le parc Chaoyang de Pékin.

L’extérieur et l’intérieur sont spectaculaires à photographier. Si vous êtes autorisé à entrer à l’intérieur, vous verrez que la coque extérieure comprend deux tours indépendantes reliées et entourées par une série de plateformes et de rampes d’accès. Par une journée ensoleillée et lumineuse, cet espace est absolument magnifique à capturer avec votre objectif grand-angle.

© Nancy Da Campo

L’Interlace (Singapour)

L’Interlace est l’un des développements résidentiels les plus importants et les plus ambitieux de Singapour. Il a été conçu par l’architecte allemand Ole Scheeren, connu pour avoir conceptualisé certains des bâtiments les plus intéressants du monde.

Les 31 immeubles d’appartements de l’Interlace sont empilés les uns sur les autres, se tordant avec différents angles. L’effet visuel est inhabituel, les coins du bâtiment offrant un espace pour des jardins sur le toit, des terrasses sur le ciel et de grands balcons de verdure en cascade.

L’Interlace est vraiment un spectacle à admirer et à capturer avec le plus grand nombre de points de vue possible.

© Nancy Da Campo

Siège social de Medibank (Melbourne, Australie)

Le siège social de Medibank à Melbourne présente un intérieur dynamique conçu par le studio HASSELL. L’élément central de l’intérieur est une série d’escaliers et de rampes qui s’enroulent, reliant tous les niveaux. L’utilisation de couleurs vives rend la vue à travers l’atrium encore plus attrayante. C’est mon endroit préféré pour photographier en Australie, mais vous devez savoir que vous n’êtes autorisé à prendre des photos ici qu’une fois par an, lors de la journée portes ouvertes de Melbourne. Ne laissez pas passer cette chance !

© Nancy Da Campo

Bibliothèque municipale de Stuttgart (Stuttgart, Allemagne)

L’architecte coréen Eun Young Yi a remporté le concours pour la conception de la nouvelle bibliothèque centrale de la ville de Stuttgart.

Yi a créé un cube blanc monolithique avec deux étages en sous-sol et neuf au-dessus. La bibliothèque présente un plan ouvert avec les niveaux reliés par des escaliers ouverts. Des livres tapissent les murs extérieurs de chaque étage, donnant une touche de couleur à l’espace par ailleurs complètement blanc.

Pour certains, cette bibliothèque est beaucoup trop stérile, tandis que pour d’autres, c’est une beauté à capturer.

© Nancy Da Campo

Ces cinq structures sont incroyablement uniques. Malgré cela, je suis la même méthode de travail générale lorsque je traite toutes mes images. Je vais utiliser la photo de la Bibliothèque municipale de Stuttgart comme exemple pour vous montrer comment je traite mes photos dans Luminar 4.

Ma manière de traiter mes photos dans Luminar 4

Idéalement, moins vous devez traiter une photo, mieux c’est. Passez du temps sur place en vous assurant que votre photo est bien exposée, correctement mise à niveau pour les lignes verticales et horizontales, et exempte d’éléments gênants que vous souhaiterez peut-être effacer plus tard en post-production. Cependant, nous pouvons souvent apporter de petites modifications qui ajoutent plus de profondeur et de vie à une photo.

Une remarque rapide sur les préréglages (ou Looks) dans Luminar. Si vous aimez les utiliser, le bon moment pour les appliquer est au début de votre processus d’édition afin que vous puissiez les utiliser comme base, puis modifier avec les curseurs selon les besoins pour vous assurer que le résultat est exactement comme vous l’aviez imaginé.

Comme je n’utilise personnellement aucun préréglage, je commence à traiter mes photos en ouvrant l’onglet Outils de base et en parcourant les différentes catégories d’édition de haut en bas. La majorité de mon processus de traitement se déroule dans la section Lumière. En fonction de l’image sur laquelle je travaille, je commence par ajuster la température et la teinte, ce qui rend généralement l’image un peu plus froide, car je capture beaucoup d’espaces blancs et j’aime les tons blancs plus froids.

En descendant, j’ajuste les paramètres en fonction des caractéristiques de la photo mais sans jamais aller trop loin avec les curseurs. N’oubliez pas qu’avec le traitement, nous souhaitons améliorer sans en faire trop.

Si je travaille sur une prise de vue extérieure et que le ciel n’est pas à son meilleur niveau, je passe à l’onglet AI Amélioration, dans lequel je peux vraiment redonner vie à un ciel terne et fade.

Je travaille toujours sur les couleurs, en fixant la teinte, la saturation et la luminance de chacune. Vous pouvez le faire dans Luminar 4 en ouvrant le menu Réglages avancés de l’onglet Couleur.

Notez simplement les couleurs avec lesquelles vous travaillez dans l’image spécifique et commencez par les ajuster. Dans ce cas, j’ai abaissé la TSL des rouges, des oranges et des jaunes pour améliorer le côté blanc pur de l’espace et j’ai également abaissé les bleus pour équilibrer l’aspect général de l’image, car le blanc devenait trop froid.

Enfin, j’ouvre l’onglet Accentuer les détails. Les outils de cet onglet m’aident à apporter une netteté cristalline à mes images.

Comme il y a tellement de détails dans les livres en arrière-plan, j’ai décidé de n’améliorer que les détails grossiers de cette image.

Vous pouvez facilement vérifier dans quelle mesure vous vous êtes éloigné de votre image d’origine en cliquant sur l’icône en forme d’œil ou sur le curseur de la barre supérieure. Ensuite, vous pouvez revenir en arrière et régler les curseurs si nécessaire.

Et c’est tout. Voici donc mon processus de traitement dans Luminar 4 pour cette image de la Bibliothèque municipale de Stuttgart avec un avant/après


Vous souhaitez créer vos propres images étonnantes d’architecture et d’intérieurs ? Commencez dès aujourd’hui avec un essai de 14 jours de Luminar 4. Allez sur le site Web www.skylum.com et téléchargez-le maintenant. Une fois votre période d’essai terminée, utilisez le code de réduction PHOTOTREND10 pour économiser 10 € sur le prix d’achat total.

A propos de Nancy Da Campo 

Nancy Da Campo est une photographe indépendante d’architecture et d’intérieurs née à Milan, en Italie, et elle voyage actuellement de manière intensive pour découvrir et capturer la beauté de l’environnement bâti. Elle est toujours à la recherche d’angles nouveaux et intéressants pour capturer son interprétation d’un bâtiment avec son appareil photo ou son drone. Nancy travaille régulièrement avec des institutions architecturales et culturelles, des marques tech et des offices de tourisme.