G-Technology, filiale de Western Digital, a lancé au printemps dernier la nouvelle gamme ArmorATD de disques durs externes renforcés au format 2,5″ (de 1 à 5 To de stockage) conçue pour les photographes et les vidéastes baroudeurs.

Munis d’une triple protection contre les chocs, ces disques doivent pouvoir être utilisés dans des conditions extrêmes. Représentent-ils la solution idéale pour stocker vos données et résister aux éléments ? Voici notre test du disque dur G-Technology ArmorATD (avec une capacité de 2 To).

Présentation du disque G-Technology ArmorATD

Pendant longtemps, LaCie (rachetée par Seagate) était le seul constructeur à proposer des disques protégés contre les chocs grâce à son système « Rugged » et le caoutchouc orange emblématique de la gamme. Désormais, G-Technology propose à son tour une gamme renforcé avec les disques ArmorATD.

Le disque dur ArmorATD est livré dans une boîte simple contenant le disque et un câble USB 3.1 de type USB-C d’environ 40 cm. Si vous ne disposez pas de cette connectique, il est possible de le brancher à un port USB « classique » via l’adaptateur USB-C vers USB-A fourni. Le disque fonctionne également avec les ports Thunderbolt 3 des ordinateurs récents comme les Macbook Pro.

Le disque dur ArmorATD branché à un Macbook Pro 13 pouces en USB-A

Le disque ArmorATD est composé d’un boîtier rectangulaire aluminium bleu métallisé aux bords légèrement biseautés (les parties supérieures et inférieures sont en plastique). Il est enrobé d’un bumper en caoutchouc gris qui lui offre une protection contre les chocs et l’humidité grâce à un petit ergot venant se placer devant le port USB-C.

Voici ses caractéristiques techniques :

  • boîtier aluminium avec disque à plateau 2,5″
  • capacité : 2 To (existe aussi en versions 1 To, 4 To et 5 To)
  • vitesse de transfert : jusqu’à 140 Mo/s
  • poids : 229 g (183 g sans bumper)
  • taille : 12,7 x 2 x 2,1 cm (11 x 8 x 1,7 cm sans bumper)
  • protection contre l’humidité, la poussière et les chocs (chute jusqu’à 1,2 m sur sol béton avec moquette)
  • connectique : USB 3.1 Gen 1 type C, compatible USB 3.0 et Thunderbolt 3
  • compatible MacOS 10.12+ et Windows 7, 8.1 et 10
  • garantie 3 ans

Avec une taille de 12,7 x 2 x 2,1 cm pour un poids de 229 grammes, ce disque offre une solution compacte et relativement légère malgré sa résistance.

À l’intérieur, on trouve un disque dur mécanique Western Digital WD20SMZM au format 2,5 pouces. Aucune installation n’est demandée lors de la première utilisation : il suffit de brancher le disque et ce dernier est automatiquement détecté par l’ordinateur.

Finitions et solidité

Avec sa coque en aluminium et sa protection en caoutchouc, l’ArmorATD semble paré pour l’aventure. L’assemblage des différentes parties du boîtier inspire confiance et semble – à première vue – pouvoir résister à une utilisation peu soigneuse.

À l’intérieur du boîtier, le disque dur est équipé d’un mécanisme de suspension devant atténuer l’impact d’une chute.

D’après le constructeur, les disques de 1 et 2 To peuvent résister à une chute d’1,2 mètres de haut sur un sol en béton. De leur côté, les versions comprenant 4 ou 5 To, plus lourdes, ne peuvent supporter qu’une chute de 1 mètre. Précision importante de G-Technology : le sol doit toutefois être recouvert d’une moquette ! Un comble pour un disque dur baroudeur… Le disque est également prévu pour pouvoir supporter une pression d’environ 450 kilos… pas suffisant pour pouvoir passer sous les roues d’un véhicule à priori.

Dans le cadre de nos tests, nous avons lâché le disque à une hauteur maximale d’1,60 mètre sur l’asphalte parisien : à notre retour, le disque fonctionnait parfaitement. Néanmoins, nous avons constaté une petite marque d’impact dans l’un des coins du disque : le bumper en caoutchouc censé protéger les angles n’est donc pas totalement invulnérable mais permettra de protéger le disque d’une chute accidentelle.

Certifié IP54, le disque est prévu pour résister à des projections d’eau, mais n’espérez pas l’immerger sans dommage.

Contrairement à un disque SSD, le disque dur mécanique est doté de parties internes mobiles (dont la tête de lecture) : il faudra donc veiller à ne pas faire tomber le disque en fonctionnement. À noter que le constructeur offre une garantie de 3 ans.

Compatibilité logicielle

Le disque ArmorATD est directement compatible Windows et macOS grâce à un formatage en exFAT. Aucun logiciel n’est fourni avec le disque : l’objectif affiché du constructeur est d’offrir une protection « matérielle » de vos données plutôt qu’une protection logicielle. Cela étant, nous aurions peut-être apprécié qu’un logiciel de sauvegarde de Western Digital (ou de G-Technology) soit fourni avec le disque pour faciliter le transfert automatique des données vers le disque dur externe de manière régulière.

Le disque est toutefois compatible avec le mécanisme de sauvegarde Time Machine de macOS – au prix d’un reformatage en APFS (Apple File System) – ainsi que la fonction Historique des fichiers sur Windows.

Performances du disque ArmorATD

Pour mesurer les perfomances de ce disque dur baroudeur, nous l’avons branché à un Macbook Pro 13 pouces en USB 3.1 et avons mesuré ses performances avec le logiciel BlackMagic Disk Speed Test.

D’après nos mesures, le disque offre une vitesse en écriture d’environ 124 Mo/s. En lecture, il monte jusqu’à 125,5 Mo/s. Des performances correctes qui le placent dans la moyenne des disques durs mécaniques… mais qui demeurent légèrement inférieurs aux chiffres annoncés par G-Technology, qui annonçait des taux de transfert jusqu’à 140 Mo/s. Cela étant, la différence entre les performances annoncées par la marque et celles que nous avons mesurées est suffisamment réduite pour indiquer que le disque ArmorATD en version 2 To tient ses promesses en termes de vitesse, ce qui n’est pas toujours le cas.

Dans la pratique, ce disque conviendra parfaitement pour sauvegarder vos données les plus volumineuses. Ce modèle n’est cependant pas pour les photographes à la recherche d’un disque de travail rapide en complément du disque interne de leur ordinateur. Il se montrera moins à l’aise avec la gestion d’un catalogue Lightroom ou Final Cut : dans ce cas de figure, l’utilisation d’un disque SSD (à mémoire flash, donc beaucoup plus rapide) est à privilégier.

À noter qu’une petite diode est présente près du port USB-C : elle permet de voir si le disque est alimenté et en cours d’utilisation. Même après plusieurs séquences de lecture et d’écriture, le disque ne chauffe quasiment pas. Deux points particulièrement appréciables.

À qui se destine le disque ArmorATD de G-Technology ?

D’une manière assez logique, ce disque dur renforcé se destine aux photographes ou aux vidéastes baroudeurs (entre autres) voulant stocker leurs données dans un écrin résistant aux conditions les plus extrêmes (chocs, écrasement, eau, poussière…).

Avec sa grande capacité de 2 To (versions jusqu’à 5 To disponibles), ce support permettra de sauvegarder un grand nombre d’images RAW ou de films en Full HD ou en 4K. Avec sa connectique en USB-C, il est d’emblée compatible avec les machines les plus récentes. Il est toutefois également « rétro-compatible » avec les ordinateurs à ports USB Type-A grâce à l’adaptateur fourni.

Cette gamme vient directement concurrencer les disques de la gamme Rugged Thunderbolt USB-C de LaCie. Les versions Rugged LaCie sont un peu plus chers à capacité égale (184€ pour 2 To contre 130€ pour la version ArmorATD), mais également plus résistants aux chutes (jusqu’à 2 m pour la version 2 To) et aux écrasements (1 tonne).

En revanche, le disque ArmorATD n’est pas à ranger dans la même catégorie que les disques SSD renforcés (comme le LaCie Rugged SSD), ces derniers étant équipés d’une mémoire flash beaucoup plus rapide, peuvent être immergés à 1m de profondeur pendant 30 min et résistent à une chute de 3m . Ils sont également beaucoup plus compacts et légers que les disques dur « classiques » à plateau, mais également bien plus chers – comptez 579€ pour la version 2 To.

ArmorATD de G-Technology : le compagnon dans l’aventure

Avec ses différents mécanismes de protection contre les chocs, l’eau, la poussière et l’écrasement, le disque ArmorATD de G-Technology est une très bonne solution pour stocker vos données dans des environnements difficiles.

Bien construit et offrant un niveau de finitions satisfaisant, il s’avère un très bon compagnon si vous souhaitez bénéficier d’un périphérique de stockage qui vous suivra dans toutes vos aventures. Si ce disque dur n’est peut-être pas le plus rapide du marché, il accompagnera fidèlement les photographes et les vidéastes les plus baroudeurs grâce à un tarif plus abordable que la version Rugged équivalente chez LaCie.

Le disque ArmorATD de G-Technology est disponible à partir de 95 € avec 1 To de stockage. La version 2 To est proposée à 130 €, celle de 4 To à 181,99 € et celle de 5 To à 229,99 €.

Test du disque externe G-Technology ArmorATD 2 To, le baroudeur
Compatible avec les derniers ordinateurs ou tablettes en USB-CRésistance aux chocs grâce au bumper et à la suspension internePerformances honorablesAdaptateur USB-C - USB-A fourni
Malgré le bumper, la chute peut engendre une marque sur la coque aluminiumPas de logiciel de sauvegarde fourni
8Note finale
Design / Qualité8.5
Fonctionnalités7.5
Performances8