Presque en catimini, Canon vient de dévoiler le Canon EOS Ra, une variante dédiée à l’astrophotographie de son hybride plein format EOS R. Ce nouveau boîtier vient (enfin !) remplacer l’EOS 60Da pour l’astrophotographie, lancé en 2012. Retour sur ses principales caractéristiques techniques.

Un EOS R dédié à l’astrophotographie

Le développement d’un nouvel appareil Canon conçu pour l’astrophoto avait été dévoilé par la fuite d’une notice d’utilisation en septembre dernier. Toutefois, Canon n’avait pas confirmé son arrivée sur le marché. Aujourd’hui, c’est chose faite : l’entreprise japonaise vient d’officialiser le Canon EOS Ra, un nouvel hybride plein format dédié à l’astrophotographie.

Rumeur : Canon s’apprêterait à dévoiler l’EOS Ra, une variante de l’EOS R dédié à l’astrophotographie

Ce nouveau boîtier reprend la quasi-totalité des caractéristiques de l’EOS R, lancé en septembre 2018. On retrouve ainsi un capteur plein format de 30,3 millions de pixels, le processeur Digic 8, ainsi que la possibilité de shooter des vidéos en 4K. IL se montre compatible avec le parc optique à monture RF – ainsi qu’avec l’ensemble des objectifs EF grâce à la bague d’adaptation prévue à cet effet.

Toutefois, le nouvel EOS Ra se dote d’un capteur légèrement modifié : son filtre infrarouge a été « allégé » afin de répondre aux besoins très spécifiques des photographes d’astronomie. D’après Canon, il se montre 4 fois plus sensible que l’EOS R « classique » à la raie « hydrogène-alpha » et peut ainsi photographier les constellations émettant beaucoup de rayonnement H-Alpha (Orion, Cygne et bien d’autres).

Autre différence entre l’EOS R « standard » et l’EOS Ra : ce dernier permet l’agrandissement de l’image jusqu’à 30x (contre 5x sur l’EOS R) dans le viseur et en Live View. Une particularité qui permet de faire plus facilement la mise au point sur des sujets les corps célestes.

Canon met également en avant la capacité du capteur à opérer la mise au point jusqu’à -6 IL, permettant ainsi l’utilisation de l’autofocus dans des environnements très sombres. « Utilisé avec un télescope, l’EOS Ra permet également aux astrophotographes une mise au point simple et rapide notamment grâce aux fonctions d’assistance comme le focus peaking ».

Ce nouveau boîtier spécialisé dans l’astrophotographie vient prendre la suite du reflex EOS 60 Da, une variante du 60D dévoilé en 2012. En 2005, Canon avait également dévoilé l’EOS 20Da, qui était basé sur l’EOS 20D.

Prix et disponibilité du Canon EOS Ra

Le tarif du nouvel EOS Ra s’avère particulièrement salé : comptez 500 € de plus que l’EOS R, soit un tarif de 2800€. Il sera disponible à partir du mois de décembre 2019.

Cela étant, saluons l’initiative de Canon, qui propose une solution clé en main pour les photographes d’astronomie et leur évite de devoir faire appel aux services d’entreprises spécialisées (comme EOS for Astro ou encore Kolari Vision) pour faire « défiltrer » leur appareil photo.