1,5 mètre de large : voici le diamètre de la plus grande optique photo jamais construite. Mais ici, point d’appareil reflex ou hybride : cet objectif hors norme a été conçu pour l’un des télescopes les plus impressionnantes, et viendra se placer devant un capteur photo de… 3,2 milliards de pixels.

Le Large Synoptic Survey Telescope (ou Grand Télescope d’étude synoptique en français) est un télescope optique américain, actuellement en cours de construction à une centaine de kilomètres de la ville de La Serena, au nord du Chili, à quelques 2680 mètres d’altitude. Lancé en 2003 par l’Université d’Arizona, le projet a réussi à obtenir l’aval du gouvernement américain en 2011, puis son financement en 2015. Ingénieurs et scientifiques ont dû travailler d’arrache-pied pour construire cet instrument d’imagerie hors du commun en un peu moins de 5 ans.

Comptant 3,2 milliards de pixels, sa matrice de capteurs CCD est la plus large au monde, et se base sur l’utilisation simultanée de 189 capteurs photo de 16 Mpx environ. Conçus spécialement pour l’astrophotographie, ces capteurs sont sensibles à une plage de longueurs d’ondes s’étendant du proche ultraviolet au proche infrarouge (en passant par la lumière visible). Le but : capturer des images toutes les 20 secondes avec un temps de pose d’environ 15 secondes afin de photographier l’ensemble du ciel austral en un peu plus de trois jours.

Pour permettre à ce capteur d’exprimer pleinement son potentiel, il est secondé par trois miroirs courbés asphériques (le plus grand mesurant 8,4 mètres de diamètre) et de deux éléments optiques mesurant 1,5 et 1,1 mètres de diamètre. À noter qu’une troisième optique mesurant « seulement » 72 centimètres de diamètre viendra rejoindre les deux autres lentilles au début du mois de novembre.

L’ensemble est monté sur une structure en fibres de carbone, et pèse tout de même 495 kg environ. Selon un communiqué du Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL), cette optique est censée être « l’optique à haute-performance la plus large du monde ».

Ces deux optiques ont été construites par deux entreprises américaine, Ball Aerospace et Arizona Optical Systems. Une fois leur fabrication achevée, elles ont été acheminées au Centre de l’accélérateur linéaire de Stanford (SLAC), en Californie, d’où elles iront rejoindre prochainement le Large Synoptic Survey Telescope au Chili, qui devrait être opérationnel à partir de 2023.

Pour en savoir plus sur cette optique géante et sur le capteur de 3,2 milliards de pixels qui l’accompagne, vous pouvez consulter le site du Lawrence Livermore National Laboratory ou vous rendre sur le compte Flickr du Centre de l’accélérateur linéaire de Stanford.