Sur Instagram, l’importance du nombre de mentions « J’aime » et d’abonnés est indéniable. Elle fait d’ailleurs l’objet d’une compétition – informelle, certes – valorisant bien davantage la popularité des utilisateurs que la qualité de leurs photos. Pour corriger ce travers, Instagram s’apprêterait à prendre des mesures radicales, et à supprimer purement et simplement l’affichage du nombre de likes sous les photos.

Un petit changement du design aux grands effets pour les utilisateurs

« Nous voulons que vos abonnés se concentrent sur les images que partagez, plutôt que sur le nombre de likes qu’obtient votre post », a ainsi déclaré un porte-parole d’Instagram. « Pendant ce test, seule la personne à l’origine de la publication pourra voir le nombre de « j’aime » reçue par sa photo ».

Masquer le nombre de likes pourrait également faire diminuer l’effet « masse », qui peut pousser certains utilisateurs à ne liker des images que si elles ont déjà un important nombre de mentions « j’aime ». De même, cette mesure pourrait réduire l’aspect « compétition », qui s’avère particulièrement présent sur la plateforme : les utilisateurs pourraient ainsi ne plus comparer leur compte avec ceux de leurs amis ou des plus gros créateurs de contenus.

Aussi, cette manœuvre pourrait encourager les utilisateurs à capturer et à photographier en fonction de leurs goûts et non en vue du nombre de likes que l’image pourrait générer : ce travers est de plus en plus décrié par les utilisateurs d’Instagram, comme racontait récemment le photographe Nick Fancher qui a décidé de supprimer tous ses comptes Facebook, Instagram et Twitter.

« Ce matin, je me suis réveillé et j’ai supprimé Instagram, Twitter et Facebook » : l’histoire du photographe Nick Fancher

Ce changement dans le design de l’application a été découvert dans le code de l’application Android d’Instagram, et n’a fait l’objet d’aucune annonce officielle de la part de la firme américaine. Sur les captures d’écran qui ont fuité, le décompte du nombre de likes a disparu, mais le nom et la photo de profil de quelques-unes des personnes ayant liké la photo est toujours affiché. Une bannière est également affichée en bas de l’écran, leur indiquant que le nombre de mentions « j’aime » ne sera plus visible des autres utilisateurs.

Beaucoup d’utilisateurs tendent à supprimer immédiatement leurs photos si elles ne récoltent pas suffisamment de likes ; de même, nombreux sont ceux à utiliser deux comptes – l’un officiel, l’autre caché – pour tenter de soigner leur image publique. Cette mesure pourrait donc inciter les utilisateurs à poster davantage, se sentant moins soumis à la pression de leurs pairs.

Après la refonte du profil utilisateur, celle de l’affichage des « likes »

La suppression de l’affichage public du nombre de likes prendrait place dans un contexte particuliers pour Instagram, qui vise à rendre son application plus agréable à utiliser – et à diminuer la pression constante sur les utilisateurs quant à leur nombre de likes et d’abonnés.

En décembre dernier, la filiale de Facebook avait annoncé son intention de revoir la hiérarchie de l’information sur le profil des utilisateurs. La photo de profil serait ainsi placée à droite, donnant plus de place au nom et à la biographie de la personne. De même, les boutons « s’abonner » et « message » seraient placés plus bas, afin d’être plus accessibles au pouce de l’utilisateur.

Mais surtout, on observe une diminution de l’importance accordée au nombre d’abonnés et d’abonnements : leur taille serait considérablement réduite, laissant beaucoup plus de place aux informations sur l’utilisateur.

Profil Instagram

Captures d’écran de la (potentielle) nouvelle interface du profil d’Instagram

Pour le réseau social au milliard d’abonnés, l’enjeu de cette refonte est de taille. De nombreuses études ont récemment montré l’influence néfaste de la course aux mentions « j’aime » et aux abonnés. Dès 2016, Kevin Systrom (cofondateur d’Instagram ayant depuis quitté l’entreprise), insistait sur la volonté d’Instagram de réduire la pression induite par les likes – une initiative qui était, selon lui, à l’origine de l’introduction des Stories au sein de l’application.

En réduisant l’importante (et l’impact) du nombre de likes, Instagram vise sans doute à diminuer le narcissisme, la jalousie et la faible estime de soi qui peuvent provenir de la course aux likes. Derrière ces mentions « j’aime » – en apparence totalement anodines – se dissimule bien souvent une véritable hiérarchie des statuts, le nombre de likes devenant un indicateur de respectabilité. Si Instagram déploie ces fonctionnalités, la plateforme pourrait ainsi remettre l’accent sur le partage artistique et l’expression personnelle, plutôt que sur la course perpétuelle à une popularité somme toute virtuelle.