Après le lancement récent de ses boîtiers hybrides plein format S1 et S1R, Panasonic vient d’annoncer un nouvel appareil hybride micro 4/3, le Lumix G90, qui semble à la fois doué en photo et en vidéo – l’ADN de Panasonic – ainsi qu’une nouvelle version de son zoom polyvalent Lumix G VARIO 14-140 mm F3.5-5.6 II désormais tropicalisé.

Non, le micro 4/3 n’a pas dit son dernier mot : 45% des hybrides vendus en 2018 en France étaient des hybrides micro 4/3 selon Panasonic. Ce nouveau boîtier inspiré des G9 et GH5 a plus d’un tour dans sa poche pour séduire les photographes et vidéastes à la recherche d’une qualité d’image dans un boîtier compact, léger et résistant.

Lumix G90 : capteur 20,3 Mpx du G9 et Dual IS 2

Fin 2017, Panasonic a lancé son G9, un jumeau photo du GH5 qui représente toujours le haut de gamme en micro 4/3 chez Panasonic. Nous l’avions pris en main en Norvège dans des conditions extrêmes. Le Lumix G90, son petit frère, reprend son capteur Live MOS micro 4/3 de 20,3 Mpx sans filtre passe-bas qui augure une belle plage dynamique et une bonne qualité d’image. Pour épauler ce capteur, le G90 utilise le processeur Venus Engine issu du G80, qui permet d’obtenir un rendu des couleurs et des textures très riches. La plage de sensibilité ISO est de 200 à 25600 ISO (et descend à 100 ISO en plage étendue). En vidéo, on peut monter jusqu’à 6400 ISO.

Ce Lumix G90 intègre la dernière technologie de Double Stabilisation DUAL IS 2 de chez Panasonic qui permet de combiner la stabilisation optique (2 axes) et du capteur (5 axes) pour gagner jusqu’à 5 stops. Cette stabilisation, que nous avons déjà testée, est redoutable à la fois en photo et en vidéo, notamment avec de longues focales à main levée. Aujourd’hui, plus de 10 optiques Lumix sont compatibles avec le Dual IS 2, dont la nouvelle optique Lumix G VARIO 14-140 mm F3.5-5.6 II annoncée en même temps que le Lumix G90.

Viseur et EVF OLED : une première en hybride micro 4/3 chez Panasonic

Ce G90 intègre pour la première fois sur un hybride micro 4/3 Panasonic un écran 3 pouces OLED d’une définition de 1040K de points, monté sur rotule et tactile. L’apparition de l’OLED permet une meilleure visibilité de l’image, notamment en plein soleil ou dans des angles plus compliqués, ce qui ne manquera pas d’arriver avec la rotule orientable verticalement de 45 à 80°.

Pour la visée, on trouve une dalle OLED 2360K dans l’EVF avec un grossissement de 0,74x, un dégagement oculaire de 20mm et une nouvelle vision grand-angle qui, selon Panasonic, permet de cadrer plus confortablement. Le viseur dispose d’un détecteur oculaire et d’un mode ECO avancé avec un délai paramétrable à 1, 3, 5, 10 secondes ou en auto pour économiser l’usage de la batterie. Avec ce mode, l’autonomie peut aller jusqu’à 900 vues (contre 290 vues, norme CIPA).

Mise au point à 0,07s, rafale 9 i/s en AF-S et sensibilité EV

Le Lumix G90 reprend la technologie de mise au point DFD issue des développements du Lumix G9, offrant une vitesse de mise au point de 0,07s et un suivi des mouvements efficace grâce à l’anticipation du mouvement du sujet dans le cadre. Les vitesses de rafale sont à 9 i/s en AF-S et 6 i/s en AF-C avec un buffer de 30 images en RAW et plus de 600 images en JPEG. Ce sont les mêmes chiffres que pour le G80, le G9 se réservant la rafale à 20 i/s en suivi AF.

L’autofocus reprend les performances du G9, avec une sensibilité améliorée : -1 EV en conditions de faible contraste (comme le brouillard) et -5 EV en conditions de très faible luminosité. L’appareil reprend également la détection de visages et de l’oeil mais semble être plus réactive que le G80. La sélection du point AF et le déclenchement peuvent se faire à l’aide de l’écran tactile.

Cet appareil dispose d’un obturateur électromagnétique pouvait aller jusqu’à 1/4000s avec un silence de fonctionnement très agréable pour les situations où la discrétion est nécessaire. Il génère également moins de vibrations au déclenchement. Pour être 100% silencieux, l’obturateur électronique permet de monter jusqu’à 1/16 000s.

Photo 4K, Composition en direct et L.Monochrome D

Fonction phare des boîtiers Lumix, la Photo 4K est disponible sur le G90 et permet de capturer l’action à 30 i/s et d’en sortir une photo de 8 Mpx. Plusieurs modes Photo 4K sont proposés : le mode normal, le mode « start and stop » et le mode pré-rafale qui permet d’enregistrer une seconde avant et après le déclenchement pour ne pas rater le moment à photographier.

Panasonic ajoute une fonction de marquage automatique à la Photo 4K : le boîtier détecte les visages ou le mouvement sur chacune des photos réalisées et les marque pour une sélection plus rapide. Il est également possible de combiner plusieurs photos ensemble (de 3 à 40 images) pour réaliser des séquences composées, par exemple pour décomposer un déplacement rapide. On pense tout de suite aux sports d’action comme le saut à ski, le skate, mais aussi la danse par exemple.

Le G90 intègre également une fonctionnalité apparue chez Olympus : la Composition en direct (Live Composite chez Olympus) qui est utile pour la pose longue de nuit. L’appareil capture une série de photos qu’il empile pour ne conserver que les zones lumineuses de l’image, ce qui évite la surexposition de l’image. Il est également possible de contrôler en temps réel à l’écran le temps de pose, utile pour la photo de Voie lactée ou bien la photo de cascades.

Pour la prise de vue de nuit, le Lumix G90 dispose également du mode Live View boosté, d’un assistant MF x20 et d’une fonction AF Starlight qui permet de faire la mise au point sur une très petite zone de l’image, offrant une meilleure précision pour la photo d’étoile par exemple.

Enfin, le Lumix G90 intègre, au sein de ses modes créatifs, plusieurs modes Monochrome dont le L.Monochrome D qui était l’une des fonctions phares du GX9, avec des tons noirs plus profonds et une photo plus riche. Un mode Monochrome et un mode Effet Grain naturel sont également présents.

Le Lumix G90 dispose également de la fonctionnalité Post Focus qui permet de faire la mise au point sur l’un des 49 collimateurs une fois la photo prise. Une fonction de Focus Stacking est également disponible.

Un boîtier léger, tropicalisé et robuste

Le Lumix G90 est un boîtier pensé pour le voyage. Construit à l’aide d’un alliage de magnésium pour une bonne robustesse, il dispose d’une construction tropicalisée résistante aux éclaboussures et à la poussière, ainsi qu’à des températures de 0° à 40° et des taux d’humidité jusqu’à 80%.

Avec un poids de 533g (carte et batterie comprise) pour des mensurations de 130,4 x 93,5 x 77,4 mm (L x H x P), ce G90 est un poids plume très agréable à utiliser en voyage. Le format MFT montre encore une fois son avantage de poids et compacité.

Tout comme le G80, ce boîtier dispose de nombreux boutons d’accès rapides pour la photo. Près du déclencheur, Panasonic a ajouté trois boutons d’accès direct à la balance des blancs, aux ISO et à la correction d’exposition. Chacun des boutons dispose d’une texture différente pour pouvoir être manipulé en gardant l’oeil dans le viseur.

Présenté comme « innovant » par Panasonic, le grip du G90 reprend en fait la butée du G9 – une petite rainure à l’intérieur du grip pour reposer ses doigts – qui permet une prise en main plus sécurisante. Le revêtement du grip est plus granuleux que le G80, ici encore pour une meilleure préhension. Mais l’innovation se trouve plutôt dans la capacité à Panasonic de proposer toutes ces technos à la fois photo et vidéo dans un boîtier aussi compact et léger.

Des fonctions vidéo avancées : 4K 30p 100 Mbps, V-Log L et 3D LUT

Le Lumix G90 n’a pas vocation à rivaliser avec les GH5 de Panasonic, mais offre pourtant de nombreuses fonctionnalités en vidéo. Il est ainsi capable de filmer en 4K jusqu’à 30p à 100 Mbps avec un temps d’enregistrement illimité sur tous les formats. Rappelons que cette limite de durée d’enregistrement, souvent placée à 29 minutes et 59 secondes, est à la fois liée à la chaleur générée par l’enregistrement vidéo 4K, mais également à une taxe européenne sur les systèmes d’enregistrement vidéo plus importante que sur les appareils photo. Bonne nouvelle, cette fonction d’enregistrement illimité est disponible sans coût supplémentaire et Panasonic semble avoir réussi à dissiper la chaleur du capteur durant l’enregistrement vidéo.

En Full HD, l’appareil est capable de filmer jusqu’à 120ips (mais aussi en 50/60/75/90/100ips) pour des ralentis jusqu’à 4x plus lent que la vitesse normale.

Pour les fans de l’étalonnage couleur, le Lumix G90 dispose du profil V-LG L, des tables 3D LUT et de la possibilité d’importer ses propres LUT sur le boîtier. En interne, le boîtier peut enregistrer en 4:2:0 8-bit sur carte SD et en 4:2:2 8 bit via HDMI.

Le G90 dispose d’une sortie casque 3.5 mm et d’une prise micro 3.5 mm, des fonctions Cinelike D ou V, du zébra et d’un marqueur central en vidéo.

Connectique, batterie et poignée additionnelle

Le Lumix G90 dispose d’un slot unique pour carte SD compatible UHS-II. Dommage, Panasonic n’a pas jugé utile d’utiliser un port USB Type C sur ce boîtier, qui ne dispose que du Micro USB 2.0. La sortie HDMI est au format micro HDMI TypeD et on retrouve une sortie casque et entrée micro en 3.5 mm et une prise télécommande.

La recharge du boîtier par USB est possible et bonne nouvelle, on peut alimenter le boîtier en direct lors de la prise de vue via cette même prise. Ce sera utile pour les vidéastes ou encore pour la réalisation de time-lapses.

L’autonomie du Lumix G90 est donnée pour 290 vues que ce soit en utilisant l’écran arrière ou le viseur. En utilisant le mode ECO Viseur présenté plus haut, l’autonomie monte à 900 vues au standard CIPA. Pour les utilisateurs qui souhaitent plus d’autonomie, le grip DMW-BGG1E lancé avec le G80 est compatible avec ce boîtier et permet d’ajouter une seconde batterie (et une meilleure préhension en mode portrait) pour une autonomie doublée à 1800 vues. Le grip est également tropicalisé.

Le boîtier est également connecté avec le Wi-Fi et le Bluetooth Lowe Energy v4.2 pour un appairage plus aisé et rapide avec un smartphone et une connexion permanente. Il est ainsi possible de transférer ses photos automatiquement vers son smartphone et de contrôler le smartphone à distance, sans oublier l’ajout des coordonnées GPS grâce au smartphone.

Prix et disponibilité du Lumix G90

Le Lumix G90 arrivera sur le marché en juin 2019 dans trois configurations :

  • Lumix G90 nu à 999€
  • Lumix G90 + 12-60mm f/3.5-5.6 à 1199€
  • Lumix G90 + 14-140mm f/3.5-5.6 II à 1399€

Le grip batterie DMW-BGG1E est disponible à 279€ avec une batterie supplémentaire fournie.

Pour information, le Lumix G80 reste au catalogue chez Panasonic, avec un tarif qui pourrait baisser. On le trouve aujourd’hui à 729€ nu et 799€ en kit avec le 12-60mm.

Notre premier avis sur le Lumix G90

Nous avons eu la possibilité de prendre en main le Lumix G90 lors d’une présentation à destination de la presse. Ce boîtier micro 4/3, dans la lignée du G80 et qui s’inspire beaucoup du G9 en lui empruntant son capteur, nous semble être un boîtier très intéressant pour le voyage. Il combine à la fois des qualités photo et vidéo, avec notamment la nouvelle technologie de double stabilisation (Dual IS 2) et un ensemble très bien équilibré dans un appareil compact, léger et tropicalisé.

Attention, Panasonic devra faire face à une concurrence féroce de la part de Sony et Fujifilm, pour ne citer qu’eux, avec les Sony A6400 et Fuji X-T30 qui sont également des candidats très séduisants, mais ce boîtier micro 4/3, couplé aux optiques Panasonic de qualité, pourra sûrement tirer son épingle du jeu grâce à la double stabilisation. Les vidéastes en herbe qui lorgnaient le GH5 pourraient d’ailleurs être intéressés par ce G90 qui séduit aussi sur la partie vidéo et offre une véritable montée en gamme par rapport au G80, qui reste disponible au catalogue Panasonic.

Nouvel objectif LUMIX G VARIO 14-140mm 3.5-5.6 II : la tropicalisation en prime

Pour être utilisé dans les situations extrêmes (ou simplement en voyage), Panasonic a décidé de mettre à jour son zoom polyvalent LUMIX G VARIO 14-140 mm F3.5-5.6 avec une version II désormais tropicalisée. On retrouve la même formule optique (14 lentilles en 12 groupes), mais cette version stabilisée devient compatible avec le Dual IS 2, notamment celui du nouveau Lumix G90 et dispose désormais de joints d’étanchéité.

Voici les caractéristiques techniques de cet objectif :

  • plage focale : 14-140 mm (28-280mm en équivalent 35mm)
  • ouverture maximum : f/3.5-5.6
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 14 éléments en 12 groupes dont 3 lentilles asphériques et 2 lentilles ED
  • diaphragme : 7 lamelles circulaires
  • grossissement maximal : 0,25x
  • angle de champ : 75°-8.8°
  • distance de mise au point minimale : 0,30m de 14 à 21 mm et 0,50m de 22 à 140mm
  • diamètre du filtre : 58mm
  • tropicalisation : résistant aux éclaboussures et à la poussière
  • autofocus : oui
  • poids : 265g
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : oui, POWER O.I.S compatible Dual IS 2
  • dimensions : N/A
  • monture : Micro 4/3

Cet objectif offre une grande polyvalence grâce à sa plage focale étendue. Il dispose d’un moteur pas à pas et d’une compacité remarquable pour un zoom aussi puissant.

Le LUMIX G VARIO 14-140mm 3.5-5.6 II sera disponible à partir de juin 2019. Son prix de vente conseillé n’a pas encore été dévoilé.