Selon le site Canon Rumors, la stabilisation du capteur arriverait avec les prochains boîtiers hybrides plein format de la gamme EOS R chez Canon. Une nouveauté pour un constructeur qui jusque là prenait la supériorité de la stabilisation de ses optiques.

Pour un grand nombre d’utilisateurs, l’une des principales fonctionnalités absentes du premier hybride plein format Canon EOS R est la stabilisation du capteur : dans la lignée de tous les reflex du constructeur japonais, celle-ci est intégrée aux objectifs. Mais selon certaines rumeurs, Canon s’apprêterait à changer ce paradigme et à opter pour une stabilisation au niveau du capteur. Décryptage.

Le débat entre stabilisation au niveau du capteur et stabilisation intégrée à l’objectif est devenu particulièrement prégnant avec l’arrivée des appareils hybrides. En effet, certains d’entre eux (comme les appareils de chez Sony, de chez Olympus, Panasonic ou encore dernièrement Nikon et d’une certaine manière Fujifilm avec le X-H1) proposent la stabilisation du capteur ; dans certains cas, celle-ci est même doublée par la stabilisation de certains objectifs. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre guide d’achat photo sur les appareils hybrides.

Canon, de son côté, avait toujours préféré intégrer le système de stabilisation aux objectifs : selon les dires de la firme, il lui était plus simple de développer un mécanisme de stabilisation pour chaque optique que de concevoir un système global, situé au niveau du capteur, et s’adaptant à tous les objectifs.

D’après de nouvelles rumeurs, Canon songerait à changer son fusil d’épaule, et à équiper la prochaine itération de son EOS R d’un nouveau mécanisme de stabilisation du capteur sur 5 axes (In-body image stabilization, ou IBIS). À titre de comparaison, les capteurs des derniers appareils hybrides Nikon Z6 et Z7 sont stabilisés sur 5 axes. Avec ce nouveau procédé, Canon se rapprocherait donc du paradigme adopté depuis longtemps par Sony sur ses hybrides plein format, avec une stabilisation horizontale et verticale, mais aussi en lacet (yaw), en tangage (pitch) et en roulis (roll) (voir l’illustration ci-dessous, détaillant la stabilisation du Sony A7 II).

Pour l’heure, nous ignorons de quelle manière celui-ci viendrait interagir avec la stabilisation des optiques de la marque, mais une telle complémentarité des systèmes de stabilisation serait un vrai plus pour accroître les performances de ce futur hybride Canon (de même qu’un excellent argument marketing).

Fin novembre, d’autres rumeurs faisaient aussi état d’un capteur de 75 millions de pixels, destiné à un futur boîtier de la gamme EOS R, ainsi que l’intégration d’un emplacement pour deux cartes mémoires. Et vous, quelles sont les fonctionnalités qui vous semblent les plus indispensables pour la/les prochaine(s) itération(s) du Canon EOS R ?