Les chiffres du 22e festival de photo animalière et de nature de Montier-en-Der sont tombés et ne sont pas à la hauteur des années précédentes. En cause ? Une baisse de fréquentation notamment liée aux manifestations du 17 et 18 novembre 2018. Pour maintenir la qualité du festival 2019, l’organisation lance un financement participatif dont l’objectif à atteindre est de 20 000 €.

© Anne MAENURM (Italie) – Lighting up the Forest / Estonie – GRAND PRIX DU FESTIVAL

Peu de temps après l’annonce des grands gagnants du concours, les nouvelles s’avèrent donc moins bonnes pour le festival qui lance un financement participatif afin de combler la baisse de ressources liée directement aux difficultés de circulation lors des manifestation du 17 et 18 novembre, d’après le communiqué de presse.

La baisse de recette de 12 % avec 39 759 festivaliers pour 2018 contre 44 003 festivaliers en 2017 laisse planer le doute et la crainte de ne pas pouvoir assurer une 23e édition du festival à la hauteur. Le communiqué ne laisse toutefois pas sous entendre un risque d’annulation.

Voici les chiffres communiqués par le festival, preuve que l’investissement matériel et humain est précieux pour assurer le bon déroulement d’un festival d’une telle ampleur :

39 759 festivaliers (44 003 festivaliers en 2017)
1 année de préparation
1 mois d’installation
5 salariés
21 administrateurs
475 bénévoles – 1 635 repas servis à nos bénévoles
250 exposants dont 130 photographes
74 journalistes – près de 300 articles et reportages
45 partenaires fidèles
14 sites d’expositions sur les communes de Montier-en-Der, Droyes, Ceffonds, Giffaumont-Champaubert et Vitry-le-François totalisant 1,60 ha
1 chapiteau jeunesse de 400 m² avec 105 créneaux d’animations : ateliers, sorties nature, 14 heures de conférences, 2 spectacles… accueillant 3 135 scolaires et 42 partenaires éducation à l’environnement
1 concours international de photo nature :
Concours Photo Montier : 2 tranches d’âges : – de 16 ans et + de 16 ans pour 10 catégories avec une catégorie vidéo / 10 413 photos reçues / 1 288 photographes participants / 1 exposition de 90 photos
90 expositions originales – 2 000 clichés
1 000 m² d’espace de présentation de matériel de photo et d’optique au « Village des marques » à Giffaumont-Champaubert
2 espaces d’échanges de connaissances et de débats : Agora sur le site du COSEC et Forum sur le site du Chapiteau
72 mini-forums
50 heures de conférences grand public au Pôle Socioculturel et à l’Auditorium de la Halle au Blé
1 concert à l’Abbatiale
1 animation musicale
12 000 références d’ouvrages de photographie, nature, voyage… et toutes les nouveautés, avec des séances de dédicaces, par les auteurs présents : espace Librairie Nature.
– 14 000 Portfolio Collector en partenariat avec Chasseur d’Images – Nat’Images
– 15 000 Portfolio Nat’Images édités pour le concours de photo nature du Festival et une insertion dans le Nat’Images de décembre 2018 imprimé à 53 000 exemplaires
3 parrains
18 invités d’honneur

Plus de 5800 € ont déjà été récoltés en faveur du festival. L’argent a pour but de pérenniser le développement, la qualité, la notoriété du festival, développer le concours au niveau international et soutenir les jeunes photographes.

À partir de 50 euros de don, le festival propose une entrée à tarif réduit pour une journée sur le festival, deux entrées à tarif réduit à partir de 100 euros et offre un pass 1 jour à partir de 200 euros.

Pour participer et soutenir le festival, rendez-vous sur la page du financement participatif en suivant ce lien. Pour rappel, la prochaine édition du festival aura lieu du 14 au 17 novembre 2019 à Montier-en-Der.