Conséquence de la guerre commerciale entre Washington et Pékin, l’américain GoPro a récemment annoncé sa volonté de transférer une partie de sa production hors du territoire chinois d’ici l’été 2019. En effet, le paysage diplomatique et économique entre les deux superpuissances n’a de cesse de se dégrader depuis plusieurs mois. Dernier fait en date : l’arrestation (puis la remise en liberté sous caution) de Sabrina Meng, la fille du fondateur de Huawei, qui est également la directrice financière du groupe.

Cette rivalité entre la Chine et les Etats-Unis a entraîné l’apparition de barrières douanières. Ainsi, l’administration Trump a adopté le passage de 10 à 25% de la surtaxe appliquée sur les produits de grande consommation qui ont été fabriqués en Chine et qui sont vendus aux Etats-Unis… ce qui n’est pas sans provoquer l’inquiétude de certains acteurs américains. Dès le mois d’août, Nick Woodman, le PDG de GoPro, avait fait part de sa volonté de « rechercher activement une solution » pour qu’une partie des caméras produites par GoPro soient produites hors de Chine.

Les Hero7 White, Black et Silver, récemment lancées par GoPro

« L’environnement géopolitique actuel exige de l’agilité, et nous répondons de façon proactive à ces questions tarifaires en déplaçant hors de Chine la production de caméras destinées au marché américain », a ainsi déclaré Brian McGee, vice-président et directeur financier de GoPro. « Nous pensons que cette diversification de notre production peut être bénéfique pour notre entreprise, indépendamment des implications liées aux surtaxes ». Toutefois, la firme de San Mateo, qui vient de lancer ses Hero7 Black, Silver et White, a vu le cours de son action baisser en bourse de plus de 2% suite à cette annonce.

Pour l’heure, GoPro n’a pas précisé dans quel pays les caméras destinées au marché américain seront produites. Par ailleurs, l’entreprise a annoncé son intention de continuer la production en Chine pour les caméras et accessoires vendus ailleurs qu’aux Etats-Unis.

GoPro est évidemment loin d’être la seule compagnie à être concernée par cette hausse des tarifs douaniers entre les Etats-Unis et la Chine. Donald Trump avait ainsi indiqué dans l’un de ses tweets que les prix de l’iPhone pourraient ainsi être tirés à la hausse à cause de ces tarifs douaniers. Et le président américain d’inviter Apple à relocaliser la production de ses téléphones sur le territoire américain.