La Chartered Institution of Water and Environmental Management (CIWEM) organise tous les ans un concours international en vue de récompenser les photographes professionnels comme amateurs qui témoignent de l’état de notre planète via leurs photographies.

Le jury a dû sélectionner cinq photographes parmi des centaines de participations venant de 89 pays différents. Et le grand gagnant de l’année 2018 est le photographe iranien Saeed Mohammadzadeh qui a donc remporté le titre de photographe environnemental de l’année pour son incroyable image d’un navire abandonné dans le sel du lac en voie de disparition d’Ourmia en Iran. Une photographie belle, mais alarmante, qui démontre la combinaison mortelle du changement climatique et de la destruction de la nature par l’homme.

End Floating © Saeed Mohammadzadeh

« L’image gagnante de cette année a une finalité que je trouve effrayante. L’eau qui était autrefois utilisée à de nombreuses fins a disparu et l’état délabré du navire laisse penser que l’eau ne reviendra pas », a déclaré Terry Fuller, directeur général du CIWEM et juge de la compétition à My Modern Met.

Voici les quatre autres gagnants par catégories :

Chinmon Biswas avec sa photo Dryness, lauréat du prix du changement de climat.

Dryness © Chinmon Biswas

Younes Khani Someeh Soflaei avec Et la vie se lève, lauréat du prix de l’environnement bâti.

Et la vie se lève © Younes Khani Someeh Soflaei

Ümmü Kandilcioğlu avec Bulrush, lauréat du prix de la durabilité dans la pratique.

Bulrush © Ümmü Kandilcioğlu

Fardin Oyan avec Bonheur un jour de pluie, lauréat du jeune photographe environnemental de l’année.

Bonheur un jour de pluie © Fardin Oyan

Les images hautement recommandées par le jury

Il y a donc cinq gagnants, un par catégorie et cinq autres photographes qui ont été sélectionnés pour la catégorie « images hautement recommandées ». D’un macaque en Malaisie tenant une bouteille en plastique à un homme assoupi sur un bateau flottant dans une rivière de déchets en Inde, les photographies montrent une fois de plus ce que l’Homme doit résoudre pour assainir l’environnement.

La vie flottante sur la rivière en pollution © Tapan Karmaker

Boulmigou: Le paradis des cœurs oubliés © Antonio Aragón Renuncio

Not in My Forest © Calvin Ke

La vie urbaine à Singapour © Thigh Wanna

Sauvez la tortue © Jing Li

Retrouvez l’ensemble des photos gagnantes et les projets de la CIWEM sur son site.