Depuis avril dernier le festival Lumières Nordiques à Rouen met en avant le travail de plusieurs photographes. Du 14 septembre 2018 au 6 janvier 2019, c’est l’artiste originaire de Suède, Annica Karlsson Rixon qui expose sa série Mobilité Mémorable.

Depuis les années 1990, Annica Karlsson Rixon étudie la façon dont la photographie peut traiter des questions de l’identité, de la communauté, de l’intégration ou de la marginalisation dans la société contemporaine. Annica Karlsson Rixon a été inspiré par l’oeuvre Les Énervés de Jumièges d’Evariste-Vital et a réinterprété ce tableau avec une vision plus actuelle. Un travail de transposition et non de copie, accordé aux problématiques d’aujourd’hui.

À travers une série de 35 photos, le visiteur découvre les traces du passage des migrants à Calais. C’est peu de temps après leur évacuation qu’Annica Karlsson Rixon a photographié durant trois semaines les affaires qui n’ont pas eu le temps d’être emportées. Au milieu des paires de baskets on retrouve aussi des tubes de dentifrice et quelques stylos. Certains objets, avec le temps, sont déjà presque enterrés dans le sol.

© Annica Karlsson Rixon

© Annica Karlsson Rixon

Comme tout artiste contemporain, le travail d’Annica Karlsson Rixon ne s’arrête pas uniquement à la prise de vue, il continue jusque l’exposition des oeuvres. Dans la pièce sombre qui expose les oeuvres, aucune légende n’apparaît à la demande de l’artiste. Néanmoins, les photos de Calais qui sont affichées sur un mur noir, côtoient celles des plages qui sont, elles, exposées et rétroéclairées sur deux murs qui se font face.

Chacune de ces photos représente une plage différente, un parcours qui commence au Havre, fait tout le long de la côte nord et s’achève aux plages du débarquement. Des lieux chargés d’histoire d’invasions étrangères remontant même au temps des Vikings. Mais qu’en est-il de l’histoire des migrants de Calais ? Des plages vides, donnant sur l’océan, qui indiquent l’absence, après les traces des chaussures voici maintenant un autre lieu de passage qui lui, ne conserve aucune trace visible de ces familles entières qui sont venues se réfugier en France.

Infos pratiques
Mobilité Mémorable, Exposition d’Annica Karlsson Rixon du 14 septembre 2018 au 6 janvier 2019
Musée des Beaux-Arts de Rouen
Ouvert tous les jours de 10h à 18h
Fermé les mardis, les 1er janvier, 1er et 11 novembre et 25 décembre
Entrée gratuite dans les collections permanentes du musée