DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui, nous découvrons le sac de Julien Vincent, photographe amateur Rémois passionné d’urbex.


Photographe amateur, j’ai découvert la photo il y a 7 ans avec un petit compact. Puis j’ai investi dans un EOS 400D d’occasion pour finir par prendre un EOS 760D début 2016. Je suis basé sur Reims et la photo est un loisir. J’ai commencé par de l’urbex qui est devenu un sujet principal pour moi. J’y trouve un plaisir au travers de la photo, mais aussi de la découverte des lieux, de leur histoire. Depuis 2018 je fais un peu de photos de modèle et je fais de manière occasionnelle des trails. Bien sûr mon matériel photo m’accompagne lors de mes voyages !

Voici mon sac photo  :

  • Sac Case Logic DCB308 : je l’ai choisi car il est en bandoulière, rembourré (pour le matériel et le confort). L’accès au matériel est très simple en glissant la bandoulière, ça en fait un atout pour prendre l’appareil sans devoir retirer le sac du dos. Petit bémol : il tient chaud et glisse un peu du dos s’il est lourd. Les plus : volumineux et solide. Il est mon compagnon des sorties urbex, je n’hésite pas à lui en faire voir avec la poussière et les chocs.
  • Trépied Hama : un trépied relativement agréable à utiliser, car pas trop lourd (il est en alu). Par contre il vaut son prix (50€ à l’époque) et il y a un peu de tolérance sur certains axes, comme celui du basculement de l’appareil.
  • Trépied Gorillapod Joby : je l’ai acheté en appoint du trépied, car beaucoup moins encombrant et lourd. Il a aussi cet agréable avantage de pouvoir être flexible et solide. Il ne quitte jamais mon sac.
  • Objectif Canon 50 mm f/1.8 II : mon premier « vrai » objectif. Quand je l’ai reçu, j’ai remplacé le classique 18-55 mm contre ce 50 mm. Un vrai plaisir de travailler avec ! Il n’a pas quitté mon boitier pendant au moins 2 ans, même en urbex où je me faisais un malin plaisir à prendre du détail. Il m’a obligé à m’adapter pour faire la photo, c’est un réel avantage pour apprendre.
  • Objectif Tamron 17-50 mm f/2.8 Di II : mes sorties urbex étaient focalisées sur le détail avec le 50 mm. J’avais envie de travailler sur un angle plus large. J’ai donc opté pour cette optique où l’ouverture maximale est fixe. Un peu lourde, elle a l’avantage d’être costaud. Les bagues sont assez fermes, mais restent bien manipulables.
  • Objectif Samyang 14 mm f/2.8 : mes photos de paysage manquaient un peu d’ouverture, j’ai donc pris cette optique qui me convient aussi pour de l’urbex où l’on est vite dos au mur (physiquement parlant). Elle est assez agréable à utiliser, pas lourde et les bagues sont assez souples (voire un peu trop parfois). Seul hic sur le EOS 760D : aucune remontée d’info quant à l’ouverture de l’objectif ni sur le niveau d’exposition.
  • Boitier Canon EOS 760D : j’ai choisi cet appareil d’abord parce que j’avais deux objectifs monture Canon APS-C. Ensuite parce que c’était le dernier sorti à l’époque et que les avis étaient assez bons. Ce qui s’est révélé être tout à fait vrai (prise en main agréable, utilisation aisée, poids modeste). Par contre j’ai une (grosse) déception : le fait d’avoir du bruit visible dès 800 ISO. De fait je ne travaille jamais au-delà de 400-800 ISO ce qui est limitant à mon sens.
  • Bloc-notes : toujours utile pour noter des infos.
  • Gants : un indispensable pour l’urbex.
  • Pièce : la rotule du Gorillapod se visse avec une pièce de monnaie
  • Télécommande sans fil : bricoleur par nature, j’ai fait cette petite télécommande pour le plaisir. Elle m’est surtout utile pour déclencher sans faire trembler l’appareil.
  • Télécommande filaire : encore une télécommande faite maison avec une vieille souris. Je l’utilise surtout pour faire les filés d’étoile.
  • Intervalomètre : fait maison, je l’utilise surtout pour les filés d’étoiles et les prises de vue avec du public (pour ensuite supprimer la foule).
  • Batterie supplémentaire, chargeur secteur et cartes SD

Une config simple, mais qui permet déjà pas mal de choses.

© Julien Vincent

© Julien Vincent

Vous pouvez retrouver les photos de Julien Vincent sur son site et sur Instagram.