6 ans après le lancement de son premier compact expert Cyber-shot RX100, Sony lance la sixième version de son compact phare avec le Sony RX100 VI, encore et toujours un concentré de technologies. Parmi les nouveautés les plus intéressantes, un zoom 8,3x équivalent 24-200mm, l’AF le plus rapide des compacts experts et un écran enfin tactile pour faciliter la prise de vue.

Quelles sont les autres nouveautés ? Nous faisons un point sur les caractéristiques et possibilités de ce nouveau Sony RX100 VI.

Un nouveau zoom 24-200mm remplace le 24-70mm lumineux

La nouveauté la plus importante du Sony RX100 VI est la présence d’un zoom 8,3x avec l’objectif ZEISS® Vario-Sonnar T* 24-200mm à ouverture glissante f/2.8-4.5 qui vient remplacer le zoom 24-70mm f/1.8-2.8 de la précédente génération. Sony fait ainsi le choix d’une plus grande amplitude, au détriment d’une optique plus lumineuse. Dans ce compact, on a en effet l’équivalent d’un 24-70mm et d’un 70-200mm.

Si l’on regarde en arrière, le Sony RX100 Mark I et II disposait d’un zoom 28-100mmm f/1.8-4.9. Sony reprend donc la direction d’un zoom puissant, sûrement parce que c’est une demande des utilisateurs. Chez Panasonic, le TZ200 est encore en avance sur la plage de zoom, mais est moins lumineux, notamment au grand-angle, avec un zoom 24-360 mm f/3,3-6,4.

Cela ne va pas faire que des heureux, car la plage 24-70mm était très appréciée par les habitués de reflex, notamment plein format. Il est vrai qu’un compact est souvent utilisé comme appareil à tout faire polyvalent, et l’absence d’un zoom puissant, alors que d’autres modèles en possèdent un, est un désavantage.

Sony assure toutefois que cette plage focale étendue ne nuira pas à la qualité d’image, grâce à une formule optique composée de 15 éléments en 12 groupes, dont 2 lentilles asphériques à très faible dispersion (ED) et 8 lentilles asphériques dont 4 avancées (AA).

L’objectif dispose d’une stabilisation optique SteadyShot capable de gagner 4 IL (norme CIPA).

Capteur CMOS Exmor RS empilé 1 pouce de 20,1 Mpx

Sur le RX100 Mark VI, Sony renouvelle le capteur 1 pouce CMOS Exmor RS empilé de 20,1 Mpx de la précédente version. Celui-ci dispose d’une puce DRAM qui permet un transfert rapide des données. Couplé au nouveau processeur d’image Bionz X, le RX100 VI dispose d’une rafale de 24 i/s en suivi AF/AE continu et ce jusqu’à 233 images en Jpeg. C’est mieux que la rafale de 20 i/s pendant 150 photos du Mark V. L’obturateur électronique anti-distorsion permet toujours de photographier jusqu’à 1/32 000s et diminue l’effet de roulis (Rolling shutter).

Autofocus « le plus rapide du monde » selon Sony

L’autre grande amélioration du RX 100 VI est la réactivité de son autofocus. Alors que le RX 100 V se targuait d’une mise au point de 0,05s, désormais l’AF se fait en 0,03s, soit « le plus rapide du monde » sur le segment des compacts experts à capteur 1 pouce. Ce système autofocus fonctionne toujours avec 315 points AF à détection de phase (et 25 points AF à détection de contraste) qui couvrent environ 65% de la zone d’image.

Le RX100 IV dispose également de la technologie de suivi AF haute densité de Sony, inspirée du A9, qui permet de concentrer les points AF autour d’un sujet pour faciliter son suivi. La fonction Eye AF, pour effectuer la mise au point sur l’oeil par exemple en portrait, est présente sur ce boîtier.

Vidéo 4K et 4K HDR

En vidéo, le Sony RX100 Mark VI filme en 4K UHD 25/30p en utilisant tous les pixels du capteur. Il est également compatible avec la 4K HDR en utilisant le profil d’image HLG (Hybrid Log-Gamma) qui permet de générer des images directement pour un workflow HDR.

En Full HD, on peut filmer en 120p pour des scènes au ralenti. Des modes super ralentis à 240 i/s, 480 i/s et 960 i/s sont également disponibles. L’appareil permet également de filmer en S-Gamut3/S-Log3.

Ecran tactile, dimensions et connectivité

L’écran LCD arrière de 3 pouces (921 600 points) est toujours orientable (de 180° vers le haut et 90° vers le bas) mais devient également tactile. La mise au point peut donc se faire au doigt, avec la possibilité de déplacer le curseur en touchant l’écran. Dommage, on perd en résolution : le Mark V disposait d’un écran de 1,2 million de points. Autre déception : le tactile ne fonctionne qu’en mode de prise de vue, et non dans les menus ou pour les réglages.

Rien de nouveau sous le soleil pour les dimensions, et c’est tant mieux : le Sony RX 100 VI conserve le format compact de son prédécesseur : 101,6 x 58,1 x 42,8 mm. Sur la balance, il pèse 301g, et dispose toujours d’un viseur OLED rétractable de 2,35 millions de points, désormais accessible d’une simple pression (il fallait une double manipulation jusque là). Sony indique que ce dernier est plus réactif. Le compact dispose du WiFi, Bluetooth et NFC.

Prix et disponibilité du Sony RX100 VI

Le Sony RX100 VI est disponible à partir de la fin du mois de juin 2018 au prix de 1300€. C’est 100€ plus cher que le Sony RX100 V lors de sa sortie, ce qui le place parmi les compacts experts haut de gamme les plus chers du marché.

Une poignée VCT-SGR1, à destination des vloggers et compatible avec le RX0 et les RX100 sort également et est disponible dès juillet pour 120€.

Notre premier avis sur le Sony RX100 VI

Impossible d’améliorer le Sony RX100 Mark V ? Pas selon Sony, qui nous livre une amélioration de son appareil photo compact expert phare qui a popularisé la gamme des compacts experts. Le plus gros changement par rapport à la version précédente est le nouvel objectif 24-200mm. Bien plus polyvalent que le zoom 24-70mm qui équipe le Mark V, cet objectif est cependant moins lumineux, avec une ouverture allant de f/2.8 à f/4.5 sur la plage focale. C’est un peu dommage, mais cela semble répondre à une demande des utilisateurs, davantage intéressés par la polyvalence que la luminosité de l’optique.

Au niveau de la qualité d’image, on ne devrait pas être déçu par rapport à la précédente version, car le capteur est le même. Cette version VI se concentre plutôt sur la réactivité, avec un AF très véloce, l’Eye AF popularisé pr la gamme Alpha et une rafale à 24 i/s qui lie photo et vidéo.

En vidéo, la 4K sur ce compact est bien équilibrée, même si un point important est dissimulé : le compact ne dispose pas de prise pour un micro externe. Alors même que Sony vante les mérites de ce boîtier pour les vloggers avec la poignée VCT-SGR1, on aurait aimé la possibilité d’ajouter un micro externe pour plus de flexibilité dans cet usage.

Enfin, le prix de ce compact, à 1300€, est un élément à considérer. C’est le compact le plus cher du marché, bien plus que ses concurrents directs que sont les TZ200 de Panasonic ou le PowerShot G1 X Mark III de Canon.

Vidéos et premières photos faites au Sony RX100 VI